Et si c'était la plus belle...

Publié le 12 Décembre 2015

... sortie de ski de la saison ? Alors que le manque de neige au mois de décembre se fait sentir pour la troisième année consécutive (un peu moins cette année que les deux précédentes toutefois) et qu'on tourne en rando surtout sur les pistes de ski et les alpages avec une épaisseur de neige toujours nettement inférieure au mètre, la question mérite d'être posée après ces 3000 m de dénivelé dans Belledonne, sur du terrain plutôt caillouteux en été.

Car aujourd'hui, tous les ingrédients du grand ski étaient réunis : une neige d'excellente qualité dans toutes les descentes, l'absence des randonneurs (inhabituel pour ce secteur) donnant à cette sortie un goût de wilderness, le privilège de faire la trace tout le long, le grand soleil, un pote motivé en la présence de MonLio,  un circuit esthétique de trois kilomètres verticaux, la lumière rasante du solstice d'hiver... 

Mille premiers mètres verticaux dans l'ombre depuis Pipay : arrivée à la cime de la Jasse, sommet que je foule pour la septième fois en dix jours (et il y en aura une huitième un peu plus tard dans la journée)

Mille premiers mètres verticaux dans l'ombre depuis Pipay : arrivée à la cime de la Jasse, sommet que je foule pour la septième fois en dix jours (et il y en aura une huitième un peu plus tard dans la journée)

Descente 1 : Jasse sud-est. Pas encore assez transformée à 10h30 mais du bon ski quand même

Descente 1 : Jasse sud-est. Pas encore assez transformée à 10h30 mais du bon ski quand même

Montée 2 somptueuse (faite il y a deux jours) : la dent du Pra

Montée 2 somptueuse (faite il y a deux jours) : la dent du Pra

Descente 2 : transfo dans le petit couloir sommital puis poudre

Descente 2 : transfo dans le petit couloir sommital puis poudre

Poudre sur la fin de la descente 2 à 2050 m au replat de l'Aigleton

Poudre sur la fin de la descente 2 à 2050 m au replat de l'Aigleton

Montée 3 : direction le col de la Vache

Montée 3 : direction le col de la Vache

Replat du Grand Clot : magnifique !

Replat du Grand Clot : magnifique !

Au milieu du chaos de blocs sous le col de la Vache

Au milieu du chaos de blocs sous le col de la Vache

Fin de la montée 3 dans l'ombre, mais quelle poudre !

Fin de la montée 3 dans l'ombre, mais quelle poudre !

Descente 3 : excellent !

Descente 3 : excellent !

Excellent encore

Excellent encore

Excellent toujours

Excellent toujours

Pour finir au fjord du lac du Cos. Sauvage !

Pour finir au fjord du lac du Cos. Sauvage !

Pause contemplative

Pause contemplative

Montée 4 : direction la Belle Etoile

Montée 4 : direction la Belle Etoile

On ne se lasse pas de la vue

On ne se lasse pas de la vue

Replat des lacs de la Belle Etoile

Replat des lacs de la Belle Etoile

Face aux Grandes Rousses

Face aux Grandes Rousses

Devant les aiguillettes du pic de l'Apparence

Devant les aiguillettes du pic de l'Apparence

Quantité de neige tout à fait correcte sous le sommet. Malgré les seulement quinze centimètres de neige fraîche ; au-dessus de 2300 m en versants froids, la trace n'est pas si facile à faire et on progresse nettement moins vite que sur une "autoroute"

Quantité de neige tout à fait correcte sous le sommet. Malgré les seulement quinze centimètres de neige fraîche ; au-dessus de 2300 m en versants froids, la trace n'est pas si facile à faire et on progresse nettement moins vite que sur une "autoroute"

Descente 4 : couloir sud de Belle Etoile. Transfo puis poudre. What else ?

Descente 4 : couloir sud de Belle Etoile. Transfo puis poudre. What else ?

Coup d'oeil à notre trace de montée au col de la Vache

Coup d'oeil à notre trace de montée au col de la Vache

Fin descente 4 sous l'Aigleton : c'est tout bon !

Fin descente 4 sous l'Aigleton : c'est tout bon !

Montée 5 : courte, vers le col de l'Aigleton

Montée 5 : courte, vers le col de l'Aigleton

Descente 5 : courte aussi. Le seul endroit où il fallait vraiment faire gaffe. Enneigement limite dans ce lieu hautement caillouteux

Descente 5 : courte aussi. Le seul endroit où il fallait vraiment faire gaffe. Enneigement limite dans ce lieu hautement caillouteux

Montée 6 : vers la cime de la Jasse pour le retour au bercail

Montée 6 : vers la cime de la Jasse pour le retour au bercail

Sommet. 16h. Un peu plus de sept heures sur les skis.

Sommet. 16h. Un peu plus de sept heures sur les skis.

Descente 6 : couloir sud-ouest de la Jasse comme il y a dix jours avec entrée directe. Transfo nickel pour finir, avant la combe en neige froide puis les pistes

Descente 6 : couloir sud-ouest de la Jasse comme il y a dix jours avec entrée directe. Transfo nickel pour finir, avant la combe en neige froide puis les pistes

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0
Commenter cet article

Tchouf 14/12/2015 21:34

Superbe ballade et quelle boucle...
La dernière photo est Enorme...
Tu l'as faite avec ton mirrorless ;o)

lta38 15/12/2015 18:11

Oui Tchouf, le titre n'était pas seulement "accrocheur" ; des sorties comme ça, on n'en fait pas des dizaines par saison même si on aimerait un paysage + blanc. Toutes les photos sont effectivement prises au petit GM1 dont je ne tarie pas d'éloges.

Dauvergne Jérôme 13/12/2015 17:30

Merci pour cette jolie sortie par procuration :-)

lta38 15/12/2015 18:09

De rien ;) Vivement la suite !