Publié le 30 Octobre 2012

Après la voie précédente, on a encore le temps (et le jus) pour une seconde voie. On part vers un truc facile pour dérouler. "L'effet papillon" a été ouverte surtout du bas par JLF & co et s'évertue de manière intelligente à éviter les grosses difficultés de la face. La longueur en 7b est courte et le 7b lui-même (on s'est demandé tous les deux si ça ne valait pas plutôt 7c ou 8 !!!) ne dure que cinq mètres artifables facilement. Pour le reste, quelques belles longueurs (en bas et en haut) et deux longueurs médianes plus quelconques avec des passages terreux.

2012-10 1302 2012-10 1306

L1 (6b) pas si trivial et traversée en fin de L4 (6b+) dont la première partie est très belle avec un pas "gros boeuf".

2012-10 1310 2012-10 1314

La longueur en soit-disant 7b (L5) : le crux imbitable au départ puis une magnifique veine de calcite.

2012-10 1317 2012-10 1321

Au R6, on se pose trente minutes pour reposer les pieds qui commencent à souffrir. La vue est magnifique sur la mer depuis cette large vire sableuse. Le rocher redevient splendide avec ces "chips". On en profite pour manger quelques... sablés ! Avant de finir par un 6c d'anthologie.

2012-10 1316 2012-10 1325

De belles lumières de fin de journée achèvent de petit séjour dans le sud, ô combien dépaysant et contrastant après la neige à Grenoble de dimanche.

2012-10 1330

Cotations des longueurs : 6b ; 6a ; 6a+ ; 6b+ ; 6a ; 7b>6b/A0 ; 6c ; 6a

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost 0

Publié le 30 Octobre 2012

Deuxième jour au cap Canaille avec Thibaut. Cette fois, on accède en voiture et on se dirige vers le secteur phare du site : Draïoun. C'est ici que "la loi du chaos", la première voie du renouveau de Canaille, a été tracée. Aujourd'hui, nous partons pour un objectif plus difficile, "bleu comme la mer rouge", annoncé comme très beau par les répétiteurs. Ce sera aussi notre opinion. Sept longueurs magnifiques : 5c ; 6c ; 6b+ ; 7a ; 7a+ ; 7a+ ; 6b

2012-10 1283 2012-10 1285

Ci-dessus, le réta de L2 en 6c et les splendides trous de L3 (6b+)

 2012-10 1288 2012-10 1289

Première partie de L4 (7a) et départ de L5 (7a+). Ca grimpe !

2012-10 1295

L6 (6b) : Thibaut collé aux galets. Cotation modeste mais impossible de courir. C'est vraiment une très belle voie. Encore une bonne dose de sable ; on arrive à la voiture tous poussiereux. C'est l'heure du ravito méridien. Le temps se maintient et on a encore quatre heures avant la nuit. On repart alors pour une voie plus facile afin de dérouler. A suivre.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost 0

Publié le 29 Octobre 2012

C'est une des toutes dernières voies du cap Canaille, estampillée du label JLF. Suivant donc les conseils de Jean-Louis Fenouil on ne recule pas devant la route des crêtes fermée pour cause de fort vent (alors qu'il n'y a pas de vent !!). Déjà, j'ai du mal à comprendre qu'on ferme une route à cause du vent, mais en plus qu'il faille un jour de réaction pour la réouvrir. Bon passons. Avec l'itinéraire bis et en appuyant un peu à la montée, on est en quinze minutes au sémaphore. Autant dire que le différentiel d'avec l'accès voiture est extrêmement limité.

2012-10 1253

On dépose le gros sac à la sortie de la voie et on va faire le tour par les rappels du 14 juillet. On attaque la voie à la mi-journée en plein soleil.

2012-10 1254

Comme souvent ici, le rocher est sale et il faudrait passer l'aspirateur dans chaque prise mais l'ambiance reste magnifique et le charme des lieux vient aussi de ces changements de rocher : calcaire, grès, poudingue...

2012-10 1256 2012-10 1259

Coté escalade pure, ça grimpe ! Sept longueurs : 6b ; 6a ; 6c ; 7a ; 6b ; 7a+ ; 6b

2012-10 1261 2012-10 1264

7a majeurissime ! Départ facile puis difficultés croissantes jusqu'à la fin du grès (6c/6c+), le crux se situant à l'entrée dans le poudingue.

2012-10 1267 2012-10 1275

6b puis 7a+ dans le poudingue. On a l'impression de grimper sur du sable vertical !

Personnellement, j'adore ce coin même si il y a toujours une inquiétude sur la tenue du rocher et si on en sort couvert de poussière, sablé en quelque sorte !

2012-10 1277

Retour paisible face au bec de l'Aigle. On aurait eu le temps de faire encore deux ou trois longueurs en se remuant un peu mais pas une voie entière alors on décide de se réserver pour faire une grosse journée le lendemain.


Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost 0

Publié le 29 Octobre 2012

2012-10 1227

Je suis passé hier un peu après la tempête. Il est intéressant de revenir sur ce phénomène assez particulier d'un côté, et très original de l'autre.

2012-10 1217

Sur l'A41 à quelques kilomètres de Grenoble, un ciel gris. Des flocons toute la journée mais pas de tenue au sol.

2012-10 1221

Entrée est de Grenoble, devant le stade, la neige tient à peine et ça a déjà fondu depuis l'averse de la matinée. 2 km, en plein centre-ville, le décor change.

2012-10 1234

De nombreux arbres cassés avec la portance dues aux feuilles non encore tombées.

2012-10 1232

Le plus gros cumul se situe des quaix à Saint-Martin-le-Vinoux où la couche de neige avoisine les 20 cm, sans parler des congères. Par flux de nord, la neige arrive par la cluse de Voreppe, se déverse en masse aux pieds de la Chartreuse (Bastille) et poursuit sa route au sud en direction d'Echirolles, Varces, Vif ; délaissant totalement le Grésivaudan dès St-Martin-d'Hères. L'est de Grenoble est également très peu touché. ce phénomène, je l'avais noté la première fois en février 1988. J'étais en seconde au Lycée Champollion et il neigeait à gros flocons au centre-ville complètement paralysé alors que c'était sec à Meylan. C'est également ce phénomène qui s'est produit plusieurs fois durant le très neigeux hiver 2005. Quel contraste !

2012-10 1243

Une telle quantité en octobre est aussi tout simplement un record. Guillaume Sechet dit ne pas retrouver trace d'une telle hauteur pour un mois d'octobre à Grenoble.

Les quartiers sud n'ont pas été épargnés non plus et on parle de 30 cm de neige par endroits. A vérifier car le vent qui souffle en rafales n'aide pas à être objectif. En tous cas, la photo prise juste après la tempête par Delphine et Jean-Marc Chenevier du côté des grands boulevards laisse rêveur. On se souviendra longtemps de ce 28 octobre 2012.

gre28-10-12 

Pour finir, la neige est également tombée en abondance en montagne. Vers 1000 m, Lans-en-Vercors, Villard-de-Lans, Autrans ou, du côté de Belledonne, la Ferrière-d'Allevard croûlent sous 60 à 80 cm de neige. Je ne voudrais pas être de mauvais augure pour la suite de la saison mais cette énorme quantité de neige fraîche tombée à basse et moyenne altitude et condamnée à fondre avant le début de la saison de ski (sauf miracle, qui sait) pourrait bien être la plus grosse chute de l'hiver... qui n'a pas encore commencé.

Réchauffement climatique ? Indiscutable mais aussi multiplication des phénomènes extrêmes. Intéressant pour le scientifique ; beaucoup moins pour la nature qui doit s'adapter à ces nouveaux dysfonctionnements. Dans ce sens, je confesse que j'aime bien.

Allez, d'ici demain la neige devrait avoir disparu de la plaine et on retrouvera un temps d'automne normal.


Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #nivo-météo

Repost 0

Publié le 28 Octobre 2012

2012-10 1204

Eh bien voilà, c'est validé pour la neige en plaine en octobre en Isère. Je ne l'avais jamais notée.

2012-10 1205

Ce matin, des flocons virevoltent et un léger saupoudrage se fait sentir autour de la maison. Sur les quartiers un peu au-dessus, la couche est conséquente.

2012-10 1208

Certains sentiers sont impraticables : la neige sur les feuilles a fait ployer les arbres barrant complètement les chemins. C'est l'occasion de faire avec Stella le premier bonhomme de neige de la saison.

2012-10 1216

Mais ce n'est rien en comparaison de ce qui est tombé sur Grenoble à 15 km de là et à la même altitude. Comme souvent par flux de nord-est, la Chartreuse qui est copieusement arrosée fait barrière et le Grésivaudan ne reçoit que quelques flocons. A suivre.


Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #balade

Repost 0