Publié le 6 Décembre 2021

Les chutes de neige se poursuivent. La couche s'est bien amincie vers 1000 m avec la pluie mais forme désormais une excellent croûte de regel qui fait qu'on ne touche pas. Et les vingt centimètres de neige fraîche venus s'ajouter sont parfaits pour du bon ski.

Cette journée de lundi est bien meilleure qu'attendu. Mais comme le chasse-neige tarde à monter au Baure, je pars directement de Saint-Pancrasse pour aller au sommet de Pravouta. Peu de monde et belle neige. On n'enchaîne pas les grandes sorties mais on se remet peu à peu en route pour les grands jours lorsque l'hiver sera définitivement installé et que les conditions seront optimales pour aller faire les circuits dont Belledonne (entre autres) a le secret.

Nivose de Chartreuse
Nivose de Chartreuse
Nivose de Chartreuse
Nivose de Chartreuse
Nivose de Chartreuse
Nivose de Chartreuse
Nivose de Chartreuse
Nivose de Chartreuse
Nivose de Chartreuse
Nivose de Chartreuse

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Repost0

Publié le 5 Décembre 2021

Si les stations de sports d'hiver restent ouvertes cette saison, les filles ne feront sans doute pas autant de randonnées à skis que l'année dernière car elles aiment beaucoup le ski de descente. Mais l'année restera sans aucun doute panachée entre ces deux activités complémentaires, l'une permettant un côté ludique et formateur (pour la descente) mais moins sauvage, l'autre étant plus proche de la nature et de l'effort.

Pour cette première sortie, jour pour jour à la même date que la saison précédente (un signe ?), nous nous dirigeons en terrain connu, le Grand Rocher en Belledonne. Y compris par météo douteuse, le secteur est surfréquenté un dimanche mais ce jour-là, il s'avèrera particulièrement tranquille. Je ne sais pour quelle raison les randonneurs auront boudé le coin (pour les fondeurs, c'est simple, la station n'était pas ouverte) mais cela ne nous aura pas déplu, bien au contraire. La neige est présente en quantité dès le départ. On ne touche pas. La pluie de la veille a crée une sous-croûte de regel qui devrait assurer la sous-couche de l'hiver si un redoux foehné ne vient pas tout nous massacrer d'ici Noël. Par-desssus, nous avons bénéficié de 15 (en bas) à 25 centimètres de neige poudreuse, le tout avec une bonne visibilité malgré un temps couvert voire (bien) neigeux par moment, la pire averse arrivant pile à la minute où nous touchons la voiture au retour.

Cette première sortie courte (500 m de dénivelé) aura permis de retrouver ses marques, vérifier les réglages, les chaussures etc. Et de constater qu'un DVA ( de moins de deux ans !!!) ne fonctionne plus en mode réception !! A la prochaine avec de nouvelles chutes de neige annoncées. Quel début d'hiver !

Premier round pour les filles
Premier round pour les filles
Premier round pour les filles
Premier round pour les filles
Premier round pour les filles
Premier round pour les filles
Premier round pour les filles
Premier round pour les filles
Premier round pour les filles
Premier round pour les filles
Premier round pour les filles
Premier round pour les filles

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #ski-glisse

Repost0

Publié le 3 Décembre 2021

Ca se passe dans notre jardin de Pipay. C'est avec les copains David et Lolo. Et avec leur habituelle gentillesse, ils viennent me chercher au départ, n'ayant pas pu coller à leur timing de rendez-vous. Neige excellente, ciel bleu, pas de touchette et peu de monde. Les pistes des 7 Laux sont (partiellement) ouvertes. L'enneigement est d'environ 80 cm à 1800 m. Comme il n'y avait rien il y a une semaine, on peut dire que c'est un début de saison en fanfare. Un deuxième round qui a tenu toutes ses promesses.

Deuxième round
Deuxième round
Deuxième round

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #ski-glisse

Repost0

Publié le 29 Novembre 2021

Finalement, la neige est arrivée en quantité. Une chute pas si fréquente que ça à cette date (et surtout à ces altitudes) sans pour autant être qualifiée de rare. Et cette fois-ci, l'essentiel des précipitations s'est concentré sur les massif de l'ouest isérois. On relève en moyenne 60 centimètres à 1000 m d'altitude sur la Chartreuse, le nord Vercors et le nord Belledonne (Haut Bréda). Et un peu plus au-dessus.

La première trace est pénible, y compris pour le chasse-neige qui s'arrête au col du Baure ; du coup je laisse tomber l'hypothétique Pravouta pour remonter les pistes de Saint-Hilaire. Là-encore, les locaux ne se seront pas bousculés au portillon malgré l'heure tardive (9h) et je devrai rapidement me coller à la trace jusqu'en haut. Dur pour une reprise. A la descente, il y en a même trop et on fait du tout droit... quand on ne pousse pas sur les bâtons. Cela devrait aller mieux avec une nuit claire.

Une sortie très bof pour le ski donc (un peu comme la première de l'an passé, à quelques jours près, au même endroit) mais un réel plaisir de retrouver la neige. Et il paraît que la suite arrive.

Première offensive
Première offensive
Première offensive
Première offensive
Première offensive
Première offensive
Première offensive

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Chartreuse, #ski-glisse, #paysages

Repost0

Publié le 24 Novembre 2021

Les quantités de neige ne seront sans doute pas extraordinaires mais la première offensive de l'hiver semble se préparer. Les versants ombragés ne voient définitivement plus le soleil. Les sources et lacs sont gelés. Les sentiers restant à l'ombres deviennent verglacés suite aux passages successifs des randonneurs, de plus en plus nombreux au fil des années malgré la neige. Prudence car c'est clairement une source d'accident. D'un autre côté, les esprits se sont un peu apaisés entre certains médecins et certains professionnels du ski. Il semblerait comme souvent, que la difficulté de "lecture" d'un message écrit par rapport à une conversation en direct soit une nouvelle fois responsable de mésententes. Cela confirme ce que j'ai déjà pu dire à plusieurs reprises sur ces pages et à propos de sujet divers et variés : on ne s'improvise pas "auteur" et encore moins "écrivain". L'internet a donné le droit de parler en public à tout le monde. C'est donc à la fois un bien et un mal. Que le lecteur ne se gêne pas pour me dire lorsque je ne semble pas suffisamment clair dans mes propos. Ici, la critique, constructive, est acceptée.

Par ces conditions parfois délicates pour les piétons en montagne et qui le deviendront autrement avec l'ouverture des stations de ski et la vitesse observée sur les pistes, il me semble que nous sommes donc tous d'accord pour rappeler que le droit d'être secouru (et soigné) en France par les meilleures équipes du monde, ne doit pas occulter le devoir de notre propre responsabilité puisque nous sommes tous responsables du système à notre petite échelle. Par ces temps compliqués dans notre système de santé, professionnels de la montagne, médecins et pratiquants dont je fais partie rappelons que la casse de notre service public par les gouvernements successifs, avec une goutte d'eau qui a fait déborder le vase, nommée Covid-19, est responsable d'une tension importante dans notre système de santé et qu'il faut s'attendre, au moins pendant un temps (on peut toujours rêver d'une futur équipe présidentielle qui comprennent enfin ces enjeux majeurs), à ce que les soins ne soient pas aussi rapides que ce à quoi nous avions l'habitude en France. A nous d'être vigilant sur le terrain. Bien sûr en montagne mais pas que car la montagne dont le ski n'est qu'une infime pourvoyeuse de blessés.

En allant vérifier que le terrain était bien prêt à accueillir la manne blanche, nous en avons parlé avec les filles. Il est important que les générations futures aient conscience de ce problème. A nous d'y participer quotidiennement. Et aussi dans les urnes quand c'est le moment en sanctionnant sans appel ceux qui continuent à ne pas faire l'effort de sauver notre service public dûment façonné par nos aïeux. Le lac de la Sitre était superbe, recouvert d'une fine couche de neige sur la glace bien épaisse. Il faut dire que dans son écrins niché sous la Petite lance du Crozet, il ne voit plus le soleil depuis plusieurs semaines et est passé dans l'hiver bien avant tout le monde. En face, sur les adrets bien ensoleillés, il était encore possible de tomber la chemise (polaire). Mais ce rayon de soleil fort agréable après des jours de crasse en vallées était sans doute le dernier de l'automne. Nous basculons dans l'hiver météorologique la semaine à venir, tant au niveau de la date qu'au niveau du ciel. Nous sommes fin prêts. L'hiver peut arriver.

Bonne saison à tout le monde.

L'hiver peut arriver
L'hiver peut arriver
L'hiver peut arriver
L'hiver peut arriver
L'hiver peut arriver
L'hiver peut arriver
L'hiver peut arriver
L'hiver peut arriver
L'hiver peut arriver
L'hiver peut arriver
L'hiver peut arriver

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #randonnée sportive, #paysages

Repost0