Publié le 8 Mai 2021

24 km avec les filles sur cette splendide boucle au départ de Rabou. Un bivouac et deux demi-journées de marche plus tard, une impression de bout du monde au coeur des Hautes-Alpes.

A noter les paysages variés, les passages à gué sur le Petit Buëch, les passerelles ayant été enlevées, un passage du sentier de Chaudun éboulé (bien délicat avec les enfants) et le sentier de ronde présentant encore quelques couloirs très raides enneigés nous ayant fait préférer la traversée du pic de Gleize malgré le passage expo (mais sec) du versant nord.

Malgré ces petites surprises, nous avons littéralement adoré ce petit week-end, avec pas mal d'animaux observés.

J'en profite pour faire quelques retours matériel :
- Tente Nemo Dragonfly 3P : 1500 g, deux entrées latérales avec abside pour mettre le matériel, intérieur spacieux à trois, montage fort rapide (auto-portante, code couleurs sur les arceaux et attaches => ultra facile pour les nuls). Bien appréciée.
- Sac de couchage Kayu Women's 30 (350 g de duvet d'oie 800 CUIN ; 865 g ; +1°C confort). RAS. Emie l'a trouvé très confortable et n'a pas eu froid (bon la température n'est pas descendue sous les 5°C). Pour l'avoir essayé, j'ai apprécié son "toucher" intérieur. A voir l'efficacité (et donc l'intérêt) des deux aérations originales sur l'avant en cas de forte chaleur.
- Matelas Nemo Tensor insulated. 420 g avec le sac "vortex" de gonflage hyper pratique. Fini les gonflages à la bouche qui essouflent, font tourner la tête ou font pénétrer de l'eau à l'intérieur des matelas. A ce propos, j'ai deux anciens matelas qui contiennent désormais de la moisissure à l'intérieur, sans que ce soit gênant pour le moment (pas d'odeur). Mais cela remet en question les gonflages à la bouche. Stella ayant eu froid dans la nuit avec son matelas classique, je lui ai proposé l'échange en ajoutant une petite couche de vêtement. Elle a pu dormir sans souci. Le petit vêtement a-t-il suffit ou le matelas a-t-il aussi joué son rôle ?
- Trek N Eat (lyophilisé). Nous avons testé les pâtes au pesto de saumon (160 g) et les pâtes à la crème, au poulet et aux épinards (150g). Emie et moi avons trouvé que ça n'avait pas suffisamment le goût du saumon (poisson que nous aimons bien). Stella ne partage pas cet avis. Idem désaccord sur l'autre plat. Emie et moi avons bien aimé (on sentait bien le goût des épinards) alors que Stella était plus réservée. Stella note avec raison qu'on avait mis trop d'eau. Pourtant, il me semble avoir mis un tout petit peu moins que ce qui était recommandé.
- Coup de coeur encore et toujours (oui je sais déjà dit à moult reprises ici et ailleurs) : les gourdes filtrantes Katadyn Be Free. Du coup, maintenant, chacun a la sienne. Le seul bémol vient du filtre qui semble s'encrasser plus vite que prévu. J'ai en partie résolu le problème en le laissant tremper dans de l'eau chaude : mon tout premier (trois ans d'utilisation intensive), commençait à perdre nettement son débit. Il demeure toutefois moins performant qu'un neuf. On m'a conseillé d'essayer de le laisser tremper dans de l'eau avec une pastille de Micropur. Ce sera le prochain essai.

Allez, les photos parleront d'elles-mêmes !

Première partie : splendide sentier des Bans
Première partie : splendide sentier des Bans
Première partie : splendide sentier des Bans

Première partie : splendide sentier des Bans

Entrée du lit du Petit Buëch : verdure et hêtraie
Entrée du lit du Petit Buëch : verdure et hêtraie
Entrée du lit du Petit Buëch : verdure et hêtraie
Entrée du lit du Petit Buëch : verdure et hêtraie

Entrée du lit du Petit Buëch : verdure et hêtraie

Gorges du Petit Buëch et bois du Chapitre : splendide malgré quelques passages délicats
Gorges du Petit Buëch et bois du Chapitre : splendide malgré quelques passages délicats
Gorges du Petit Buëch et bois du Chapitre : splendide malgré quelques passages délicats
Gorges du Petit Buëch et bois du Chapitre : splendide malgré quelques passages délicats

Gorges du Petit Buëch et bois du Chapitre : splendide malgré quelques passages délicats

Chaudun : havre de paix
Chaudun : havre de paix
Chaudun : havre de paix

Chaudun : havre de paix

En route pour l'alpage
En route pour l'alpage

En route pour l'alpage

Installation.
Installation.
Installation.
Installation.

Installation.

Observations
Observations
Observations

Observations

Soirée
Soirée
Soirée
Soirée

Soirée

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Dévoluy, #animaux, #randonnée sportive, #ultralight, #matériel

Repost0

Publié le 7 Mai 2021

Malgré la météo qui s'annonce délicate, je suis sûr qu'il y aura du monde en Chartreuse pour ce long week-end de l'Ascension :
- D'abord, tout le monde ne fera pas le pont du vendredi et donc, n'aura pas quatre jours pour partir plus loin
- La météo s'annonce délicate un peu partout ; il y aura donc des hésitations à faire des kilomètres
- Seul le pourtour méditerranéen devrait tirer son épingle du jeu mais ce sera sans doute l'enfer pour se déplacer s'il concentre l'immense majorité des voyageurs : jeudi perdu dans les bouchons ; dimanche retour "abo", d'autant qu'il faudra sacrifier l'après-midi, couvre-feu oblige. Pour ma part, le jeu n'en vaut pas la chandelle et je pense ne pas être le seul à bannir cette destination pour ces raisons lors du week-end à venir.

Alors voici un retour sur les conditions des hauts plateaux de Chartreuse :
- Faces sud déneigées partout
- Il reste de la neige dans la partie haute des couloirs est ; attention aux itinéraires du vertige. A priori, c'est un peu mieux enneigé que l'année dernière. On pourra prendre la sortie du confinement de 2020 comme point de repère.
- Sur la Dent, on ne met pas les pieds dans la neige par le pas de l'Oeille
- L'itinéraire du trou du Glaz est encore pas mal enneigé mais sans gêne sur le passage escarpé lui-même ; en revanche, les traversées des couloirs raides sous la face ouest présentent quelques névés où la chute est interdite. Le matin, si regel, cela pourrait être tendu pour un randonneur non initié à l'alpinisme. Et comme c'est bien gras et bien marron car pas encore reverdi, j'ai tendance à dire que ce passage ne présente actuellement pas vraiment d'intérêt si ce n'est risquer une glissade.
- Les hauts plateaux sont encore très enneigés > 1600 m.

Bonnes balades en Chartreuse ou ailleurs.

Montée à la Dent par la Gorgette ; Au pas de l'Oeille (x2) ; descente sur les hauts plateaux
Montée à la Dent par la Gorgette ; Au pas de l'Oeille (x2) ; descente sur les hauts plateaux
Montée à la Dent par la Gorgette ; Au pas de l'Oeille (x2) ; descente sur les hauts plateaux
Montée à la Dent par la Gorgette ; Au pas de l'Oeille (x2) ; descente sur les hauts plateaux

Montée à la Dent par la Gorgette ; Au pas de l'Oeille (x2) ; descente sur les hauts plateaux

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Chartreuse, #randonnée sportive

Repost0

Publié le 5 Mai 2021

Je n'y croyais pas vraiment mais quand je vois le ciel commencer à se dégager en fin d'après-midi, je prépare mon sac en moins de temps qu'il en faut pour le dire et m'octroie quelques instants là-haut. Appareil photo à la main, je hume le printemps à pleins poumons et rentrerai comblé à la tombée de la nuit. Joignant l'agréable à l'utile, j'ai emporté du matériel à essayer en vue d'itinérances estivales.

Direction Pravouta depuis le col du Coq (dont la route est ouverte jusqu'au col versant Grésivaudan alors qu'elle est officiellement fermée de l'autre côté, bien que ça semble passer). Montée par le versant est au milieu des jonquilles puis descente au soleil couchant du versant ouest, le tout dans un calme absolu. Et entre les deux, grosse pause photo / contemplative au sommet et utilisation du petit réchaud crux (Optimus). Je l'avais déjà essayé mais c'est vraiment un modèle ultra-léger et pratique, tout en restant une entrée de gamme (pas de cartouche déportée, gaz uniquement et popotes de taille raisonnable). La puissance est importante (3000W) : il ne m'a pas fallu longtemps pour porter à ébullition les 380 ml d'eau nécessaires à mon lyophillisé. Le lyophillisé (au demeurant inutile ici) trouve tout son intérêt sur des sorties avec plusieurs nuitées :
- 160 g le plat, complet pour une personne (ou deux personnes avec à-cotés)
- gain de poids/encombrement vraiment valable d'autant qu'on dispose d'eau sur place
- l'eau (bouillante) va directement dans le sachet qu'on laisse 10 minutes avant de consommer : pas de gamelle à nettoyer, les doigts gelés dans un ruisseau. Le sachet se referme par zip durant la réhydratation et pour ne pas souiller le reste ensuite.
- reste le paramètre culinaire.

Etant moi-même un adepte du risotto, je confesse que ce "risotto aux légumes du jardin" de chez trek'N Eat n'est pas en mesure de concurrencer le mien, en toute modestie. Il n'y a pas de surprise de ce côté là. Cependant, je reconnais que c'était tout à fait correct et que je l'ai mangé avec plaisir, quand d'autres marques déjà essayées m'avaient souvent fait passer l'envie de recommencer. J'avais déjà testé également les pâtes au pesto de saumon et c'était pas mal du tout. Il faut par contre bien mélanger régulièrement car il peut facilement rester une partie non réhydratée au fond. Et avoir une cuillère ou fourchette assez longue pour bien aller chercher le fond du sachet.

Bon le plus important reste le moment passé là-haut, au milieu des oiseaux chanteurs (accenteurs mouchets, venturons, tétras...) avec une belle lumière.

Les jonquilles du versant est
Les jonquilles du versant est
Les jonquilles du versant est

Les jonquilles du versant est

Jeu de nuages sur le roc d'Arguille

Jeu de nuages sur le roc d'Arguille

Les crocus sont de sortie

Les crocus sont de sortie

La vue sur Belledonne et l'Etendard
La vue sur Belledonne et l'Etendard
La vue sur Belledonne et l'Etendard

La vue sur Belledonne et l'Etendard

Venturons
Venturons

Venturons

Accenteur Mouchet

Accenteur Mouchet

Sommet de la Dent

Sommet de la Dent

Repas décor quatre étoiles

Repas décor quatre étoiles

Taillefer au déclin du soleil. Quelle ambiance !

Taillefer au déclin du soleil. Quelle ambiance !

Grive musicienne

Grive musicienne

Dernières lumières sur Belledonne

Dernières lumières sur Belledonne

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Chartreuse, #balade, #paysages, #animaux

Repost0

Publié le 4 Mai 2021

Le Grésivaudan est (très) loin d'être un site majeur en zones humides mais aux passages migratoires, en étant à la fois patient, attentif et assidu, on peut y faire de belles rencontres. Voici quelques images glanées dans ma vallée.

Des ardéidés que les spécialistes reconnaitront
Des ardéidés que les spécialistes reconnaitront
Des ardéidés que les spécialistes reconnaitront
Des ardéidés que les spécialistes reconnaitront
Des ardéidés que les spécialistes reconnaitront
Des ardéidés que les spécialistes reconnaitront

Des ardéidés que les spécialistes reconnaitront

Rouge-queue à front blanc

Rouge-queue à front blanc

Orite à longue queue

Orite à longue queue

Pinson des arbres

Pinson des arbres

Troglodyte mignon

Troglodyte mignon

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #animaux

Repost0

Publié le 3 Mai 2021

Cette sortie serait-elle la dernière de la saison pour moi ? Il reste pourtant beaucoup de neige. Normal, nous ne sommes que début mai. Mais la motivation s'estompe. Les créneaux du mois de mai commencent à se remplir d'autres projets. Nous verrons. En tous cas, ce lever de soleil m'aura ravi et, skis aux pieds, m'aura permis une belle immersion en montagne, à suivre les traces d'animaux entre autres. Nos sorties sont un éternel recommencement. Mais elles peuvent malheureusement être aussi une fin. Ce même jour, cinq skieurs ont trouvé la mort dans le massif des Ecrins suite à des avalanches de plaque. Dans l'itinéraire de pente raide du glacier Long puis sous le sommet de la Grande Ruine. Guides, moniteurs de ski, clients... tous étaient là pour ce même et unique plaisir qui dépasse un instant les frontières, les conflits et les préoccupations des uns et des autres. Il n'y a pas grand chose à dire. Je n'ai pas eu la chance de connaître les disparu(e)s mais ces deux accidents me touchent de part ce microcosme de la montagne dont je fais partie mais aussi car j'aurais très bien pu m'y trouver moi-même.

Cela ne nous empêchera pas de retourner en montagne. Notre (ma) motivation reste intacte parce que "the show must go on". Et parce que ce décor a quelque chose d'unique. En profitant du décor avec le sourire jusqu'aux oreilles, je ne me doutais pas qu'à quelques kilomètres de là, des drames se préparaient... La montagne reste belle ; ces images le prouvent. Mais elle peut être très injuste. Mes pensées vont aux proches des victimes, ainsi qu'à Damien, accidenté dans le vallon de la Lavey le même jour.

Avant le jour. Mais à qui sont ces fesses ?
Avant le jour. Mais à qui sont ces fesses ?
Avant le jour. Mais à qui sont ces fesses ?

Avant le jour. Mais à qui sont ces fesses ?

Premiers rayons
Premiers rayons
Premiers rayons
Premiers rayons

Premiers rayons

Plus tard
Plus tard
Plus tard
Plus tard

Plus tard

A qui sont ces traces ? A vous de jouer.
A qui sont ces traces ? A vous de jouer.
A qui sont ces traces ? A vous de jouer.
A qui sont ces traces ? A vous de jouer.

A qui sont ces traces ? A vous de jouer.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #ski-glisse

Repost0