Publié le 31 Octobre 2016

Le passage au plein format il y a moins d'un an m'a vraiment donné envie d'essayer de faire de la belle photo. Parmi mes sujets favoris, bien sûr tout ce qui tourne autour de la montagne : paysages, action, faune... 

Pour les animaux, je craignais justement ce passage au plein format me faisant perdre le coefficient multiplicateur de la focale. Mais il n'en est rien. D'abord parce que je préfère l'animal replacé dans son environnement par rapport au "portrait", ensuite, parce que je ne fais pas trop de petits oiseaux qui demandent effectivement un cadrage plus serré ; enfin parce qu'avec la qualité, on peut toutefois recadrer en gardant une définition acceptable si besoin.

​​​​​​​Ce matin, je suis donc parti avec mon 6D et mon 300 mm. Et l'Extender 1,4x dans la poche en cas de besoin. Pas très polyvalent finalement pour ce genre d'images ; il vaudrait mieux un zoom. J'ai trouvé "mes" chamois là où ils ont habitude d'être en cette période.

J'ai pris le temps de m'approcher doucement en m'arrêtant à chaque inquiétude. Je me suis installé et les ai observé une heure avec mon appareil photo, en cherchant à les mettre en valeur dans leur environnement, avant de redescendre et les laisser dans leur alpage. Voici quelques images

Chèvre

Chèvre

Cabri

Cabri

Cabri parmi le troupeau

Cabri parmi le troupeau

Eterlou

Eterlou

Bouc

Bouc

Posture typique du chamois ayant repéré un importun

Posture typique du chamois ayant repéré un importun

Chèvre et son cabri de l'année

Chèvre et son cabri de l'année

Observateurs

Observateurs

Cabris de l'année

Cabris de l'année

Attitude typique du bouc en rut

Attitude typique du bouc en rut

Ce bouc va suivre la harde de femelles

Ce bouc va suivre la harde de femelles

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #animaux

Repost 0

Publié le 30 Octobre 2016

Encore une magnifique journée d'automne. La météo a beau être imprévisible à une date donnée d'une année sur l'autre, il y a quand même des constantes. Ici, c'est un hiver neigeux en février, un printemps souvent pourri, un été très chaud et de belles journées d'automne à la Toussaint !

Avec ces brumes/brouillard en vallées et à moyenne altitude, l'idée est de découvrir une nouvelle randonnée et d'en profiter toute la journée. On choisit une ultra classique mais encore méconnue pour nous : la pointe de la Galoppaz (prononcer "galoppe") dans le massif savoyard des Bauges.

Départ du parking du col des Prés puis montée aux chalets de la Buffaz à l'ombre de la fin de matinée et très longue pause méridienne (presque trop chaud) aux chalets. Nouvelle pause au sommet atteint en milieu d'après-midi puis pause goûter dans la descente histoire de finir seuls (car il y avait du monde sur le sommet   à la mi-journée) dans cette lumière dont seul l'automne a le secret. Objectif parfaitement atteint (contrairement à la veille) avec un parcours en décalage faisant qu'on n'a pas du tout eu l'impression d'être nombreux. Tout cela en prenant notre temps. Ceci étant, la fréquentation reste bien inférieure à celle des grands spots grenoblois (dent de Crolles, Charmant Som, lac du Crozet...).

A noter à la descente, un sentier non marqué sur les cartes et permettant d'éviter, par une traversée confortable à flanc (et toute à fait logique), les cent mètres de remontée (en dénivelé) au col de combe Servenne. 

Magnifique !

Approche bucolique

Approche bucolique

Montée plus raide dans la forêt

Montée plus raide dans la forêt

Automne

Automne

Pause aux chalets de la Buffaz

Pause aux chalets de la Buffaz

Mer de nuages à 1000 m

Mer de nuages à 1000 m

Arrivée au sommet de la Galoppe
Arrivée au sommet de la Galoppe

Arrivée au sommet de la Galoppe

En une demie-heure, la mer de nuages s'est dissipée

En une demie-heure, la mer de nuages s'est dissipée

Jeux de brumes au sud sur Chartreuse et Belledonne
Jeux de brumes au sud sur Chartreuse et Belledonne

Jeux de brumes au sud sur Chartreuse et Belledonne

Amusements

Amusements

Descente versant sud

Descente versant sud

Vue sur la combe de Savoie

Vue sur la combe de Savoie

Descente parfois un peu raide

Descente parfois un peu raide

Mais bon sentier dans l'ensemble

Mais bon sentier dans l'ensemble

Dernières lueurs avant de passer dans l'ombre du mont Céty

Dernières lueurs avant de passer dans l'ombre du mont Céty

Rayon de lumière

Rayon de lumière

Lumière finale fantastique !
Lumière finale fantastique !
Lumière finale fantastique !

Lumière finale fantastique !

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #randonnée sportive

Repost 0

Publié le 29 Octobre 2016

On ne peut pas réussir à chaque sortie. Aujourd'hui, c'était destination lagopèdes. Avec espoir d'autres sujets de rattrapage au cas où. Le coin ne manque pas de richesses. Malheureusement, ce fut chou blanc. La faute à ce vent de nord-est plus fort que prévu et imprévisible sur ce secteur ?

La moindre flaque est glacée
La moindre flaque est glacée

La moindre flaque est glacée

Les classiques couleurs dont on ne peut se lasser
Les classiques couleurs dont on ne peut se lasser

Les classiques couleurs dont on ne peut se lasser

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #paysages

Repost 0

Publié le 28 Octobre 2016

C'est probablement ma dernière sortie. Il faut bien passer à autre chose après ces sept semaines hautes en émotions, images... Encore une très belle immersion parmi les cerfs en 2016, tout comme les deux années précédentes. Ca bramait encore un peu ce matin mais ça devient trop aléatoire. Il faudrait y être tous les jours pour avoir une chance de trouver un peu d'activité une ou deux fois dans la semaine.

Je pars donc sur un site "d'altitude", enfin un site où ils évoluent de la forêt jusqu'aux crêtes. La Lune se lève aux côtés de Jupiter. L'automne est à son apogée de couleurs.

Lune et Jupiter

Lune et Jupiter

Aube colorée

Aube colorée

Une explosion de couleurs
Une explosion de couleurs
Une explosion de couleurs

Une explosion de couleurs

Durant la montée, j'entends un cri bizarre. Puis un second. Je lève les yeux : trente-cinq grues cendrées en formation en V. Superbe !!! Cinq minutes plus tôt, j'étais au niveau d'un ruisseau ; je n'aurais rien entendu !

Vol en V de grues cendrées !!

Vol en V de grues cendrées !!

Les cerfs (et biches) sont là. Ca brame même encore un peu vers dix heures. Je me poste sur une petite arête. Le décor est splendide.

Le premier cerf est un jeune qui rejoint un groupe de biches

Le premier cerf est un jeune qui rejoint un groupe de biches

Ici, un plus gros, mais seulement huit cors, surveille une biche, couché sur sa plate-forme

Ici, un plus gros, mais seulement huit cors, surveille une biche, couché sur sa plate-forme

En contrebas, un chamois se montre dans une explosion de couleurs

En contrebas, un chamois se montre dans une explosion de couleurs

Un peu plus tard, le "gros" se lève.

Un peu plus tard, le "gros" se lève.

Le jeune a rejoint un groupe de biches

Le jeune a rejoint un groupe de biches

Ils passent dans le couloir derrière. De mon côté, je continue mon itinéraire prévu et descends en direction du secteur principal. Je croise des chamois.

Regroupement de cabris

Regroupement de cabris

Cherchez les biches qui accompagnent ce treize cors. Je vais passer près de deux heures à observer ces animaux aux jumelles dans leur terrain ; à faire une sieste aussi !

Cherchez les biches qui accompagnent ce treize cors. Je vais passer près de deux heures à observer ces animaux aux jumelles dans leur terrain ; à faire une sieste aussi !

Soudain un bruit : deux chamois se poursuivent (leur rut vient de commencer). L'un deux me vient droit dessus et s'immobilise à trois mètres de moi. j'avais anticipé et empoigné l'appareil mais au moment où j'appuie sur le déclencheur il a déjà tourné la tête avant de fuir. Quelle rencontre !!

Soudain un bruit : deux chamois se poursuivent (leur rut vient de commencer). L'un deux me vient droit dessus et s'immobilise à trois mètres de moi. j'avais anticipé et empoigné l'appareil mais au moment où j'appuie sur le déclencheur il a déjà tourné la tête avant de fuir. Quelle rencontre !!

De la visite (mésange boréale)

De la visite (mésange boréale)

Idem. Avec toutes ces baies de sorbier, elles ont de quoi se nourrir

Idem. Avec toutes ces baies de sorbier, elles ont de quoi se nourrir

Beaucoup plus tard dans l'après-midi, nouveau passage de sept grues !! Sans doute leur journée de migration

Beaucoup plus tard dans l'après-midi, nouveau passage de sept grues !! Sans doute leur journée de migration

On termine cette saison de brame en beauté. Du cerf, mais pas que. C'est ça aussi le brame. Toute une immersion dans ce monde sauvage. A l'année prochaine.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #brame du cerf

Repost 0

Publié le 27 Octobre 2016

Une mer de nuages. Des couleurs d'automne... Forcément, il y a matière à en prendre plein la vue. Etant donnée l'altitude des nuages, je pars pour Belledonne avec pour idée de me poster sur la crête de la Berlanche pour le bouquet final. Cela fait (excepté l'hiver à skis) depuis 1999 que je n'ai pas remis les pieds dans le Veyton. Il faut dire qu'avant, on montait en voiture au plan de l'Ours (1300 m). Ensuite, la route a été fermée au début des années 90 à la Chevrette (1100 m). Cela rajoutait une vingtaine de minutes. Acceptable. Et puis, au début des années 2000, une barrière est apparue tout en bas à 650 m. Je savais de source officieuse qu'on pouvait lever la barrière sans risquer de prendre un papillon. Ce temps est révolu. Avec le cadenas, la messe est dite. Il faut se farcir les sept kilomètres de piste jusqu'au plan de l'Ours à pied avant de commencer à pénétrer dans le haut Veyton. Autant dire que la montée de Tirequeue n'est plus pratiquée qu'à la descente, au retour d'une virée en arrivant par le haut (sentier du Vay essentiellement) avec remontée au Praillet pour boucler sur Gleyzin. Ce n'est pas l'itinéraire emprunté ce jour puisque je suis remonté aux pics de Berlanche mais cela reste l'itinéraire le plus approprié pour visiter le vallon le plus sauvage de Belledonne.

Les myrtilles donnent la couleur. On va s'en servir en fin de journée pour les premiers plans

Les myrtilles donnent la couleur. On va s'en servir en fin de journée pour les premiers plans

Montée au col du Vay

Montée au col du Vay

Lac supérieur et pointe de l'Aup du Pont

Lac supérieur et pointe de l'Aup du Pont

Vallon de Périoule

Vallon de Périoule

La mer de nuages remonte. Je vais finir par passer à ras puis remonter

La mer de nuages remonte. Je vais finir par passer à ras puis remonter

Arrivée au sommet du pic nord de Berlanche, j'entame la redescende finale et m'arrête ici

Arrivée au sommet du pic nord de Berlanche, j'entame la redescende finale et m'arrête ici

Reverse camera. Dans les deux sens, il y a matière pour dans quelques dizaines de minutes

Reverse camera. Dans les deux sens, il y a matière pour dans quelques dizaines de minutes

Deux cents mètres plus bas, le crêt Pointu émerge tel une île avec son pylône porteur du câble reliant Pinsot au barrage du Carré

Deux cents mètres plus bas, le crêt Pointu émerge tel une île avec son pylône porteur du câble reliant Pinsot au barrage du Carré

La lumière décline

La lumière décline

La mer vient lécher les pentes

La mer vient lécher les pentes

On tire dans le rose

On tire dans le rose

Dernière image sur la place choisie

Dernière image sur la place choisie

Feu

Feu

Peut-être la plus belle image de la soirée ; mais tout cela est subjectif

Peut-être la plus belle image de la soirée ; mais tout cela est subjectif

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #randonnée sportive, #paysages

Repost 0