recoltes

Publié le 30 Août 2021

Entre les champignons, les myrtilles et autres fruits des bois et des montagnes, l'automne s'annonce comme la saison des cueillettes. On entend un peu tout et n'importe quoi sur ce qui est autorisé/interdit, mais aussi sur ce qui est bien/pas bien. Voici quelques règles légales.

Il faut d'abord savoir que ces règles varient localement, souvent d'un département à un autre voire peuvent être très locales puisque le propriétaire d'un terrain "agricole" (i.e. non constructible), s'il ne peut pas en interdire l'accès par des voies de communications existantes (chemins, sentiers...) peut en revanche interdire le prélèvement. La première chose à faire serait donc de se renseigner en mairie. Dans le cas le plus général, en Isère, on note les points suivants :
- fruits/baies (myrtilles, fraises des bois, framboises...) : max 1 kg par jour et par personne. A titre d'exemple, lors de ma dernière sortie en Belledonne avec les filles (à trois donc) et avec un bivouac (donc deux jours officiels), nous avons prélevé 5 kg de myrtilles ce qui reste en deçà du maximum autorisé.
- champignons : max 5 litres par jour et par personne. Je confesse être incapable de mesurer la quantité de champignons en litre, étant donnée leur forme. Autant pour des myrtilles je veux bien mais pour un champignon... Ceci étant, un champignon étant composé à 90% d'eau, on peut raisonnablement tabler sur 5 kg par jour et par personne. Là encore, avec nos 5kg et quelques de chanterelles à trois il y a deux semaines, nous étions très largement dans les clous.
- utilisation du peigne à myrtilles : en Isère, il est autorisé à partir du 15 août, sauf dans les parcs nationaux et réserves naturelles.
- pour les fruits tombés au sol (châtaignes, noix...), il est autorisé de ramasser ceux qui tombent sur les voies publiques (chemins, routes, toutes voies de passage quoi...). Pour le reste, il faut demander l'autorisation au propriétaire. Sauf exception, il ne faut généralement pas compter dessus pour les noix (dûment récoltées par les proprio donc de nombreux exploitants) ; c'est beaucoup moins contraignant pour la châtaigne en forêt sauf arbres greffés sur propriété identifiable.

Dernier point, ne constatant aucun impact sur l'évolution mycologique depuis trente ans malgré les ramassages et la myrtille étant ultra abondante en Belledonne par exemple, je ne vois pas de contre-indication au prélèvement dans les règles dictées ci-dessus. C'est un constat à ce jour qui n'est point figé. La preuve : j'ai fait de nombreux feux en montagne jusqu'il y a quelques années mais aujourd'hui, devant le constat des dégradations créées, je me l'interdis et je milite, notamment via ce blog, pour que l'ensemble des randonneurs stoppe tout feu dans la nature sauf sur places prévues à cet effet et sans couper la moindre branche.

Questions d'automne : 1- les cueillettes
Questions d'automne : 1- les cueillettes

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #récoltes

Repost0

Publié le 9 Août 2021

Retour ici comme chaque année, un peu plus tôt même que d'habitude. Avec l'humidité de cet été, les chanterelles sortent en abondance. L'année devrait être aussi favorable que 2004. Une seule de mes quatre stations favorites parcourue ce jour alors qu'habituellement, nous faisons la tournée des quatre spots. C'était largement suffisant pour une grosse cueillette. La suite promet. A noter toutefois un léger retard sur les stations d'altitude protégées par les résineux. Il faut sans doute attendre la fin de cette semaine ensoleillée.

Le coeur de la forêt
Le coeur de la forêt
Le coeur de la forêt

Le coeur de la forêt

Elles sont là
Elles sont là

Elles sont là

Dessert local

Dessert local

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #récoltes

Repost0

Publié le 18 Avril 2021

Avec le printemps qui fait son chemin malgré des températures frisquettes, l'envie de retrouver les baskets pour arpenter la nature et l'observer se fait de plus en plus ressentir. Durant le petit séjour dans le sud, j'en ai profité pour respirer le parfum de Provence et retrouver Thomas pour une sortie ornitho en Crau. Cela faisait bien longtemps que je n'y avais pas mis les pieds. Peu de photos mais de belles observations à la longue-vue : outardes canepetières, faucons crécerellettes, oedicnèmes criards, huppe fasciée, pipit rousseline, fauvette grisette, alouettes calandres, cigognes blanches...

De retour au bercail, je suis également allé relever une caméra sur un nouveau secteur que j'expérimente. Le résultat est prometteur avec déjà deux loups passés en plein midi trois jours avant moi. En ayant les yeux grands ouverts lors de nos sorties, on s'apercevra que la moindre forêt est d'une grande richesse. A vos yeux, oreilles, jumelles, appareils photos...

Lever de soleil en Crau

Lever de soleil en Crau

Un bruant proyer sur chaque buisson

Un bruant proyer sur chaque buisson

Rouge-queue à front blanc
Rouge-queue à front blanc

Rouge-queue à front blanc

Fauvette mélanocéphale

Fauvette mélanocéphale

Cigogne blanche

Cigogne blanche

Ajonc à petites fleurs

Ajonc à petites fleurs

Loups, orchidées et morilles. Une bien belle sortie !
Loups, orchidées et morilles. Une bien belle sortie !
Loups, orchidées et morilles. Une bien belle sortie !

Loups, orchidées et morilles. Une bien belle sortie !

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #animaux, #loup, #recoltes

Repost0

Publié le 27 Septembre 2020

Transition brutale. 50 cm de neige à 2000 m en moyenne sur Belledonne. Toujours un grand moment attendu cette première neige mais si là, c'est vraiment tôt. Comme prévu elle est donc arrivée. Il faut remonter à septembre 2007 pour trouver une telle quantité en moyenne montagne. C'est donc un événement peu fréquent de par son ampleur. Généralement, en septembre, la neige s'abaisse rarement en-dessous de 2000 m, souvent par le petit coup de froid de fin d'épisode qui vient saupoudrer la forêt. Cette fois-ci, le décalage a eu lieu 800 m plus bas !!!

Une neige qui contrarie un peu mes projets mais c'est aussi ce qu'on aime dans nos activités. Devoir sans cesse s'adapter aux conditions. Deux sorties pour aller voir tout ça ; le samedi skis aux pieds avec un départ un peu élevé. Ca passait remarquablement bien, sans toucher. Les premiers coups de ski habituels de décembre ne sont pas toujours aussi bons ! Le dimanche, rebelote mais à pied en partant de plus bas et j'ai bien brassé sur la partie haute.

Un coup de neige qui n'aide pas au démarrage du brame du cerf ; mais avec le recul, septembre demeure en demi-teinte sur mon massif préféré avec, hormis deux ou trois journées ponctuelles, une activité réduite. Ce n'est qu'en octobre que le brame bat son plein et ce, jusqu'en fin de mois. De très belles rencontres d'autre part : trois chevêchettes en deux jours (c'est la meilleure période pour celle-ci - c'est le moment de la rechercher) ; des groupements de tétras-lyres dans les bouleaux, des champignons dans la forêt en-dessous de la limite de la neige (et probablement sous la neige). Bref, des images d'automne et d'hiver plein la tête !

Ambiances
Ambiances
Ambiances
Ambiances
Ambiances

Ambiances

Chevêchettes
Chevêchettes
Chevêchettes
Chevêchettes
Chevêchettes
Chevêchettes
Chevêchettes

Chevêchettes

Champignons encore
Champignons encore

Champignons encore

Tétras-lyres

Tétras-lyres

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #paysages, #chevechette, #tétras-lyre, #ski-glisse, #récoltes

Repost0

Publié le 25 Août 2020

Retour ici, tous les quatre cette fois-ci, quinze jours après un premier passage. A la faveur d'un peu d'humidité (un très gros orage il y a une semaine puis petit rafraichissement ces jours-ci), les chanterelles continuent de montrer leur nez mais timidement et uniquement dans les secteurs moussus d'altitude et ombragés. Et encore pas partout : je n'en ai trouvé que sur des places identifiées habituellement comme prolifiques. Je m'attendais à un peu plus de cèpes en revanche : il va falloir patienter, peut-être jusqu'en fin de semaine avec le vrai refroidissement prévu.

L'essentiel restait ailleurs. A une période, j'étais assez boulimique de champignons avec conserves et tout ça ; aujourd'hui c'est surtout un plaisir avec quelques journées partagées en famille, suivies d'un ou deux bons repas entre amis, et conserves minimalistes. Le plaisir d'être dehors demeure pour moi la priorité. Le tout dans la fraîcheur retrouvée de Belledonne où les filles auront apprécié la petite laine.

Dans la forêt magique
Dans la forêt magique
Dans la forêt magique
Dans la forêt magique
Dans la forêt magique
Dans la forêt magique
Dans la forêt magique
Dans la forêt magique
Dans la forêt magique
Dans la forêt magique

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #recoltes, #balade

Repost0