Morpho Black (II)

Publié le 13 Mars 2015

La Black prise avec l'APN de l'Iphone 5c : pas mal du tout !

La Black prise avec l'APN de l'Iphone 5c : pas mal du tout !

Après plusieurs jours d'utilisation, voici quelques précisions sur mes premières impressions. Je ne reviens ni sur le poids, ni sur la rapidité de la manip montée/descente ou encore le débattement exceptionel, trois grands atouts de cette chaussure.

- La tenue à la descente reste bien supérieure à mes TLT5 Mountain avec languette. D'après ceux (des skieurs expérimentés qui savent avoir un oeil critique) qui ont pu tester les deux, ce serait également le cas avec une TLT5 Performance (avec languette).

- Etanchéité. La guêtre joue parfaitement son rôle. Après, il faut bien sûr avoir un pantalon adapté. Mon Millet assez moulant et bien élastique en bas vient parfaitement se caler sur la chaussure (Stéphane Bauzac qui a le même équipement en fait le même raisonnement) et c'est tout simplement parfait. Après, en tenue light (quand je mets un collant de gym d'intérieur à deux balles), ce n'est pas suffisant car la guêtre ne protège que le bas et la neige (surtout si c'est de la neige humide) rentre par le dessus. Il faut donc avoir un pantalon adéquat. De toutes façons, il faut que je change ce collant à 19€50 que j'ai depuis dix ans, peut-être 300 sorties, alors c'est l'occasion d'en choisir un plus adapté aux Morpho Black.

- Confort général. Pas de problème particulier malgré mon coup de pied assez large.

- Le crochet de serrage inférieur est (je confirme) un peu difficile à débloquer car la neige s'y engoufre. Il faut faire avec ; je n'ai pas trouvé de solution efficace pour le moment. Si on ne le sert pas à bloc en descente, on le laisse tel quel et y'a rien à bouger pour remonter. Dans le cas contraire...

- Canting. Pierre propose trois réglages : la pièce initiale sur laquelle est fixée le levier a deux positions. Si cela ne suffit pas, il propose une autre pièce pour diminuer encore l'inclinaison.

- Il m'est arrivé une bricole avec le cordon en Kevlar qui unit le collier de serrage supérieur au levier : lors d'un à-coup en avant suite à une faute en descente, le noeud de blocage a réussi à passer à travers le trou du collier (en plastique) et je me suis retrouvé en position de montée. Et avec le froid en extérieur, il fut fort difficile de refaire le noeud. Prévoir donc un peu de rabio dans la cordelette (2 cm au-delà du noeud c'est mieux que 1 !) et mieux, pour éviter que cela ne se reproduise, mettre une rondelle entre le noeud et le trou (ce que j'ai fait).

La Black sur les TLT Lite, à la Dent

La Black sur les TLT Lite, à la Dent

La rondelle rajoutée et les 2 cm de cordon au-delà du noeud

La rondelle rajoutée et les 2 cm de cordon au-delà du noeud

Rédigé par lta38

Publié dans #matériel

Repost 0
Commenter cet article

Michel 21/03/2015 01:09

pour la neige coincé dans le levier de coup de pied utiliser une vielle carte de réduction...Mich.

lta38 28/03/2015 06:51

C'est effectivement une solution. Merci