La tour Percée

Publié le 21 Mai 2016

Dénommée indifféremment tour Isabelle ou Grande Arche de Chartreuse, la tour Percée est un "monument" qui devrait être classé au patrimoine mondial. C'est la plus grande arche (arche double même) des Alpes avec trente-deux mètres de long. Elle est située en Chartreuse.

On ne sait pas vraiment qui l'a découverte mais jusqu'en 2006 elle était totalement inconnue. Pascal Sombardier, auteur de guides chez Glénat mettant en valeur des randonnées du vertige, a alors publié des images de cette arche qu'il avait découvert au fil de ses excursions originales.

La particularité de cette arche est d'être totalement invisible de par sa situation à part passer à proximité (et avoir les yeux ouverts). Le seul itinéraire qui aurait permis de la repérer est le sangle dit de l'Aup du Seuil, très confidentiel jusqu'en 2006 et fréquenté, mis à part les nombreux chamois, quasi exclusivement par quelques rares chasseurs. C'est d'ailleurs peut-être un chasseur qui l'aurait découverte mais personne ne l'a revendiqué et le mystère restera entier.

Dans tous les cas, depuis la révélation par Pascal, les passages se sont multipliés et les sentes se sont créées autour de ce véritable petit bijou. J'y étais allé une première fois en 2008 et à skis, d'abord en 2012 puis en 2013. L'itinéraire aujourd'hui classique monte directement vers l'édifice en quittant le sentier du pas de Ragris dans la forêt puis un couloir un peu exposé aux chutes de pierres, qu'elle proviennent des chamois ou des randonneurs non précautionneux. L'accès ne présente pas de grande difficulté mis à part un passage d'escalade de cinq mètres (3) un peu exposé au-dessus d'une vire (anneau de corde en place au sommet du passage pour l'assurage). La boucle couloir => sangle de l'Aup du Seuil est conseillée pour visiter le secteur.

Il n'existe pas de topo décrivant l'accès précisément (à part sans doute quelques publications sauvages en ligne - j'en avais trouvé une il y a quelques années ; je ne la retrouve pas) car le terrain est une proproété privée et le propriétaire, qui loue cher la chasse sur ses terres, n'est pas très enclin à voir tout ce petit monde débouler dans le secteur, notamment à l'automne. Il n'empêche que la sente d'accès est maintenant hyper marquée et que les cinq mètres de rocher commencent déjà à être patinés.

J'y suis monté ce matin ; ce n'est pas une grosse expédition : moins d'une heure depuis le col de Marcieu à l'aller ; trente minutes à la descente. Bon ok, je ne me suis pas endormi. La sieste, c'était après, au retour !

Dix minutes avant le lever du soleil. Une ambiance démente !

Dix minutes avant le lever du soleil. Une ambiance démente !

Un peu plus tard ; gros flare devant les deux trous mais je garde quand même

Un peu plus tard ; gros flare devant les deux trous mais je garde quand même

Au fisheye : à gauche les trous (on n'en voit qu'un) ; à droite la fameuse arche

Au fisheye : à gauche les trous (on n'en voit qu'un) ; à droite la fameuse arche

La tour Percée, entrée nord

La tour Percée, entrée nord

Belledonne en arrière plan ; à gauche un milieu au sud de la tour ; à droite un détail du rocher sculpté de la tourBelledonne en arrière plan ; à gauche un milieu au sud de la tour ; à droite un détail du rocher sculpté de la tour

Belledonne en arrière plan ; à gauche un milieu au sud de la tour ; à droite un détail du rocher sculpté de la tour

Un spectateur

Un spectateur

Belledonne hivernale devant le clocher de Saint-Bernard

Belledonne hivernale devant le clocher de Saint-Bernard

Rédigé par lta38

Publié dans #randonnée sportive, #paysages

Repost 0
Commenter cet article

Kk 22/05/2016 21:37

Belles photos.