paysages

Publié le 9 Septembre 2017

Par ce temps pluvieux, quelques images non publiées de l'été dernier, puisque nous sommes officiellement entrés depuis quelques jours dans l'automne météo.

On a sorti les gros

On a sorti les gros

Petite année à myrtilles

Petite année à myrtilles

Tarte aux myrtilles et bière dans les Aravis. Ravito après la course.

Tarte aux myrtilles et bière dans les Aravis. Ravito après la course.

Un bon hamburger chez Elevation. La base à Chamonix après une belle course.

Un bon hamburger chez Elevation. La base à Chamonix après une belle course.

Thibaut dans un 6a(+) à la Floria

Thibaut dans un 6a(+) à la Floria

Votre serviteur sur l'aiguille du Peigne (photo : Thibaut Florant)
Votre serviteur sur l'aiguille du Peigne (photo : Thibaut Florant)

Votre serviteur sur l'aiguille du Peigne (photo : Thibaut Florant)

Quand on n'a pas de tête, on a un porte-monnaie. Pour remplacer le trépied oublié dans les Abruzzes sur un parking (si si), j'ai choisi ce Rollei Traveller Carbon n°1. 200€ seulement et moins d'un kilo sur la balance, rotule ball comprise. Censé supporter jusqu'à 8 kg. Faut pas rêver mais j'ai été surpris par la stabilité avec mon matériel animalier (boitier + téléobjectif = 2500 g)

Quand on n'a pas de tête, on a un porte-monnaie. Pour remplacer le trépied oublié dans les Abruzzes sur un parking (si si), j'ai choisi ce Rollei Traveller Carbon n°1. 200€ seulement et moins d'un kilo sur la balance, rotule ball comprise. Censé supporter jusqu'à 8 kg. Faut pas rêver mais j'ai été surpris par la stabilité avec mon matériel animalier (boitier + téléobjectif = 2500 g)

Demande conseil à Jean-Marc Peillex. J'hésite sur le matériel pour l'arête des Bosses.

Demande conseil à Jean-Marc Peillex. J'hésite sur le matériel pour l'arête des Bosses.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #matériel, #escalade-alpi, #paysages, #récoltes

Repost0

Publié le 28 Août 2017

Ils sont là. Avec la chaleur à suivre pour quelques jours, il fallait en profiter. De retour sur une petite place habituellement fructueuse, ils sont sortis en abondance. Quelques images faites avec l'IPhone 5c. Pour une fois, je trouve ça plutôt réussi.

Boletus edulis (ci-dessus et ci-dessous) : le plus connu mais loin d'être le seul cèpe qualifié d'excellent par les cuisiniers. (cliquer sur les images pour agrandissement)Boletus edulis (ci-dessus et ci-dessous) : le plus connu mais loin d'être le seul cèpe qualifié d'excellent par les cuisiniers. (cliquer sur les images pour agrandissement)
Boletus edulis (ci-dessus et ci-dessous) : le plus connu mais loin d'être le seul cèpe qualifié d'excellent par les cuisiniers. (cliquer sur les images pour agrandissement)Boletus edulis (ci-dessus et ci-dessous) : le plus connu mais loin d'être le seul cèpe qualifié d'excellent par les cuisiniers. (cliquer sur les images pour agrandissement)

Boletus edulis (ci-dessus et ci-dessous) : le plus connu mais loin d'être le seul cèpe qualifié d'excellent par les cuisiniers. (cliquer sur les images pour agrandissement)

CèpesCèpes
CèpesCèpes
Boletus pinophilus (pied et chapeau plus rougeâtre) : tout aussi bon
Boletus pinophilus (pied et chapeau plus rougeâtre) : tout aussi bon

Boletus pinophilus (pied et chapeau plus rougeâtre) : tout aussi bon

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #récoltes, #paysages

Repost0

Publié le 19 Août 2017

Sur une proposition de Nicolas, nous voilà tous ensemble avec les enfants partis pour un pique-nique du soir en Belledonne avec, comme point d'orgue, l'observation des étoiles filantes habituelles du mois d'août. Certes, même en montagne, on n'a pas ici le ciel des Hautes-alpes mais à partir de la nuit "véritable", i.e. lorsque le soleil est au-delà de 18° en-dessous de l'horizon, on a quand même une jolie voie lactée. Le mode d'emploi est simple : une bonne doudoune et un bon matelas et hop : tout le monde en position allongée.

Une belle soirée
Une belle soirée

Une belle soirée

Crépuscule civil en approche
Crépuscule civil en approche

Crépuscule civil en approche

Crépuscule nautique

Crépuscule nautique

Night
Night

Night

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #balade, #paysages

Repost0

Publié le 8 Août 2017

Deux idées très différentes pour fuir la chaleur (nous avons eu deux journées caniculaires invivables hors de l'eau au lac de Garde).

La première, c'est un truc de touriste ; vous n'y serez pas seuls et il faudra payer 5,50€/tête de pipe). La cascata Varone domine directement Riva Del Garda sur la route du lac de Tenno. Elle vaut le coup d'œil (et la fraîcheur surprenante) et le petit jardin botanique rajoutera un petit plus (tables de pique-nique dispo). L'après-midi, il ne reste qu'à monter au magnifique (et tout aussi fréquenté) lago di Tenno pour y piquer une tête.

L'autre idée, c'est de faire un peu de voiture pour aller dans les Dolomites di Brenta au départ de Madonna di Campiglio et de se rendre aux cascades de Vallesinella. On peut monter en voiture mais sincèrement, il est préférable de prendre la navette ou comme nous, de le faire à pied depuis la station-village. Le Sentier Del Orso est facile avec peu de dénivelé et la distance passe bien. Au retour on passe par la cascade médiane et on finit en remontant rejoindre la route. Le clou reste la cascade supérieure : beauté et fraîcheur. On a eu du mal à en repartir !

La cascata Varone
La cascata Varone

La cascata Varone

Un aperçu du jardin botanique qui agrémente la petite montée reliant les deux cascades

Un aperçu du jardin botanique qui agrémente la petite montée reliant les deux cascades

Lago di Tenno : magnifico !!!
Lago di Tenno : magnifico !!!

Lago di Tenno : magnifico !!!

Madonna di Campiglio
Madonna di Campiglio

Madonna di Campiglio

Sentiero del orso
Sentiero del orso

Sentiero del orso

Sentier bien aménagé à l'italienne

Sentier bien aménagé à l'italienne

Vallesinella : cascade supérieure

Vallesinella : cascade supérieure

Un beau circuit au fil de l'eau

Un beau circuit au fil de l'eau

Et la vue pas dégueu sur le calcaire dolomitique
Et la vue pas dégueu sur le calcaire dolomitique

Et la vue pas dégueu sur le calcaire dolomitique

Et bien sûr les plages du lac de Garde

Et bien sûr les plages du lac de Garde

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #balade, #paysages

Repost0

Publié le 7 Août 2017

Bon ; quelques jours cool mais quand même aussi quelques virées sportives. La première en partant à cinq heures du mat pour éviter la chaleur. Depuis Arco, l'idée était de commencer par le château mais celui-ci n'est ouvert qu'en journée alors j'attaque par le "sentier" annoncé comme via ferrata (431B) et qui sort juste au nord sur les crêtes. L'équipement est logiquement conseillé (casque, baudrier...) mais très franchement, cela reste classable comme "randonnée" avec de simples baskets. Une fois sur la crête, je file plein nord jusqu'à la Croix (431) puis une brèche puis une crête, une autre brèche, une dernière croix avant la descente sur Ceniga et le retour en trottinant sur la petite route longeant le fiume Sarca. L'ensemble passe bien en 1h30.

La vue depuis les crêtes
La vue depuis les crêtes

La vue depuis les crêtes

Le château passera un après-midi après un gros orage matinal mettant un terme aux fortes chaleurs. La montée vaut le coup, tant pour s'imprégner des lieux que pour la vue. Personnellement, je préfère donner 3€50 (gratuit pour les enfants de moins de douze ans) pour l'entretien d'un site historico-culturel comme celui-ci que pour un parking ou un accès à un site naturel approprié par l'homme pour des raisons  économiques.

Orage en approche

Orage en approche

Vues depuis le château : vers le nord et la "Croce" et à travers une tour vers la ville
Vues depuis le château : vers le nord et la "Croce" et à travers une tour vers la ville

Vues depuis le château : vers le nord et la "Croce" et à travers une tour vers la ville

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #randonnée sportive, #paysages, #balade

Repost0