Bouquetin et bouquetin, Dent et Dent

Publié le 28 Novembre 2015

Les filles étaient bien motivées pour ouvrir le bal sur les skis ce samedi. Mais devant la météo (brouillard, petite neige et vent), je leur propose de différer l'ouverture et de faire d'autres activités intérieures.

Eclaircie à 14h. Le temps de tout préparer et de monter, ça ne laisserait que deux heures de glisse ; sans la certitude que l'éclaircie perdure. On oublie. 

De mon côté, je décide d'en profiter dans l'espoir d'un coucher de soleil. Compte tenu de l'heure, on limite les kilomètres. Autant aller en terrain connu et comme je n'ai pas envie de remonter les pistes désormais ouvertes des Sept-Laux, je repars vers la Dent qui passait déjà (certes laborieusement sur quatre-vingts mètres) dimanche dernier. Alors, avec trente centimètres de plus...

Petite neige le matin à Bernin

Petite neige le matin à Bernin

La neige s'est un peu alourdie en forêt

La neige s'est un peu alourdie en forêt

Mais devient bonne au-dessus de 1500 m

Mais devient bonne au-dessus de 1500 m

Eclaircie dans la prairie. Ca sent bon.

Eclaircie dans la prairie. Ca sent bon.

Entrée dans le pas de l'Oeille. La vire est bien chargée ; ça passe désormais tout en peaux y compris au niveau du câble. Mais qui est là, en arrière plan de cette image ?

Entrée dans le pas de l'Oeille. La vire est bien chargée ; ça passe désormais tout en peaux y compris au niveau du câble. Mais qui est là, en arrière plan de cette image ?

C'est Popeye ! Un mâle bouquetin réintroduit dans le massif en 2010

C'est Popeye ! Un mâle bouquetin réintroduit dans le massif en 2010

Il joue à cache-cache

Il joue à cache-cache

Ca fait plaisir de voir cette espèce emblématique de nos montagnes sur la Chartreuse et encore plus sur la Dent

Ca fait plaisir de voir cette espèce emblématique de nos montagnes sur la Chartreuse et encore plus sur la Dent

Il est accompagné d'Obelisc. Ce serait bien que nos deux amis passent l'hiver dans le pas de l'Oeille

Il est accompagné d'Obelisc. Ce serait bien que nos deux amis passent l'hiver dans le pas de l'Oeille

Les conditions sont très bonne dans le couloir sommital

Les conditions sont très bonne dans le couloir sommital

Malgré l'absence du soleil, le choix reste bon. Avec trente centimètres de plus donc (et du vent), le pas de l'Oeille s'est bien rempli. Désormais, en connaissant bien où il faut passer, on ne touche pas un caillou du sommet à la voiture ! Et à la montée, ça fait tout en peaux. C'est quand même assez incroyable cette montagne. De voir comment tout est déjà lissé avec seulement deux fois trente centimètres de neige, quand on connaît le terrain en été. Ici, on n'est pas gâté en terme de terrain herbeux pour les débuts de saison comme sur les alpages de Alpes du nord ou du Queyras mais une des premières sorties à être en conditions est paradoxalement une des plus rocheuses !

Du coup, je remonte une seconde fois au sommet.

Re-sommet. Ne pas prendre la voie des wingsuiters...

Re-sommet. Ne pas prendre la voie des wingsuiters...

Rédigé par lta38

Publié dans #animaux, #ski-glisse

Repost 0
Commenter cet article

le duc 29/11/2015 20:55

superbe ! geraldine