Publié le 15 Novembre 2017

Je suis sans doute un des derniers skieurs acharnés à chausser cet hiver puisque ça commence à skier sur toutes les Alpes depuis une semaine. Mais quelle sortie !!

Avec la bonne compagnie de Dédé nous avons placé de belles courbes sur les pentes autour de la station des Sept-Laux encore fermées et dont les pistes, en cours de damage, permettent de monter sans forcer. En haut, il suffit de se décaler un peu sur des lignes faites habituellement en pseudo hors-piste (entendez par là, avec quelques minutes de peau ou de marche depuis l'arrivée d'une remontée mécanique) et, en connaissant bien les lieux, choisir les descentes non tracées et dont le sol est essentiellement constitué de rhododendrons afin de ne pas massacrer les skis.

Au final, quatre montées, quatre descentes et un peu plus de 2200 m de dénivelé. L'essentiel en poudre excellente sans toucher. Une sortie qui n'est pas sans rappeler l'ouverture de l'an dernier. En espérant une suite beaucoup plus intéressante puisque 2017 fut un des hivers les pires que j'ai connus depuis que je pratique.

Montée 1 : au petit jour

Montée 1 : au petit jour

Passage à la croix de Pipay

Passage à la croix de Pipay

Descente 1 : tout poudre mais encore à l'ombre

Descente 1 : tout poudre mais encore à l'ombre

Montée 2 : couloir nord-est de Roche Noire

Montée 2 : couloir nord-est de Roche Noire

Descente 2 : couloir nord-est de Roche Noire

Descente 2 : couloir nord-est de Roche Noire

Montée 3 : idem !

Montée 3 : idem !

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0

Publié le 8 Novembre 2017

L'hiver civil ne commence pas avant un mois et demi mais du coté du soleil, on n'est pas loin d'être (déjà) au plus bas. Le retard dû à l'inertie (environ 3 à 4 semaines) fait que les coups de froids de novembre sont souvent suivi de redoux remettant les compteurs à zéro alors qu'au mois de janvier, c'est en général gagné. Pourtant, sans vouloir faire les morts de faim pour le ski, une arrivée de l'hiver mi-novembre est une aubaine :
- Le paysage est vraiment terne à cette époque ; toutes les feuilles sont au sol. Autant lui redonner un petit coup de peinture.

- Ca met le sourire à ceux qui vivent du tourisme hivernal pour la saison à venir.
- On entre dans les jours les plus courts de l'année, qui plus est avec la changement d'heure. La neige redonne un peu de "
peps" à ce vilain mois de novembre.
- Pour le ski, le soleil étant très bas, les coups de froids de novembre sont généralement garants du maintien de la poudre dans la majorité des orientations
- Les belles lumières rasantes sur la neige, pour les yeux comme pour le photographe, c'est jusque fin janvier, pas plus. Alors, si ça peut commencer en novembre...
Sur les onze derniers hivers (10+celui qui arrive) ayant donné des chutes de neiges suffisantes avant la mi-novembre pour sortir les skis en moyenne montagne dauphinoise, seuls deux d'entre eux ont véritablement lancé la saison. Tous les autres ont été suivis d'un coup de redoux massacreur. Qu'en sera-t-il de celui-ci ? Vrai ou faux départ ?

En attendant, je n'ai pas encore osé prendre les skis mais on en a bien profité avec les filles du côté de la Chartreuse.

Hiver en automne
Hiver en automne

Hiver en automne

Deux jeux
Deux jeux
Deux jeux
Deux jeux

Deux jeux

Habert de Pravouta : très bien rénové pour abriter mais pas de lit afin d'éviter les fêtes à répétition (et surtout les nuisances qui vont avec) étant donnée la proximité de la ville.
Habert de Pravouta : très bien rénové pour abriter mais pas de lit afin d'éviter les fêtes à répétition (et surtout les nuisances qui vont avec) étant donnée la proximité de la ville.

Habert de Pravouta : très bien rénové pour abriter mais pas de lit afin d'éviter les fêtes à répétition (et surtout les nuisances qui vont avec) étant donnée la proximité de la ville.

Les filles contentes de toucher leur première neige
Les filles contentes de toucher leur première neige

Les filles contentes de toucher leur première neige

Ciel bouché mais belle ambiance hivernale

Ciel bouché mais belle ambiance hivernale

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #paysages, #balade

Repost 0

Publié le 4 Novembre 2017

Bon il ne s'agit pas de rivaliser avec les vidéastes animaliers et je rajouterais, loin de là. Mais pour la première fois, j'estime produire un document qui se regarde. Il est le fruit de dizaines d'heures de présence sur le terrain et derrière la machine.

Le matériel utilisé reste du matériel amateur : Canon EOS 6D / Canon EOS 100 D avec objectif Canon 300 f/4 L IS USM et parfois l'Extender Canon EF 1,4x sur trépied basique ; Panasonic Lumix GM5 + 12-32 f/3,5-5,6 (souvent à main levée par flemme, avec pseudo stabilisation numérique en post-prod) ; Piège Photo/vidéo Browning Extreme.

En espérant que vous prendrez autant de plaisir à le regarder que moi à le produire.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #brame du cerf

Repost 0

Publié le 4 Novembre 2017

Bon il ne s'agit pas de rivaliser avec les vidéastes animaliers et je rajouterais, loin de là. Mais pour la première fois, j'estime produire un document qui se regarde. Il est le fruit de dizaines d'heures de présence sur le terrain et derrière la machine.

Le matériel utilisé reste du matériel amateur : Canon EOS 6D / Canon EOS 100 D avec objectif Canon 300 f/4 L IS USM et parfois l'Extender Canon EF 1,4x sur trépied basique ; Panasonic Lumix GM5 + 12-32 f/3,5-5,6 (souvent à main levée par flemme, avec pseudo stabilisation numérique en post-prod) ; Piège Photo/vidéo Browning Extreme.

En espérant que vous prendrez autant de plaisir à le regarder que moi à le produire.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #brame du cerf

Repost 0

Publié le 3 Novembre 2017

Retour sur la Dent avec les enfants et les copains. C'était encore une demande de leur part. Les papas sont ravis. L'idée était de faire le tour par le trou du Glaz puis la Barrère et après avoir croisé pas mal de têtes connues (Christian, Hervé, Jean-Marc), on se pointe à la bifurcation "Glaz-Barrère" à une heure trente du coucher de soleil. Devant l'enthousiasme de tous, je propose un aller-retour à l'arche à l'Aiguille que je suis le seul à connaître dans le petit groupe. D'autant que le ciel couvert et la perspective d'une éclaircie lumineuse de fin de journée nous poussent à prolonger le séjour.

Au final, comme pressenti, le final sera époustouflant. Un éclairage que les enfants n'avaient pas encore vécu. Rien n'est plus beau que ces couchers de soleil lorsqu'ils s'invitent au dernier moment entre deux couches de gris. Et sans doute le dernier passage avant la première vraie offensive de l'hiver, même si elle pourrait tout à fait n'être que passagère.

Passage des cheminées

Passage des cheminées

L'arche à l'Aiguille
L'arche à l'Aiguille

L'arche à l'Aiguille

Juste avant la lumière

Juste avant la lumière

Lumière exceptionnelle
Lumière exceptionnelle
Lumière exceptionnelle

Lumière exceptionnelle

Deuxième passage entre deux couches, juste avant le crépuscule, depuis le sommet
Deuxième passage entre deux couches, juste avant le crépuscule, depuis le sommet

Deuxième passage entre deux couches, juste avant le crépuscule, depuis le sommet

Début de descente

Début de descente

Final presque nocturne
Final presque nocturne
Final presque nocturne
Final presque nocturne

Final presque nocturne

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #paysages, #randonnée sportive

Repost 0