paysages

Publié le 7 Juillet 2017

Cela faisait un moment que je voulais découvrir cette région montagneuse. Outre la présence du loup en plus forte densité que chez nous et de l'ours brun marsicain, le parc nationale Lazio & Molise abrite de nombreux animaux et notamment une population exceptionnelle de cervidés.

Pour une première visite ici, deux options s'imposaient : mettre le paquet sur le loup (ou l'ours) et, après repérages, multiplier les affûts sur un même secteur ; ou garder cette priorité (loup/ours) à l'esprit tout en  se promenant dans une optique de découverte de la région. C'est cette seconde option qui a été retenue, d'autant que la période n'est pas la plus favorable pour l'observation des animaux. Il vaut mieux préférer les mois de mai ou septembre, voire l'hiver pour le loup.

Pour les plus impatients, nous n'avons pas vu l'ours. Nous avons tourné par deux journées sur un secteur favorable mais assez fermé, sans succès. La découverte de traces a été un grand moment mais cela n'est pas allé plus loin. Nous avons aussi passé une nuit sur un autre secteur hors parc (le bivouac est interdit dans le parc) proche d'une source fréquentée par l'ours la veille. Bredouilles également.

Le loup nous a laissé sur notre faim. Dès notre arrivée, nous avons eu un individu dans les jumelles mais nous avions d'abord cru à un chien. L'observation n'a pas duré. Deux jours plus tard, alors que la voiture était garée en bout de piste sur le même secteur, ce (même ?) loup est apparu quelques secondes à dix mètres de moi alors que je rangeais le matériel. Drôle de sensation en me retournant lorsque j'ai aperçu l'animal le regard droit dans les yeux. Quelques secondes après, il repartait d'où il était venu au petit trot. Plusieurs affûts et coups de jumelles prolongés sur des secteurs favorables (découverte de plusieurs empreintes et crottes) ne nous ont pas permis de l'observer plus durablement et encore moins de le photographier.

Autre petite déception, la météo. Sur les neuf jours de notre séjour, nous avons hérité de six jours de canicule avec des températures d'environ trente degrés à mille mètres et un soleil brûlant y compris en moyenne montagne. Autant dire que pour nous qui craignons énormément le chaud, il a fallu s'adapter. Et que les animaux en ont sans doute fait de même et réduit leur activité.

Pour (tout) le reste, nous avons découvert une région formidable avec des gens très accueillants. De belles randonnées en montagne sur des sentiers sauvages où nous avons vu plus d'animaux que de randonneurs. A vrai dire, sur les sentiers du parc, nous avons croisé en moyenne quatre randonneurs par jour (!!!). Des paysages variés avec de magnifiques hêtraies aux reliefs arrondis qui jouxtent avec des sommets rocheux dominant des couloirs. Côté animaux : des cerfs partout, jusque dans les villages avec des réactions variables allant de la fuite à grande distance comme en Belledonne à la tolérance jusqu'à dix mètres (!). Des sangliers bien présents également, la découverte du chamois des Apennins (très ressemblant au nôtre mais avec des cornes deux fois plus hautes), des chevreuils, des fouines, des renards et tout un cortège d'oiseaux (huppes fasciées, pies-grièches, aigle royal, corneilles mantelées, perdrix bartavelles, engoulevents,...). De beaux villages perchés, un grand lac pour le décor et la baignade rafraichissante, les glaces et tout le folklore italien.

Remerciements à celles et ceux qui nous ont aidé à préparé ce petit séjour : Catherine pour les traductions de documents en amont, Sophie pour ses informations précieuses et sa gentillesse, Denis, Olivier et Thierry pour les infos sur les secteurs intéressants et les gens à contacter sur place. Une chose est sûre : j'y retournerai.

En attendant un peu plus de détail, quelques images piquées durant ce séjour.

Biche et faon sur une crête au petit matin

Biche et faon sur une crête au petit matin

Coucher de soleil sur la Meta depuis le monte Miele

Coucher de soleil sur la Meta depuis le monte Miele

Beau paysage semi-ouvert vers la Cicerana

Beau paysage semi-ouvert vers la Cicerana

De magnifiques hêtraies

De magnifiques hêtraies

Lever de Lune

Lever de Lune

Cerf/biche de proximité
Cerf/biche de proximité

Cerf/biche de proximité

Chamois des Apennins
Chamois des Apennins

Chamois des Apennins

"Colonie" de cervidés

"Colonie" de cervidés

Sanglier du matin

Sanglier du matin

Chardon bleu

Chardon bleu

Lys orangé

Lys orangé

Opi
Opi

Opi

San Sebastiano

San Sebastiano

Barrea

Barrea

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #animaux, #paysages, #randonnée sportive

Repost0

Publié le 19 Mai 2017

Les dernières Dents (de Crolles) dont je n'ai pas eu le temps de parler. Quelques images un peu différentes de d'habitude avec de beaux contrastes.

Et le contre-champ avec Belledonne aux allures encore hivernales. Décidément, drôle "d'hiver"...

Au pied de la Dent, le plateau de Saint-Pancrasse sur fond de Belledonne attaquée par les cumulus

Au pied de la Dent, le plateau de Saint-Pancrasse sur fond de Belledonne attaquée par les cumulus

La molaire depuis le Baure

La molaire depuis le Baure

Gros plan sur le pilier sud

Gros plan sur le pilier sud

Du sommet ouest, plongée sur le sentier. Notez les nombreuses érosions dues aux coupes des lacets, justifiant la mise en place récente de piquets et cordages pour éviter ce piétinement. A noter que sur la partie basse du sentier, peu après le parking, ces cordages existent déjà depuis trois/quatre ans et la reconquête des sentes par la végétation est désormais réussie

Du sommet ouest, plongée sur le sentier. Notez les nombreuses érosions dues aux coupes des lacets, justifiant la mise en place récente de piquets et cordages pour éviter ce piétinement. A noter que sur la partie basse du sentier, peu après le parking, ces cordages existent déjà depuis trois/quatre ans et la reconquête des sentes par la végétation est désormais réussie

Du sommet ouest, plan rapproché sur les rochers du Midi assaillis par la brume

Du sommet ouest, plan rapproché sur les rochers du Midi assaillis par la brume

Fenêtre sur rocher d'Arguille et Grande Valloire

Fenêtre sur rocher d'Arguille et Grande Valloire

GPB

GPB

Le même après une belle chute de neige

Le même après une belle chute de neige

Le cratère d'Orionde en éruption

Le cratère d'Orionde en éruption

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #randonnée sportive, #paysages

Repost0

Publié le 9 Mai 2017

Un mot à la mode en ces temps et j'aurais dû en faire de même afin de m'affranchir de cette tache électorale et pouvoir fuir la météo plus au sud. Tant pis pour moi ; d'autant plus rageant que le mardi s'ajoute au vendredi précédent pour encercler un week-end pourri en Isère par les deux plus belles journées de la quinzaine...

C'est donc grâce à la procuration donnée à mon appareil photo que je m'immerge en montagne en ce beau mardi : un lever de lune exceptionnel sur la chaîne de Belledonne.

Posée au sommet du Ferrouillet. Une photo que je suis allé chercher

Posée au sommet du Ferrouillet. Une photo que je suis allé chercher

Plus rose : dix minutes plus tard sur le Grand Replomb

Plus rose : dix minutes plus tard sur le Grand Replomb

Plus blanc : une demie-heure plus tôt, la Grande Lance de Domène

Plus blanc : une demie-heure plus tôt, la Grande Lance de Domène

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #paysages

Repost0

Publié le 8 Mai 2017

Randonnée humide ce dimanche ; ce n'est pas la météo maussade de ce week-end qui allait nous décourager. J'étais parti pour skier mais la conjonction plusieurs facteurs (kilomètres à faire pour espérer du beau temps, nivologie plus délicate que la semaine dernière compte tenu du vent de nord) a eu raison de ma motivation.

L'alchémille récolte les gouttes

L'alchémille récolte les gouttes

Ambiance nordique : du vert, des bouleaux, de l'humidité. Belledonne quoi...

Ambiance nordique : du vert, des bouleaux, de l'humidité. Belledonne quoi...

Orchis

Orchis

Mésange noire préparant le ravito

Mésange noire préparant le ravito

Y'a du monde à quatre pattes (biches)
Y'a du monde à quatre pattes (biches)

Y'a du monde à quatre pattes (biches)

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #balade, #animaux, #paysages

Repost0

Publié le 6 Mai 2017

C'est devenu une habitude :

- 2012 : 10-> 26 avril
- 2013 : 27 avril -> 2 juin (!!!)
- 2014 : 25 avril -> 16 mai
- 2015 : 15->24 mai
- 2016 : 20 avril -> 7 mai
- 2017 : 27 avril -> aujourd'hui (jusqu'à ?)

Les périodes de froid humide sont de plus en plus présentes et durables au printemps. Depuis la fin avril, il est pratiquement tombé sous forme de neige la moitié des précipitations tombées durant la durée d'exploitation des stations de ski. Les contrastes sont saisissants une fois le soleil revenu. Petite galerie d'images.

Theys. Printemps en bas, hiver sur Belledonne (Ferrouillet, Replomb, Grande Lance)

Theys. Printemps en bas, hiver sur Belledonne (Ferrouillet, Replomb, Grande Lance)

Les Adrets. Printemps. L'hiver sur le Replomb

Les Adrets. Printemps. L'hiver sur le Replomb

L'hiver à 1600 m d'altitude, début mai

L'hiver à 1600 m d'altitude, début mai

La chevêchette subit les intempéries

La chevêchette subit les intempéries

L'hiver : Grand Colon du soir

L'hiver : Grand Colon du soir

L'hiver : Croix de Chamrousse du soir

L'hiver : Croix de Chamrousse du soir

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #paysages

Repost0