cerces

Publié le 26 Février 2024

Je savais que je devrais m'y coller. Il a neigé toute la nuit. Départ skis aux pieds depuis le chalet à travers les ruelles à peine réveillées (non, j'exagère un peu). A peine passé le pont de l'Outre, même la piste de fond n'a pas été damée. C'est parti pour une tranchée de plus en plus profonde jusqu'à la Grande Cime, en évitant sagement le plus raide sur la partie terminale où je laisse passer le jeune intrépide du groupe pour qu'il se rende compte un instant de ce qu'est la guerre des tranchées, version ski-alpinisme bien sûr. Chaussage des skis 50 m sous le sommet. Il faut quand même de la pente sinon, ça je tourne pas.

95 au patin sont bien insuffisants y compris pour les gabarits les plus légers de notre groupe. Mais peu importe, c'est ambiance hiver comme on aime. 

Jour de peuf
Jour de peuf
Jour de peuf
Jour de peuf
Jour de peuf
Jour de peuf
Jour de peuf
Jour de peuf
Jour de peuf

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Cerces, #ski-glisse

Repost0

Publié le 25 Février 2024

C'est parti pour une semaine en montagne avec les filles et les copains, dans le beau village de Névache. Une semaine qui s'annonce neigeuse alors on ne perd pas de temps. A peine arrivés, on s'offre la classique crête de l'Echaillon par Buffère avec une petite variante, bien plus skiante que la classique, et qui n'était absolument pas tracée. Plaisir absolu !

A peine rentrés (au chalet), je remonte jusqu'à la Grande Cime (prétexte = repérage pour le lendemain) : neige splendide sur le haut de la face nord descendue comme un gros sac en laissant les skis tourner tout seuls dans la poudre. Demain, avec ce qui est annoncé, ce sera une autre histoire. Je n'emmènerai pas la troupe dans ces couloirs.

De manière générale, l'enneigement reste bien inférieur à celui des Alpes du nord y compris à 1800 mètres plein nord. Cela devrait s'améliorer dans les jours à venir. Pour autant, les accès faciles depuis des routes d'altitude sont nombreux et permettent de skier à la voiture sans souci. Un point maintes fois soulevé ici et qui place le 05 à son avantage.

Magnifique vallée de la Clarée en toutes saisons.

Echaillon
Echaillon
Echaillon
Echaillon
Echaillon
Echaillon
Echaillon
Echaillon
Echaillon
Echaillon
Echaillon

Echaillon

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Cerces, #ski-glisse

Repost0

Publié le 23 Octobre 2023

Troisième journée mauriennaise. Grâce aux informations de Thierry, je monte me poster sur un secteur à gypaète. Après un peu d'attente le matin, les oiseaux sont au rendez-vous, jusqu'à quatre ensemble ! Ce sera surtout un des jeunes qui viendra me taquiner de près, manquant de me faire tomber un os sur la tête lors de ses entraînements/apprentissages. Je ne sais pas si c'était réellement le but mais les passages répétés avec un squelette dans les pattes donnaient cette impression.

Malgré le très fort vent de sud (près de 200 km/h mesurés à la croix de Chamrousse !), les oiseaux étaient bien actifs. Un régal que de voir ces grands planeurs (trois mètres d'envergure) passer parfois à quelques mètres de votre tête !

Ambiances
Ambiances
Ambiances
Ambiances
Ambiances

Ambiances

Gros plans
Gros plans
Gros plans
Gros plans
Gros plans

Gros plans

De profil
De profil
De profil
De profil
De profil

De profil

Une journée avec le gypaète barbu
Une journée avec le gypaète barbu

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Cerces, #animaux, #gypaète

Repost0

Publié le 11 Décembre 2022

Entre la pluie qui s'est invitée jusqu'à 2000 mètres à l'ouest quoique suivie de quelques centimètres de neige ; entre le risque de mer de nuages qui priverait du soleil tant espéré à proximité du solstice d'hiver ; entre la foule attendue sur les quelques points de départ élevés rendant possible la pratique du ski sans portage, nous irons plus à l'est. Le fait d'avoir divisé par deux mon kilométrage routier durant cette année 2022 "m'autorise" occasionnellement à faire un extra.

Nous ne le regretterons pas. Certes, nous abandonnons en cours de progression l'idée d'aller vers le col des Marches du fait du manque de neige et du terrain très caillouteux mais pour les filles, cette remontée de la Sandonnière donnera pleine satisfaction malgré la proximité des remontées mécaniques. Après avoir considéré qu'évoluer autour des domaines aménagés n'était pas de la "montagne", je me suis finalement rendu compte que ce raisonnement n'était pas le bon. Quelle différence entre un sentier, un chemin ou une piste plus large si ce n'est la cicatrice ? Nous randonnons bien à pied sur des sentiers qui coupent parfois des routes goudronnées ; nous utilisons les refuges. Aujourd'hui, pas d'artifice et même un bel effort pour elles : 1000 mètres de dénivelé récompensés par une neige excellente à la descente : soit sur des pistes damées avant les derniers centimètres tombés, soit sur de la bonne poudreuse (environ 30 centimètres) ultra-légère car plus à l'est, la pluie s'est cantonnée à plus basse altitude. Et avec la Meije, la Barre des Ecrins ou encore les aiguilles d'Arves en toile de fond.

Le tout dans une solitude quasi absolue puisque nous avons dû croiser en tout et pour tout cinq randonneurs. Il n'en sera pas de même le week-end prochain avec l'ouverture complète du domaine de Valloire - Valmeinier.

Un peu plus loin
Un peu plus loin
Un peu plus loin
Un peu plus loin
Un peu plus loin
Un peu plus loin
Un peu plus loin
Un peu plus loin
Un peu plus loin
Un peu plus loin

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Cerces, #ski-glisse

Repost0

Publié le 20 Février 2022

Petit séjour sur le sud des Alpes qui, cette année, vit sa plus mauvaise saison hivernale depuis l'hiver 1990. Au passage, petite halte au Lautaret pour une randonnée avec les filles. On se croirait début mai ! La foule se dirige vers le pic Blanc, notre objectif à nous-aussi. Mais rapidement, je comprends que compte tenu des dernières petites chutes de neige (et de pluie), de l'orientation du vallon et de sa configuration, ce sera tout crouté. Il faut viser les pentes sud. On tire donc à droite où nous serons finalement pratiquement seuls une fois dépassé les premiers groupes. Notre balade trouvera naturellement un final plein sud un peu raide sur la crête à l'est du col du Galibier. Et mis à part les (faux-)plats où il faut veiller à ne pas enfourner dans la croutasse, ce sera du très bon ski de quasi printemps, face à la Meije et à la Barre.

Halte au Lautaret
Halte au Lautaret
Halte au Lautaret
Halte au Lautaret
Halte au Lautaret
Halte au Lautaret
Halte au Lautaret
Halte au Lautaret
Halte au Lautaret
Halte au Lautaret

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse, #Cerces

Repost0