Grand Eulier du soir

Publié le 7 Mai 2015

On reprend enfin les bonnes habitudes avec l'escalade du soir. L'idée est de retoucher le rocher en douceur et de sortir l'appareil photo en mettant en évidence les lumières chaudes du soir contrastant avec la débâcle bleutée des lacs.

Départ de Chamrousse dans une forêt de jonquilles

Départ de Chamrousse dans une forêt de jonquilles

Après une montée mi-sèche mi-pieds dans la neige (bien pénible), on arrive en vue du spectacle

Après une montée mi-sèche mi-pieds dans la neige (bien pénible), on arrive en vue du spectacle

Lacs Robert en pleine débâcle

Lacs Robert en pleine débâcle

Un peu d'escalade quand même. Direction le pilier sud du Grand Eulier et la voie Max équipée par Philippe Halot

Un peu d'escalade quand même. Direction le pilier sud du Grand Eulier et la voie Max équipée par Philippe Halot

L1 (6a), L2 ici (5c) puis L3 (6a) en excellent rocher avant une arête équipée sur trois longueurs (3b) à faire à corde tendue

L1 (6a), L2 ici (5c) puis L3 (6a) en excellent rocher avant une arête équipée sur trois longueurs (3b) à faire à corde tendue

Plongée sur L3 au fisheye

Plongée sur L3 au fisheye

La facette sud-ouest sur laquelle se déroulent les deux (ou une seule de 45 m) dernières longueurs en 5b

La facette sud-ouest sur laquelle se déroulent les deux (ou une seule de 45 m) dernières longueurs en 5b

Contemplation sommitale

Contemplation sommitale

Gros plan sur la chaleur du grimpeur au couchant et la froideur des lacs

Gros plan sur la chaleur du grimpeur au couchant et la froideur des lacs

Retour au pied de la voie (brèche Robert nord, le pilier sud est à droite)

Retour au pied de la voie (brèche Robert nord, le pilier sud est à droite)

Descente par les Pourettes pour changer (sans doute moins pénible que les traversées neigeuses du GR)

Descente par les Pourettes pour changer (sans doute moins pénible que les traversées neigeuses du GR)

20h45. Loin d'être arrivés mais on finira sans allumer la frontale

20h45. Loin d'être arrivés mais on finira sans allumer la frontale

Que l'on fasse cette voie ou une autre au Grand Eulier ou aux Vans à cette époque de l'année en fin de journée, cette combinaison grimpe/décor est un must "proxi-grenoblique" !

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi, #paysages

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Julien Pierson 10/05/2015 19:11

Salut Lionel,

On s'est croisés dans un moment difficile ( l'enterrement de Daniel)... Après une rapide recherche sur internet, je suis tombé sur ton blog. Je voulais simplement te dire chapeau. Pour les réalisations déjà mais aussi et surtout pour le plaisir visible que tu as à partager, via ton site internet, ta passion de la montagne. Je serais ravi de partager un jour une belle grande voie avec toi ( en ski, tu vas un peu vite pour moi;)). Au plaisir, sur ton site, sur un rocher ou ailleurs.
Julien

lta38 10/05/2015 21:40

Salut Julien. Sympa de s'être retrouvés après ces quelques échanges à la salle de bloc même si j'aurais aimé que ce soit dans d'autres circonstances. Merci pour ton message. J'essaie en effet de partager, c'est un grand plaisir oui. Et avec plaisir pour se croiser. N'hésite pas à me faire signe.