Dent du soir : changement de décor

Publié le 22 Novembre 2015

Qu-est-ce qu'on risque ? En connaissant le terrain absolument par coeur, on sait où passer dans la prairie sans toucher le moindre caillou même avec 30 cm de neige. En plus, le vent fait parfois bien les choses dans le secteur. C'est déjà 600 m de ski sans le moindre doute. Au pire, je ferai le pas en aller-retour à pied.

Eclaircie sur le sentier de la Gorgette

Eclaircie sur le sentier de la Gorgette

 

Départ 15h45 dans l'éclaircie mais malheureusement, c'est le brouillard qui gagne. Je poursuis quand même ; on n'est jamais à l'abri d'une bonne surprise. En haut de la prairie, seul le sentier est bien enneigée de 30 cm de neige dense. On ne demande pas mieux. Un peu de cailloux à l'entrée du pas de l'Oeille mais ça passera prudemment sans problème. le couloir d'attaque est, comme d'hab, bien chargé. Une accumulation sous le câble va même me permettre de sauter sans risque à la descente. Le raidillon au-dessus de la vire du câbme fait pitié. Je déchausse 20 m à la montée et ce sera idem à la descente avec un peu de dry ski dans la partie raide, plus sécur' qu'à pied sans crampons. La petite pente sous l'Oeille passe bien. Seuls les 50 m au-dessus sont de style "Beyrouth". Une mine planquée à chaque conversion. Je sors quand même en peaux au sommet grâce à une accumulation sous la crête.

Eh bien voilà, ce n'est pas une blague. c'est la première Dent à skis de la saison avec seulement 30 cm de neige.

Eh bien voilà, ce n'est pas une blague. c'est la première Dent à skis de la saison avec seulement 30 cm de neige.

Petite éclaircie mais le soleil est déjà couché. Passé 17h, c'est vite plié maintenant.

Petite éclaircie mais le soleil est déjà couché. Passé 17h, c'est vite plié maintenant.

Au final, si l'on excepte les 50 m au-dessus de l'Oeille où j'ai fait des traces directes avec conversions aval sans touchefois éviter de râcler un peu, si l'on oublie le petit déchaussage au-dessus de la vire remplacé par un petit "culing" pas désagréable, le reste fut du ski tout à fait correct et même un bel enchaînement de virages dans toute la pente inférieure en prenant, non pas le goulet ouest comme d'habitude (insuffisamment enneigé en partie haute) mais les talwegs en plein centre de la prairie : aucune touchette !

Une très bonne surprise que cette Dent malgré l'oubli de la frontale et les derniers virages un peu à l'aveuglette avec le brouillard. Ne mentons pas ; ce n'était pas du grand ski mais le fait de passer en se limitant à un micro déchaussage, sans tout massacrer et en enchaînant les courbes sur les 3/4 de la descente suffit amplement à clôturer le week-end d'une belle façon. Allez, on attend la couche supplémentaire !

Le couloir inférieur du pas de l'Oeille

Le couloir inférieur du pas de l'Oeille

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0
Commenter cet article

stef 24/11/2015 15:11

Hello Lionel
j'en reviens après avoir décollé du sommet;J'ai bien vu cette trace de ski et je me suis dit, à juste titre donc, que cela ne pouvait être que toi,
Skis balthasar quand même j'imagine...;-)))

lta38 25/11/2015 09:09

Salut Steph. C'est effectivement un peu tiré par les cheveux mais quand j'entends que ça grattait aussi sur les pistes de Chamrousse je me dis que franchement, ce n'était pas si mal. Du bon ski du câble à la voiture. Le reste fut anecdotique.