Loup y es-tu ?

Publié le 5 Avril 2017

Le loup est revenu en France en 1992. Depuis un quart de siècle, les arguments se multiplient pour obtenir à nouveau son éradication. Par une poignée d'hommes pour qui, il est vrai, le loup a quelque peu modifié la façon de travailler. Mais derrière tout ça, il y a surtout un métier (celui d'éleveur) qui vit une crise sans précédent pour de nombreuses raisons autres que le loup qui est le petite goutte qui fait déborder le vase. Ce malaise se retranscrit à travers la crise "loup" mais ne se résoudra pas avec la disparition du prédateur.

Depuis quelques années, l'état fait semblant d'aider les éleveurs en abattant des loups avec des quotas élevés au lieu de s'attaquer aux vrais problèmes qui perdurent (voir par exemple le dossier Lactalis, une société que je boycotte désormais : Lactel, Président, Galbani, Lepetit...).

Mais fi de ces considérations personnelles que chacun pourra discuter voire réfuter. Venons-en au factuel.

L'état vient de commanditer une étude sur le loup. Les résultats montrent que

- l'efficacité de ces tirs (au bénéfice des éleveurs) n'est pas prouvée

- ils (les tirs) mettent en danger la pérennité de l'espèce

En toute logique, si l'état se sert de cette étude pour ajuster sa politique, les tirs devraient diminuer voire cesser. Mais la logique et la politique...

Lire ici l'étude complète.

Canis Lupus. Parc des loups (Mercantour) ; août 2012

Canis Lupus. Parc des loups (Mercantour) ; août 2012

Rédigé par lta38

Publié dans #animaux

Repost 0
Commenter cet article

Yann Morello 10/04/2017 12:26

Merci pour les infos sur la société Lactalis. Je ne connaissais pas le dossier et même si je ne dois pas être un gros consommateur de leurs produits, c'est toujours bon à savoir pour pouvoir boycotter et faire passer l'information.