Petit Yosémite

Publié le 15 Août 2014

Quand on n'a pas les jambes (rappel : voir ici mon incident), on a le porte-monnaie. Non en fait il n'y a aucun rappprt et on n'était pas obligé de faire des choix de destinations aussi distants mais c'est comme ça cette année. Après l'Italie, contre toute logique, direction les Pyrénées. Encore des pensées lors de ce séjour avec Matthieu, décédé exactement dix ans jour pour jour avant que je ne pose pour la première fois les pieds dans ce merveilleux massif. Pensée double pour lui qui avait grimpé salathé Wall au (vrai) Yosémite en finissant à l'arrachée aux jumars avec une cheville en vrac. Aujourd'hui, au secteur appelé le "petit Yosémite", c'est moi qui grimpe avec une cheville en vrac, précautionneusement strappée... Des tas de raisons, de coincidences... pour avoir par moments la larme à l'oeil.

16082014-P1020815.jpg 16082014-P1020816.jpg

Premier constat : c'est beau. Second : c'est sauvage. Troisième : c'est peu fréquenté (tout ça est sans doute lié). Quatrième : les accès ne sont pas triviaux, les sentes peu marquées ; ici on n'est assurément pas dans les Alpes.

16082014-P1020817.jpg 16082014-P1020825.jpg

Un peu de géographie quand même : département 66 ; accès via Vernet-les-Bains puis Casteil (envers du Canigou) et piste de Mariailles avec parking au Randé. 3,2 km de piste en bienmauvais état mais qui passe avec un Peugeot Partner (compter 15 minutes si on a un peu l'habitude ; ne pas hésiter à "pousser" les moins téméraires qui roulent moins vite qu'un piéton montant avec une cheville en moins).

16082014-P1020828 16082014-P1020836

Topographie : l'accès à ce secteur est encore pas trop compliqué. On suit le sentier depuis le col du Cheval Mort puis, après le pont sur le Cady, on prend une sente discrète à gauche (ne pas traverser à gué en aval comme conseillé dans le topo). 

16082014-P1020839 16082014-P1020852

La voie maintenant : les "secouristes". Parfait pour tous les deux. Val, avec un peu de marge pour une reprise en grande voie après quelques jours de couenne cet été et moi, sans forcer seulement deux semaines après mon entorse. 6 longueurs en 5b. Le topo conseille d'emporter quelques coinceurs mais je n'ai pas eu le besoin de poser quoi que ce soit.

16082014-P1020845.jpg

Le retour se fait à pied par la droite (cairns) sans difficulé d'où la grimpe en corde à simple nickel.

16082014-P1020859.jpg

Un endroit vraiment somptueux avec une belle entrée en matière pyrénéenne.

16082014-P1020860.jpg 16082014-P1020870.jpg

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost 0
Commenter cet article