paysages

Publié le 2 Novembre 2021

Fraîchement débarqués au col de Bavella, on stoppe la voiture et on met le nez dehors. Il n'y a pas âme qui vive. Il faut dire qu'avec un vent à 80 km/h et un petit 3°C, c'est un temps à ne pas mettre un grimpeur dehors, voire même pas un randonneur. L'ami Gérald m'avait prévenu : "Ne te laisse pas démonter, la météo est souvent meilleure de l'autre côté et tu perds de l'altitude !". Et effectivement, sept-cents mètres plus bas, le petit pont sur la Purcaraccia nous invite à nous équiper. Le soleil éclaire les falaises de granite rose et le vent est tout juste perceptible. Un quart d'heure plus tard, nous sommes à pied d'oeuvre.

Nous commençons par la voie Conquistador. Hormis la dalle à friction de L2 en 6b+ et ses quelques mètres "sur-dalleux" (type d'escalade que je trouve personnellement totalement inintéressant - mais peut-être est-ce parce que je suis particulièrement mauvais et peu enclin à me râper les roubignoles sur ce profil de rocher), c'est une fort belle escalade que nous avons trouvé peu difficile. Les points sont assez rapprochés et finalement, l'obligatoire m'a paru assez bas, peut-être 6a comme annoncé mais j'aurais même dit moins. Les cotations sont homogènes : 6a ; 6b+ (non obligé) ; 6a ; 6a+ ; 6a+

Descente en rappel dans "Torre di alba" et on repart dans cette voie. Nous l'avons trouvé un peu moins belle sauf la dernière longueur qui est fantastique : 6a (super dur si on n'a pas la bonne technique) ; 5c ; 6a ; 6b. Re-rappel et retour à la voiture. Il est tout juste 14h.

On poursuit par un ramassage de châtaignes puis une très belle randonnée en boucle au-dessus de Ste-Lucie jusqu'à la punta di Serradu. Une journée bien remplie !

Une invitation à la grimpe

Une invitation à la grimpe

Conquistador
Conquistador
Conquistador
Conquistador
Conquistador

Conquistador

Torre di Alba

Torre di Alba

Quel décor !
Quel décor !

Quel décor !

Châtaignes et randonnée du soir
Châtaignes et randonnée du soir
Châtaignes et randonnée du soir
Châtaignes et randonnée du soir

Châtaignes et randonnée du soir

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Corse, #balade, #escalade-alpi, #paysages

Repost0

Publié le 1 Novembre 2021

Deuxième semaine de vacances et cap au sud après une première partie sous les pleins feux de l'automne. L'idée est d'aller toucher le granite de Bavella mais rien n'est garanti à cette époque, à part la tranquillité des lieux. La météo avant de partir est assez décourageante...

La première journée n'est pas propice à la grimpe, ne serait-ce que par la nuit catastrophique suite à la traversée maritime sur une mer démontée. Définitivement, je resterai un marin d'eau-douce comme dirait le capitaine Haddock. Retour donc sur la terre ferme et randonnée de bord de mer autour de Propriano pour "prendre la température" et l'air sans les soubresauts des vagues. Quelques images de cette première journée.

L'automne nous accompagne toujours lors de la descente en voiture (Buëch).

L'automne nous accompagne toujours lors de la descente en voiture (Buëch).

L'arbouse

L'arbouse

Petit trip corse
Petit trip corse
Petit trip corse
Petit trip corse
Petit trip corse
Petit trip corse

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #paysages, #balade, #Corse

Repost0

Publié le 31 Octobre 2021

Cette année, les couleurs ont été particulièrement prononcées. Pour finir cette première semaine de congés et avant de partir nettement plus au sud, un dernier petit tour sur les balcons de Belledonne et sur les pentes d'Orionde. Il paraît que les premières neiges significatives arrivent en moyenne montagne. Tout doucement, nous allons basculer de l'automne à l'hiver, à moins que ce ne soit juste un coup de pinceau suivi d'un nouvel anticyclone.

Un bel automne
Un bel automne
Un bel automne
Un bel automne
Un bel automne

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #paysages

Repost0

Publié le 27 Octobre 2021

Les filles avaient envie de vélo. Comme maintenant je ne les attends plus vraiment sur le vélo, on peut envisager de jolis circuits, toujours dans l'objectif de découvrir de nouveaux horizons. Je n'ai jamais mis les pieds en Bugey et finalement, ce n'est pas si loin. Direction le 01 donc et après une heure trente de route, on décharge le matériel au Petit Abergement. Nous attaquons directement par un col (Cuvillat) puis c'est la descente sur Champdor. La suite est assez plate jusqu'à Corcelles puis Brénod où, après avoir rempli les gourdes et fait le plein de Comté (la coop fermait à 12h15, il était 12h08 !!), nous poursuivons vers le nord jusque dans la combe de Léchaud où nous ferons la pause méridienne, très prolongée...

Un magnifique tour du haut Bugey
Un magnifique tour du haut Bugey

C'est clairement à partir de là que le paysage va valoir son pensant d'or. Les hêtraies sont superbes. Le calme absolument reposant. Nous n'avons pas croisé cinq voitures depuis le départ. Nous gagnons le col de Colliard puis traversant celui de Belle Roche. Toujours par de petites routes et une montée assez raide, nous gagnons le golet Sapin où, pour la première fois de la journée, nous allons sortir du goudron pour rejoindre la D55.

Un magnifique tour du haut Bugey
Un magnifique tour du haut Bugey
Un magnifique tour du haut Bugey
Un magnifique tour du haut Bugey

L'idée était de passer par la chapelle de Retord puis gagner le plateau par un chemin assez raide (poussette à prévoir) mais une fois à la chapelle, demi-tour car le chemin en question traverse une clôture avec des vaches et un panneau "propriété privée" nous demande de ne pas l'emprunter. Retour donc en arrière et on passera par le col de Curvery. La montée au plateau de Retord nous donnera du fil à retordre car c'est bien raide et caillouteux. Il faudra pousser un peu sur quelques (courtes) sections. Au passage, petit détour pour aller admirer le mont Blanc.

Un magnifique tour du haut Bugey
Un magnifique tour du haut Bugey
Un magnifique tour du haut Bugey
Un magnifique tour du haut Bugey

La paysage est vraiment somptueux. Nous sommes absolument seuls sur le plateau après avoir dépassé la ferme de Retord est l'envie de s'y poser un moment nous gagne. Après avoir traversé de nombreuses prairies au terrain presque chaotique pour nos vélos dits "tous chemins" (et non VTT), on sort le matériel et c'est la grosse pause de l'après-midi. On n'en oublierait presque que dans peu de temps, il y fera vraiment froid.

Un magnifique tour du haut Bugey
Un magnifique tour du haut Bugey

Le temps tourne ; il nous faut boucler. Après le plateau vient la descente sur les Plans d'Hotonnes qui serait presque à classer VTT (facile) mais ça passe pour tout le monde sans descendre du vélo. On rejoint enfin le bitume et il n'y a plus qu'à fermer le circuit en se laisser descendre sous les dernières lumières du début de soirée. Un circuit magnifique que je recommande. 60 km (petit détour par la chapelle compris) et environ 1100 m de dénivelé.

Un magnifique tour du haut Bugey
Un magnifique tour du haut Bugey
Un magnifique tour du haut Bugey

Les titres auxquels vous avez échappé :
- Du fil à retord(re)
- Un automne à Hotonnes
- Un circuit-journée sans Abergement

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #paysages, #vélo

Repost0

Publié le 24 Octobre 2021

Ce tour du Paletas est une petite merveille, surtout réalisé dans ces conditions, i.e., lors d'une journée de type "été indien". On démarre dans la froideur du parking de Confolens sur la commune au doux nom de Chanteperier (contraction du nom des deux communes désormais réunies qu'étaient Chantelouve et Le Perier), non sans avoir pris une petite onglée en faisant quelques photos de la cascade entourée des érables flamboyants. On passe rapidement au soleil, pour peu qu'on ne soit pas parti trop tôt sur ce versant ouest de la vallée de la Malsanne (11h au parking pour nous). Après être passés près des ruines du vieux Confolens-le-haut, le sentier entre dans le vallon du Tourot pour monter à la cabane de la Selle (halte pique-nique) puis revient à gauche pour franchir la crête du Paletas au col du même nom. Retour par le vallon de l'Issart après une boucle de presque vingt kilomètres et 1200 m de dénivelé. Splendide !!!

Le soir, "bivouac-voiture" dans le Beaumont juste à côté. On aura passé une journée lumineuse ! Place aux images (cliquer pour les agrandir).

Cascade de Confolens
Cascade de Confolens

Cascade de Confolens

Vallon du TourotVallon du Tourot
Vallon du TourotVallon du TourotVallon du Tourot
Vallon du TourotVallon du Tourot
Vallon du TourotVallon du TourotVallon du Tourot

Vallon du Tourot

On approche de la cabane de la SelleOn approche de la cabane de la Selle
On approche de la cabane de la Selle

On approche de la cabane de la Selle

Halte à la SelleHalte à la Selle
Halte à la SelleHalte à la Selle

Halte à la Selle

Col du Paletas
Col du PaletasCol du Paletas

Col du Paletas

Descente par l'IssartDescente par l'IssartDescente par l'Issart
Descente par l'IssartDescente par l'IssartDescente par l'Issart
Descente par l'IssartDescente par l'IssartDescente par l'Issart

Descente par l'Issart

Finish ; dernier coup d'oeil à la cascadeFinish ; dernier coup d'oeil à la cascade
Finish ; dernier coup d'oeil à la cascadeFinish ; dernier coup d'oeil à la cascade

Finish ; dernier coup d'oeil à la cascade

Fin de journée en BeaumontFin de journée en Beaumont
Fin de journée en BeaumontFin de journée en Beaumont

Fin de journée en Beaumont

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #paysages, #randonnée sportive, #Ecrins

Repost0