belledonne

Publié le 8 Septembre 2021

D'autant plus qu'en ce début de mois de septembre, on bénéficie de températures qu'on aurait bien aimé avoir en juillet ! Et avec le petit vent sur les crêtes de cette longue échine entre Bréda et Grésivaudan, on a eu le luxe de devoir sortir les doudounes.

Une petite sortie d'après cours pour tout le monde qui fait du bien en cette rentrée un peu chargée (et toujours un peu exigeante). Peu de mots, peu de monts... et peu d'images ces derniers temps en raison de contraintes un peu excessives mais on espère que la suite sera un peu plus animée là-haut.

Petite anecdote du jour : chargés par une jeune vache peut-être non contente de nous voir traverser le troupeau !! Rien de méchant, juste de l'intimidation peut-être.

Ici mieux qu'en bas
Ici mieux qu'en bas
Ici mieux qu'en bas

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #balade

Repost0

Publié le 20 Août 2021

Dernier acte personnel sur ce projet : je me devais de parcourir l'enchaînement en totalité. Le refuge étant plein, on choisit l'option bivouac. En optimisant à la fois le matériel de bivouac, la nourriture, et le matériel d'escalade, on est au final très légers et cela ne nous rendra pas la marche d'approche pénible, d'autant qu'on empruntera le "nouvel" accès.

J'en ai déjà pas mal dit à ce sujet. Que dire de plus ?
- Le matériel annoncé est confirmé : 8 dégaines, 3 friends (0,4 ; 0,5 ; 0,75) et 3 grandes sangles (pour la traversée finale) et un brin de 30 m. Il se peut qu'une ou deux fois, le second doive se dévacher pour permettre au leader d'atteindre le relais mais c'est tout. Il est vraiment inutile d'emporter un brin de 50 m... et je ne parle pas de la 2x50... qui serait une punition ici.
- Aux pieds : j'ai tout fait en chaussures d'approche (Adidas Terrex Solo) sans souci mis à part une zipette (enrayée grâce à une bonne réglette en main) dans le 5c de "cache à Laux". Au pire, on pourra empoigner deux ou trois dégaines aux passages critiques (passage cité et première longueur de Trilaux). Bien évidemment, un grimpeur de niveau 6a/b sera plus à l'aise en chaussons.
- Timing. Départ à 8h du bivouac vers le lac de la Motte, 8h30 au pied de Trilaux ; sommet à 9h30 ; 10h attaque de "deuxième dose" ; 10h45 sortie ; 11h pied de "cache à Laux" ; 12h15 sortie de la voie ; 12h30 sommet du Toit ; pause bouffe ; 13h attaque de la traversée ; 14h15 sommet de la Pyramide ; 14h30 fin de l'arête sud "grimpante" de la Pyramide ; 15h30 lac Blanc ; 16h refuge. Ce sont des horaires sans courir dans l'escalade, mais en connaissant les lieux par coeur et sans pinailler dans les manips. Il est possible d'aller nettement plus vite ; mais aussi de perdre beaucoup de temps avec une corde trop longue et en prenant cinq minutes à chaque relais.

Soirée assez nuageuse
Soirée assez nuageuse
Soirée assez nuageuse

Soirée assez nuageuse

Trilaux
Trilaux

Trilaux

Sortie de Trilaux ; déjà la vue

Sortie de Trilaux ; déjà la vue

Deuxième dose

Deuxième dose

Cache à Laux
Cache à Laux
Cache à Laux

Cache à Laux

Une partie des lacs depuis les arêtes du Toit

Une partie des lacs depuis les arêtes du Toit

Traversée Toit - Pyramide
Traversée Toit - Pyramide
Traversée Toit - Pyramide
Traversée Toit - Pyramide

Traversée Toit - Pyramide

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #escalade-alpi

Repost0

Publié le 13 Août 2021

Je viens ici depuis mon enfance. En fouillant un peu dans mes archives, je vois que j'ai bien dû y passer une petite quarantaine de journées. Il faut dire que le coin est séduisant. Mon accès préféré reste celui depuis le Fond-de-France mais il faut reconnaître que la première moitié en forêt n'est pas particulièrement intéressante. En somme, elle ressemble à toutes les approches de Belledonne.

Depuis quelques années, l'exploitant a créé une nouvelle piste forestière depuis la passerelle à 1350 m sur le Pleynet, tout en réaménageant la piste qui relie cette passerelle à Fond-de-France. Cet ensemble de pistes arrive à 1500 m d'altitude et fait la jonction avec le sentier classique. Il est beaucoup plus long de monter par là mais en revanche, cela devient possible à vélo, encore plus intéressant avec une assistance électrique.

Pour le piéton, on peut rejoindre cette passerelle par un sentier légèrement descendant, en 10-15 minutes depuis le Pleynet et atteindre le point 1500 sans fatigue, s'épargnant ainsi plus de 400 m de dénivelé sur le raide sentier classique. Petit tout d'horizon des possibilités d'accès et précisions sur ce nouveau raccourci encore peu connu. Les différentes options sont tracées sur la carte.

- Rouge : montée classique la plus efficace par le cul de la Vieille. Dénivelé : 1000 m tout pile. Temps moyen : 2h30. Particularité : raide tout le long.

- Orange : variante par les Deux Ruisseaux. Dénivelé : 1000 m également. Temps moyen : 2h45 (plus longuet en seconde partie). Intérêt : aucun (tout aussi caillouteux et moins efficace) sauf pour changer de point de vue (bouclette) au retour.

- Bleu : accès classique par le Pleynet. Dénivelé : 850 m (nombreuses courtes redescentes). Temps moyen : 3h. Particularité : traversée ultra longue, inefficace pour gagner les lacs. Uniquement dans un but de varier l'aller et le retour. Dans ce cas, si utilisé au retour après montée depuis Fond-de-France, liaison par l'itinéraire vert.

- Jaune : nouvel accès, le plus efficace et le plus économe. A noter la variante blanche pour un accès VTT (AE) depuis Fond-de-France avec vélo à planquer à proximité du point 4.
Détail de l'accès jaune :
1- Du fond du parking du Pleynet, prendre un chemin herbeux (clôture) qui descend. Deux lacets dans une coupe de bois puis moins raide en forêt direction sud.
2- Au bout de quelques minutes, il repique à gauche : ne pas le suivre mais continuer tout droit par une sente étroite qui mène au pont 1351 sur le Pleynet. Au retour, il faudra donc composer avec cette courte remontée (90 m de dénivelé) qui passe comme une lettre à la poste (peu raide) y compris si on est bien cuit, je parle en connaissance de cause.
3- Remonter la large piste forestière en douceur jusqu'à ce qu'elle bascule sur l'autre versant. Peu après, elle amorce une (courte) redescente inutile qui rallonge de près de dix minutes, mais permet la jonction avec l'itinéraire rouge à 1500 m.
4- Au point où elle redescend, une piste moins "propre" part sur la droite. La suivre. Ne pas prendre un embranchement à gauche ("raccourci à Hervé") mais garder cette piste jusqu'un peu plus haut où elle amorce un net virage vers la droite.
5- A cet endroit, repérer à gauche une trace de plus en plus marquée au fil du temps et qui monte dans la forêt pour rejoindre une croupe herbeuse où elle est moins marquée. Cette trace disparait dans la prairie qu'on remonte à vue sans difficulté jusqu'à rejoindre le sentier bleu juste avant de traverser la conduite. Pour ne pas louper ce point au retour, c'est à l'endroit où le sentier bleu amorce une remontée.
Dénivelé : 750 m (+ 100 m au retour). Temps moyen : 2h15 (dont 2h de montée). Particularité : le plus rapide, le moins dénivelant et le moins fatigant du fait d'une première moitié dénivelant en douceur.
NB : j'ai commencé à "baliser" les tronçons 4 et 5. Tronçon 4 : cairn au point de départ, un autre un peu plus loin pour éviter de prendre l'embranchement à gauche puis un troisième à l'endroit où il faut le quitter pour prendre 5. Tronçon 5 : plusieurs cairns mais pas très rapprochés pour le moment. Dans le sens descente, cairn à l'intersection avec le sentier venant du vallon du Pra.

Accès aux 7 Laux raccourci depuis le Haut-Bréda

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #randonnée sportive

Repost0

Publié le 12 Août 2021

L'année dernière, ce n'est pas passé loin. J'avais eu bon nez. Là, je n'ai rien vu venir. Des éclairs sur Belledonne, quelques gouttes et un ciel certes bien noir au-dessus de la tête. Je suis sur le perron, porte ouverte, à écouter le vacarme. J'aurais pu aller jeter un coup d'oeil depuis la maison du voisin, à dix mètres de là, sous une avancée de toit, comme je le fais régulièrement. C'est précisément là que la foudre s'est abattue, me faisant sursauter. Une lueur aveuglante et un craquement instantané dont les décibels feraient exploser le sonomètre.  Plus tard dans la soirée, quelques essais d'images mais l'orage était dans la vallée de l'Eau-D'Olle et cela reste très amateur. En revanche, le spectacle visuel était garanti, sans passe sanitaire.

Les Grands (Pic, Replomb) où il ne faisait pas bivouaquer cette nuit.
Les Grands (Pic, Replomb) où il ne faisait pas bivouaquer cette nuit.

Les Grands (Pic, Replomb) où il ne faisait pas bivouaquer cette nuit.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #paysages

Repost0

Publié le 11 Août 2021

Il s'agit de la petite voie que j'avais commencé à ouvrir avec Lolo et que j'ai poursuivi et terminée deux jours plus tard. Comme déjà dit il ne faudra pas venir ici pour faire de la vraie escalade. C'est d'ailleurs pour cela que ces bouts de rochers étaient restés sans équipement. Au fur et à mesure de la conquête des montagnes, on est passé des plus hauts sommets aux blocs les plus insignifiants, ces derniers servant de terrain d'entraînement par le passé sont aujourd'hui de plus en plus considérés comme un but en soi. L'essentiel restant de se faire plaisir, que ce soit sur un bloc de dix mètres atteint après deux heures de marche comme sur le Trollstigen.

Mettre un pied dans l'ouverture de voies d'escalade me permet, outre une (ultra) modeste participation à l'oeuvre collective, de découvrir et comprendre une autre facette de l'activité, le tout associé à un plaisir certain. Les "grands" grimpeurs passeront leur chemin. Mais qui souhaite découvrir sans peur l'activité dans un cadre merveilleux ou initier sa progéniture à la verticalité sans engagement, alors peut-être que ce parcours vous plaira. 

C'était l'objectif de cette magnifique journée avec les filles après un bivouac sur le dôme herbeux à la sortie de la première longueur. Elles accèderont d'ailleurs en rappel à l'attaque (complètement facultatif) histoire de réviser la manip'. Et au final, je ne mettrai pas le harnais. ce sont les filles qui grimperont la voie en réversible, me contentant de donner quelques conseils et vérifiant l'installation des relais.

La suite en images.

NB : le pas le plus difficile est le tout premier pas de L1. Pas pu trouver mieux ou alors il aurait fallu faire une traversée plus haut. Le passage vaut peut-être plus 5b que 5a mais il n'est pas du tout obligatoire car le point est bien placé pour tirer. Donc ne pas se laisser impressionner par ce départ.

Très beau début de journée
Très beau début de journée
Très beau début de journée

Très beau début de journée

Les filles dans L1 ("face à la Motte")
Les filles dans L1 ("face à la Motte")
Les filles dans L1 ("face à la Motte")

Les filles dans L1 ("face à la Motte")

Les filles dans L2 " la trav' "
Les filles dans L2 " la trav' "
Les filles dans L2 " la trav' "

Les filles dans L2 " la trav' "

L3 "la dalle"

L3 "la dalle"

L4 "la faille"
L4 "la faille"
L4 "la faille"
L4 "la faille"
L4 "la faille"
L4 "la faille"

L4 "la faille"

L5 "le pilier"
L5 "le pilier"

L5 "le pilier"

Du haut de la deuxième partie, vue imprenable

Du haut de la deuxième partie, vue imprenable

L6-7 "Blanche Mèche"

L6-7 "Blanche Mèche"

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #escalade-alpi

Repost0