Publié le 31 Janvier 2014

31012014-IMG_4308.jpg

Qui aurait cru que ce surnom ridicule inventé en 2001 par feu le BLMS et pour des raisons infondées devienne un jour d'actualité ? En tous cas, à partir du moment où l'on appelle "dentiste" celui qui gravit (et descend) la dent (de Crolles). En même temps, on bosse à cinq minutes du parking, il fait grand beau, le week-end s'annonce bien mauvais. On serait un peu bête de se priver d'un footing non ? Et il n'y a pas trente six possibilités. Pravouta, Dent, ou bec Charvet. C'était pourtant ce dernier qui était dans les cartons ce midi avec Cyril et puis, au dernier moment, on tire à droite, ne résistant pas à l'appel du soleil.

31012014-IMG_4310.jpg

La disponibilité est inférieure à l'heure et demie. Certains vont courir, souvent au même endroit, d'autres rouler à vélo, grimper à Espace Vertical... On peut transposer cette routine, ces rituels au ski avec une petite différence : avec la neige, la paysage varie davantage même si le châssis reste le même.

31012014-IMG_4312.jpg

Alors oui, c'est une ènième dent. En même temps, j'en connais qui ont à leur actif plusieurs centaines de Chamechaude, de Mont-Blanc. De mon côté, je n'ai qu'une grosse cinquantaine de dents. Et c'est tellement du grand ski qu'on aurait tort de s'en priver.

31012014-IMG_4313.jpg

Coup d'oeil à Belledonne en face, bien hivernale cette semaine jusqu'à basse altitude. Parenthèse au passage. Qui a tracé la Dent ce matin (ou hier aprem) ? Pourquoi diable aller gravir à pied cette pénible et raide contre-pente à gauche du goulet du bas alors que ce dernier passe en peaux sans risque nivologique ? Cela n'est pas la première fois que je remarque cette façon de tracer avec jonction des deux traces au niveau du câble. Il ne s'agit pas d'incrimer quiconque. Chacun fait comme il veut et si je ne suis pas content, je retrace (ce que j'ai fait d'ailleurs ce midi). Mais j'aimerais bien comprendre pourquoi on choisit parfois la difficulté, la perte de temps et la pénibilité quand il y a plus facile, plus rapide, et plus naturel à côté, de surcroît sans danger supplémentaire.

31012014-IMG_4314.jpg


Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0

Publié le 30 Janvier 2014

On enchaîne les sorties en ce moment. Le but n'est pas de rattraper le temps perdu de cet hiver. De toutes façons, même si des conditions exceptionnelles venaient à arriver, le soleil poursuit inexorablement son influence sur la terre et il reste un mois et demi pour profiter d'une éventuelle poudre aux altitudes moyennes. Ensuite, même si cela venait à nouveau, ce serait éphémère. En revanche, il serait dommage de ne pas profiter des bonnes conditions actuelles associées à une proximité professionnelle.

30012014-IMG_4298.jpg

Aujourd'hui, le temps est couvert mais la visiblité est bonne. Carole est partante pour consacrer le midi/deux à un petit tour sur les montagnes de Chartreuse, repoussant la correction des cahiers à la soirée.

30012014-IMG_4304.jpg

Quinze centimètres de neige supplémentaires dans la nuit à 1200 m. La prairie de la Dent se skie enfin sans craindre d'accrocher un rocher. En revanche, il y a eu du vent de sud d'où une neige un peu dense. Compte tenu du timing, on stoppe sous les falaises avant la traversée vers le pas de l'Oeille. Oliv' aurait dit : "on est mieux là qu'en prison".

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0

Publié le 29 Janvier 2014

J'aime particulièrement aller me balader l'hiver dans ce secteur de Belledonne nord, seul, pour me ressourcer. La montée est d'abord champêtre puis rapidement forestière. Des traces d'animaux m'accompagnent : chevreuil, chamois, cerf, sanglier... D'ailleurs j'aperçois six biches dans la pessière. Rapidement, on se sent ici "en immersion".

29012014-IMG_7447.jpg

L'ambiance est à son comble lorsque la neige se met à tomber, pas trop fort pour ne pas me rendre "blet". C'est parfait !

29012014-IMG_7446.jpg

Et puis, à force de dire que c'est un hiver peu enneigé, on finit par se rendre compte qu'on n'est pas si mal. 120 cm à 1600 m. On a vu pire.

29012014-IMG_7451.jpg

Je pousse jusqu'à la crête. La neige s'annonce parfaite. Deux heures que je trace tranquillement en m'imprégnant de ces lieux. 1000 m de dénivelé.

29012014-IMG_7453.jpg

No comment pour la descente. Lorsque je rejoins l'entrée de la forêt, je remets les peaux et remonte dans ma trace. C'est beaucoup plus facile.

29012014-IMG_7454.jpg

Le "sommet" (sorte de têton sur la crête) est de nouveau atteint. J'entame une seconde descente par un couloir orienté nord.

29012014-IMG_7456.jpg

Là encore, c'est tout bon.

29012014-IMG_7466.jpg

Un peu plus bas, je gagne un plateau à 1700 m. La tranche de neige atteint les 150 cm. Joli !

29012014-IMG 7469

Je suis quitte pour une troisième montée. Parti en début d'après-midi, j'ai encore du temps avant la nuit. Cette fois, il faut tracer à nouveau.

29012014-IMG_7473.jpg

Sur la fin, je retrouverai un bout de trace pour un dernier passage sur la crête.

29012014-IMG_7476.jpg

Mêmes conditions (parfaites) pour la troisième descente. La forêt se négocie d'abord par une piste forestière puis des trouées où l'on sent la croûte durcie par la pluie mais en contre-partie, on ne touche pas le fond. Franchement, on est certes loin des conditions des deux hivers précédents mais ça restera du bon ski jusqu'à la voiture. Je n'en demandais pas tant.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0

Publié le 28 Janvier 2014

J'avais hésité la veille et a priori j'avais bien fait de laisser tomber car la pluie était remontée à 1800 m durcissant la neige sauf dans le pas de l'Oeille. J'en avais profité pour bosser mais aujourd'hui, avec le soleil retrouvé et l'averse de la veille au soir, ce devrait être bien meilleur. On échange quelques messages avec les amis mais rien n'est sûr. Avec les contraintes boulot de chacun, difficile de se trouver timing au parking et de mon côté, je n'ai pas trop le temps de tergiverser. 11h50. Je suis au parking comme prévu. Seul. Je m'équipe. Je n'y crois plus trop. Je vais sans doute monter seul et les croiserai à la descente. Et puis, arrive une voiture à fond de cale. Ils sont tous là : les deux Lio et le Cyril. Super. Je les attends ; midi sonne à St-Pan. Je sais qu'il ne va pas falloir traîner. Allez les gars il faut y aller. On part sur les chapeaux de roue. Il faisait beau il y a une heure mais le brouillard est venu nous perturber. Dans la prairie, on ne sait pas où est la trace de Claude monté le matin et celle de Nico qui est là avec deux potes pour profiter tranquillement de la journée. Du coup il faut retracer. Ce n'est pas très dur (10 de fraîche seulement) avec parfois la sous-croûte qui casse mais ça ralentit quand même. 12h35. On attaque la traversée vers le pas de l'Oeille et le ciel se déchire.

28012014-IMG_4281.jpg

On rattrape alors le groupe de Nico au niveau de la vire. Merci pour la trace.

28012014-IMG_4282.jpg

Au-dessus, Cyril prend la tête et fonce vers le sommet. Les conditions sont splendides.

28012014-IMG_4283.jpg

On voit la trace de descente de Nico qui a fait un petit A-R dans le pas en ttendant ses deux acolytes : deux courbes !

28012014-IMG_4285.jpg

Yo dépasse le groupe à son tour et poursuit ventre à terre.

28012014-IMG_4289.jpg

MonLio donne toute sa puissance et domine le Grésivaudan.

28012014-IMG_4288.jpg

Magnifique Dent dans ces conditions.

28012014-IMG_4290.jpg

12h55. On arrive au sommet. On a bien sué.

28012014-IMG_4292.jpg

Allez, pour une fois, une petite photo de famille. 

28012014-IMG_4294.jpg

Bon allez, c'est qu'on n'est pas là pour acheter du terrain. Une photo dans le pas de l'Oeille, pour mémoire, et puis direct à la voiture sans la moindre pause.

28012014-IMG_4295.jpg

Merci les amis pour ce splendide midi/deux. Qui remet ça vendredi ?

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0

Publié le 26 Janvier 2014

Stella (bientôt 7 ans) a déjà plus d'une vingtaine de randos "glisse" à son actif en deux saisons et demi. On a commencé par des tractages en luge avec descente en duo en luge. Puis en trimballant aussi les skis pour la descente. Quand les appuis sont devenus solides, je suis passé au tractage sur les skis à la montée mais on est limité question pente. Depuis le printemps dernier, Stella a aussi des skis d'approche et on commence à faire quelques sections en autonomie en alternant avec les tractages. Mais jusque là, les descentes étaient toujours en neiges faciles : pistes damées, route forestières, neige de printemps ou de névé... avec de rares passages en poudre mais jamais de grosses épaisseurs. Il y a un début à tout. L'idée est de monter au Grand Rocher, classique archi fréquentée de Belledonne. J'espère une approche bien dammée jusqu'à Pierre Roubet histoire de commencer par du tractage puis le reste en neige poudreuse (environ 30 cm), certes traffolée jusqu'au sommet où Stella montera en peaux.

26012014-IMG_4247.jpg

Et c'est bien ainsi que ça se passera, à quelques détails près. En tous cas, l'enneigement est devenu très bon sur le secteur. Un bon 70 cm au départ à 1400 m : on ne touche plus rien avec une belle sous-couche.

26012014-IMG_4252.jpg

Pierre Roubet : on change (donc) de mode d'ascension et de matos : chaussures à un seul crochet et bon débattement pour la montée et skis d'approche. Je garde l'élastique pour une aide psychologique et, quelquefois, réelle lors de passages un peu raide afin de servir d'anti recul. Au fond, une ligne jaune qui laisse espérer un magnifique coucher de soleil sur le Vercors. Il n'aura malheureusement pas lieu.

26012014-IMG_4255.jpg

Un passage bien raide et en traversée en peaux : trop technique pour l'initiation. Stella passera à pied mais comme ce sont des chaussures sans semelles, ça botte rapidement et donc elle glisse facilement. Si vous avez un truc je suis preneur. Ca se farte les chaussures ?

26012014-IMG 4262

On s'arrête à la crête comme je l'avais prévu. 450 m de dénivelé, ça suffira pour aujourd'hui et puis, il y a la traversée légèrement descendante pour aller au sommet. Ce sera pour une prochaine fois. Petit goûter mais on ne traîne pas trop non plus : partis à quinze heures ; il sera dix-sept heures quand on attaquera la descente. Changement de chaussures et de skis et c'est parti !

26012014-IMG_4265.jpg

Stella découvre le plaisir de faire sa trace... et ça lui plaît.

26012014-IMG_4267.jpg

Elle se débrouille même fort bien dans des passages un peu plus pentus où il est obligatoire de tourner.

26012014-IMG_4270.jpg

Une fois la traversée négociée avec vigilance, on retrouve une neige bien tracée par les passages. Ca use du chasse-neige mais c'est efficace et Stella ne tombe jamais. En revanche, trop occupé à surveiller, je manque à mon devoir en oubliant de surveiller l'ouverture du diaphragme de l'appareil photo. Et comme je shoote presque toujours en mode "A" (priorité ouverture), eh bien je n'optimise pas la vitesse d'obturation. Vous l'aurez compris, avec ces lumières qui déclinent, j'en sors une série de photos floues...

26012014-IMG_4278.jpg

L'essentiel de cette journée est ailleurs : dans ce beau partage en montagne qui se termine par quelques virages fort agréables entre les épicéas de Belledonne.


Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0