ski-glisse

Publié le 8 Janvier 2022

En ne la nommant pas seconde, les gestionnaires de la crise sanitaire indiquaient explicitement la suite même si ce n'était peut-être pas volontaire. J'en fais de même pour cette nouvelle offensive hivernale après le premier coup qui aura duré en continu de fin-novembre à mi-décembre. Donc dans l'espoir qu'il y en ait d'autres. En attendant, cette nouvelle chute de 20 centimètres, faisant suite à celle, équivalente de la veille, améliore nettement les conditions même s'il en manque encore en forêt, soit dense, soit de manière générale sous 1300 mètres. D'autant que 20 à 50 centimètres supplémentaires sont prévus pour le lendemain et que tout ça devrait être suivi d'une semaine anticyclonique pour en profiter au soleil.

Avec les filles, direction le col des Mouilles pour un petit tour forestier jusque sous la crête d'Orionde. L'idée était de rester sous le couvert forestier en cas de météo douteuse et d'éviter de taquiner toute pente présumée avalancheuse. Finalement, l'éclaircie aura été plus belle qu'espéré mais nous n'avions pas le temps d'aller jusqu'au sommet qui avait l'air bien bon. On se contentera de l'excellente partie inférieure : pas de cailloux, pas de croûte et juste ce qu'il faut sur la route pour finir skis aux pieds, le tout sous une belles lumière.

Deuxième dose
Deuxième dose
Deuxième dose
Deuxième dose

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #ski-glisse

Repost0

Publié le 7 Janvier 2022

La pluie et le vent ont sans doute fait davantage de ravages sur les Préalpes qu'en Belledonne à altitude égale. En partant pour cette petite trilogie Dent-Pravouta-Charvet, nous nous attendions à mieux. Ayant délaissé le ski depuis dix jours cause Covid + mauvaises conditions, je me suis retrouvé au même niveau que le skieur "occasionnel" qui se sert des compte-rendus en ligne pour choisir son itinéraire.

Mais au final, j'ai constaté que les conditions n'étaient pas bonnes. Certes, on était content d'être dehors, surtout quand le calme était de la partie sur ce secteur souvent agité par le fréquentation grenobloise. Certes, il y a eu quelques belles sections sur un tiers de la descente. Certes la route du col du Coq par laquelle on rentre était, comme d'habitude, damée par les passages, rendant au final près de la moitié du dénivelé en neige correcte. Mais cela ne suffit pas pour conclure ainsi sur l'ensemble de la sortie. Le bas de la face sud de Pravouta nous a imposé un déchaussage des skis pour ne pas tout massacrer. Le sommet de la Dent nous a été interdit cause neige complètement verglacée, le reste oscillant entre plaques de neige gelée et croûte de vent. Quant au cumul, il était assez faible pour un début janvier. Clairement, des conditions en-dessous de la moyenne sans aucune hésitation.

Alors en attendant mieux, on n'a pas regretté de profiter de ce petit créneau dispo de la mi-journée, avec une belle ambiance hivernale. Mais essayons d'être objectif ; il n'y a pas de honte à être sorti par mauvaises conditions. Ce jour, je me suis trompé ; il aurait probablement fallu aller en Belledonne où les combes ont sans doute été un peu mieux arrosées par la dernière chute, et aussi moins ventées. Mais il paraît que les jours à venir devraient améliorer tout ça. A suivre !

Entonnoir du bas du pas de l'Oeille et les effets du vent. On stoppe là.

Entonnoir du bas du pas de l'Oeille et les effets du vent. On stoppe là.

Descente de la Dent : après le verglas, une croûte pas top en surface

Descente de la Dent : après le verglas, une croûte pas top en surface

Reliefs du vent en arrivant à Pravouta : à la descente, une des meilleures sections de la journée juste en-dessous avec une neige lissée et portante.

Reliefs du vent en arrivant à Pravouta : à la descente, une des meilleures sections de la journée juste en-dessous avec une neige lissée et portante.

Un peu de poudre dans la combe abritée du bec Charvet : section bien sympa à la descente.

Un peu de poudre dans la combe abritée du bec Charvet : section bien sympa à la descente.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Chartreuse, #ski-glisse

Repost0

Publié le 26 Décembre 2021

On a bien profité de la neige ces derniers jours et il faut dire qu'on a été servi par les bonnes conditions depuis l'arrivée de l'or blanc fin novembre. Malheureusement, la journée de mercredi s'annonce historiquement catastrophique avec des trombes d'eau sur les Alpes du nord, jusqu'à une altitude de 2500-2800 mètres ! Dans un sens (on a pu voir l'arrivée massive de l'hiver en quelques jours il y a un mois) comme dans l'autre, on sait que les conditions peuvent changer du tout au tout en quelques heures. C'est ce qui fait à la fois le charme de l'hiver mais aussi son côté ingrat.

Ce jour, les 10-15 centimètres de la nuit au-dessus de 1800 m ont adoucit la surface du manteau neigeux pour nous offrir de bien bonnes conditions de glisse. Avec une petite fenêtre météo qu'il fallait guetter ce qui nous aura valu une certaine tranquillité dans ce coin habituellement assez fréquenté. Une balade fort agréable en ce lendemain de Noël. Et en espérant que la neige revienne assez vite à la rentrée afin de ne pas mettre trop longtemps le ski entre parenthèses durant cette période assez courte du plein hiver.

Avant le désastre
Avant le désastre
Avant le désastre

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #ski-glisse

Repost0

Publié le 20 Décembre 2021

Le massif du Vercors se présente à l'est comme une muraille rocheuse striée de couloirs : sur ce versant, des itinéraires à skis un minimum raide (généralement dans le niveau 4) permettent d'accéder à plusieurs pas ; sur le versant opposé, des pentes plus douces offrent des sorties plus abordables, notamment sue la partie nord d'accès rapide depuis la plateau de Lans.

Pour autant, en périphérie et au sud, des "collines" ont été façonnées pour offrir une très belle vue sur le balcon est (et les Ecrins dans le rétro) et réserver des itinéraires abordables, courts et souvent en conditions. Le rocher du Baconnet en fait partie. Il existe plusieurs itinéraires pour s'y rendre et l'itinéraire au-dessus du hameau du Puits est fort intéressant tout en n'étant pas à l'abri des dangers (d'avalanches).

Avec les conditions ultra stables actuelles, c'était l'occasion de faire encore un peu de poudreuse, de plus en plus rare, et de partager une jolie sortie avec les filles.

Départ de Gresse même

Départ de Gresse même

Montée au nord de la ligne de descente

Montée au nord de la ligne de descente

Sommet dégarni (par les vents)

Sommet dégarni (par les vents)

Superbe vue
Superbe vue
Superbe vue

Superbe vue

Pas mal de traces mais encore largement de quoi y faire la sienne
Pas mal de traces mais encore largement de quoi y faire la sienne
Pas mal de traces mais encore largement de quoi y faire la sienne
Pas mal de traces mais encore largement de quoi y faire la sienne

Pas mal de traces mais encore largement de quoi y faire la sienne

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Vercors, #ski-glisse

Repost0

Publié le 19 Décembre 2021

Nouvelle randonnée ici pour les filles, faute d'idées à proximité pour avoir de la bonne neige peu trafolée. Les conditions se dégradent petit à petit et il faut se creuser la tête. Du coup, montée classique depuis le Barioz et descente différente, qui commence à être de plus en plus connue. On finit au col (du Barioz) même où j'avais déposé la voiture préalablement. Une très jolie boucle, très bonne neige poudreuse sur les 2/3 de l'itinéraire ; quelques passages également exécrables (inévitables) où j'ai même dû leur demander de déchausser sur 50 m de dénivelé autrement plus compliqués à skier qu'un couloir en 5.x en bonne neige !!!

Et comme d'habitude ici, une lumière exceptionnelle.

Le Grand Rocher autrement
Le Grand Rocher autrement
Le Grand Rocher autrement
Le Grand Rocher autrement
Le Grand Rocher autrement
Le Grand Rocher autrement
Le Grand Rocher autrement
Le Grand Rocher autrement

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #ski-glisse

Repost0