velo

Publié le 22 Mars 2018

La météo a beau ne pas vouloir y mettre du sien avec des températures dignes d'un mois de janvier (jusqu'à -4°C en vallée du Grésivaudan et -15°C à Chamrousse ce qui n'est pas si courant même en plein hiver), le printemps fait quand même son entrée.

La météo ne peut rien contre les jours qui augmentent ; contre le soleil qui prend quelques degrés dans le ciel et malgré des minima fort basses, la température finit par devenir peu à peu agréable au moindre rayon de soleil. Les limites skiables remontent tout doucement. Sur l'Isère, on chausse vers 1000 m sur les meilleures spots en versant nord ; au pire cent ou deux-cents mètres plus haut. Les faces sud restent très bien enneigées dès 1300 m mais cette limite va commencer à évoluer.

L'occasion de commencer à ressortir le vélo puis les baskets. Plusieurs petites balades avec les filles autour de la maison cette semaine, jusqu'à une petite trentaine de kilomètres à vélo. Envie de faire joujou avec les nouvelles baskets. Adidas Terrex commercialisera tout bientôt cette nouvelle Two Boa. Un serrage Boa bien pratique comme son nom l'indique, et, pour les allergiques à ce blanc, d'autres coloris disponibles. Pour les autres, il pourront bénéficier d'une chaussure en matériau brut sans colorant donc à impact environnemental réduit.

Les habitués de ce blog se demandent sans doute "mais qu'a-t-il pu bien faire ce 22 mars, avec une si belle météo ?". Eh bien le 22, c'était les onze ans de ma grande Stella et c'est elle qui a choisi le programme : ce fut restau le midi avec son Papa et vélo au soleil l'après-midi. Le ski attendra. Il y a encore pour des semaines ! Pour le resto, une adresse : Las Brasas, à Crolles. Restaurant uruguayen ; prix raisonnable, menu de qualité et propriétaires d'une grande gentillesse. 

A vélo avec Stella : passerelle sur le torrent du Carré entre La Terrasse et Lumbin

A vélo avec Stella : passerelle sur le torrent du Carré entre La Terrasse et Lumbin

Arrivée à Bernin à vélo

Arrivée à Bernin à vélo

La Two Boa blanche. On aime ou on aime pas. Essayée lors d'un petit tour de cinq kilomètres en trottinant avec les filles. D'autres sorties viendront. A noter que la marque travaille sur un spray 100% naturel permettant de lui rendre sa blancheur après salissures. Affaire à suivre.

La Two Boa blanche. On aime ou on aime pas. Essayée lors d'un petit tour de cinq kilomètres en trottinant avec les filles. D'autres sorties viendront. A noter que la marque travaille sur un spray 100% naturel permettant de lui rendre sa blancheur après salissures. Affaire à suivre.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #vélo, #nivo-météo

Repost0

Publié le 6 Septembre 2017

Après plusieurs options de sorties pour cet après-midi, les filles optent pour un tour à vélo. Pour changer des habitudes, on part de la maison jusqu'à Saint-Nazaire-les-Eymes (un peu de montée pour s'échauffer) et on prend le car jusqu'à Saint-Pancrasse. Les soutes sont vraiment petites mais on arrive à caser les trois vélos et pour cinquante centimes par passager, on débarque à mille mètres d'altitude. Direction les balcons, majoritairement par la route mais avec quelques variantes sur chemins roulants puis descente sur la Terrasse et retour par les coteaux.

Balade bien sympathique qui s'affranchit de la longue montée sur le plateau avec des vélos d'enfants trop lourds au regard de leur propre poids et force mais laisse quand même de quoi pédaler (chemins forestiers, petites montées) et le plaisir de la descente avec prudence, sur la petite route peu fréquentée de la Terrasse.

Balcons de Chartreuse à vélo
Balcons de Chartreuse à vélo
Balcons de Chartreuse à vélo
Balcons de Chartreuse à vélo
Balcons de Chartreuse à vélo
Balcons de Chartreuse à vélo

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #vélo

Repost0

Publié le 18 Août 2017

Une journée en famille pour une cinquantaine de kilomètres quasi à plat et une petite balade dans la capitale haute-savoyarde.

Cela demande un peu d'organisation avec un transport des vélos jusqu'à Montmélian en voiture puis l'utilisation du train en voiture. Ce même train sera utilisé au retour entre Annecy et cette même ville. Avec les billets Illico à -40% l'été (et gratuit pour les enfants, le train retrouve la place qu'il devrait avoir, celle du moyen de transport le moins cher. Cela ne nous aura coûté que 25€ au lieu des 63€ habituels.

Pour le reste, si le départ d'Albertiville est sympa et les touts premiers kilomètres pas désagréables, on se retrouve vite le long de la voie rapide bruyante et il faut attendre Ugine pour se faire plaisir. La section Ugine -Doussard est bien verte. Tantôt agréable, tantôt moins lorsqu'elle se rapproche de la route. Jolie seconde partie le long du lac. On a même où se baigner.

Les filles ont très bien pédalé. A peine 3h15 de vélo soit une moyenne plus proche des 15 que des 12 km/h habituels malgré toujours un vélo vingt pouces pour Emie.

Quant à Annecy, toujours autant de monde. C'est sans doute justifié mais ce n'est pas notre tasse de thé.

Départ d'Albertville

Départ d'Albertville

Baignade

Baignade

Annecy
Annecy
Annecy

Annecy

Vidéo à venir un peu plus tard.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #vélo

Repost0

Publié le 5 Juin 2017

Rédigé par lta38

Publié dans #vélo

Repost0

Publié le 28 Mai 2017

Dernier jour du périple autour des lacs suisses. A force d'aller chercher un camping plus loin que prévu, il ne reste que quinze kilomètres pour boucler. On aurait pu finir en trois jours mais ça, je le savais déjà avant de partir. Ce n'était pas l'objectif. Les filles ne sont pas du tout en mode "compète" : elles pédalent volontiers sans rechigner mais il en serait peut-être/probablement différemment si on ne ménageait pas des temps de pauses, de jeux, de découvertes...

Yverdon, pointe sud du lac, est vite ralliée par une portion peu intéressante le long de la route voire dangereuse (piste cyclable étroite et petit canal le long). Puis Grandson en passant sous le (beau) château qu'on n'avait pas vu à l'aller et en longeant le lac par un itinéraire peu emprunté par les véhicules.

Au final, près de cent cinquante kilomètres en quatre jours. Tout sauf une performance mais, et c'est ce qui compte pour nous, encore un beau projet mené à bien.

A noter que toutes les images de ces quatre jours ont été faites avec le petit Panasonic GM1. Objectif pancake 12-32 pour l'essentiel, sauf les oiseaux pris au petit télé 45-150 (équivalent 90-300) ; l'ensemble boitier + 2 objectifs + housses ne pesant que 600 grammes et étant fort peu encombrant (62x73 mm pour le télé dans sa housse souple ; le boitier avec le petit transtandard étant dans une housse Lowepro fixée sur le guidon du vélo).

Les oiseaux du matin : vol de grands cormorans, harles bièvres (mâle seul puis femelle et ses jeunes), foulque et couple de nettes rousses
Les oiseaux du matin : vol de grands cormorans, harles bièvres (mâle seul puis femelle et ses jeunes), foulque et couple de nettes rousses
Les oiseaux du matin : vol de grands cormorans, harles bièvres (mâle seul puis femelle et ses jeunes), foulque et couple de nettes rousses
Les oiseaux du matin : vol de grands cormorans, harles bièvres (mâle seul puis femelle et ses jeunes), foulque et couple de nettes rousses
Les oiseaux du matin : vol de grands cormorans, harles bièvres (mâle seul puis femelle et ses jeunes), foulque et couple de nettes rousses

Les oiseaux du matin : vol de grands cormorans, harles bièvres (mâle seul puis femelle et ses jeunes), foulque et couple de nettes rousses

Yverdon

Yverdon

Grandson
Grandson

Grandson

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #vélo

Repost0