Skis de randonnée pour les enfants

Publié le 12 Janvier 2018

Une petite sortie cette semaine du côté des Lances de Malissard où j'ai vite déchanté en raison du beau temps prévu qui n'est pas venu. Résultat : pas de dégel et une neige ultra béton sous 1700 m et au-dessus, jour blanc et poudreuse plus ou moins balayée par le vent et averses de neige à l'horizontal. Et comme il devait faire beau, je n'avais pas mis le masque dans le sac à dos. Bref ; une sortie à oublier mais on aura le temps de se rattraper étant donné le paquet de neige qu'il y a en montagne (150 à 200cm ultra dense sur les hauts de Chartreuse vers 1800 m).

Une fausse impression de bonnes conditions

Une fausse impression de bonnes conditions

En revanche, pas mal de bricolage cette semaine du côté des skis enfants. Quand on est passionné comme moi, on a parfois tendance à vouloir mettre la charrue avant les boeufs. Après avoir initié les filles très tôt à la randonnée à skis avec les "rando-tractages" puis réalisé quelques sorties sans tractage avec des skis d'approche (je leur portais les skis alpin pour la descente), j'avais un peu mis cela de côté. Les enfants doivent rester le moteur. Si on les dégoûte, on peut obtenir l'effet inverse de celui recherché. Aussi, les sollicitations de leur part restaient rares. Il faut reconnaître que non seulement, les skis d'approche étaient lourds mais en plus, les chaussures de piste n'offraient aucun débattement en montée.

J'avais stocké une paire de TLT Speed ainsi qu'une seconde paire de butées. Stella chaussant désormais du 35, il était possible de lui trouver une vraie paire de chaussures de randonnée. Ayant fait une affaire sans équivalent possible sur une paire de Scarpa Blink en 23.5 comme neuve, il ne restait plus qu'à trouver un ski. Un passage par la Boite à Skis à Saint-Martin-d'Hères m'a permis de trouver un modèle léger en fort bon état avec des côtes suffisantes (104-68-90) pour de la randonnée en neiges peu profondes pour 50€. De toutes façons, pour le moment, il n'est pas question d'emmener les enfants en grosse poudre : outre le danger d'avalanche, elles n'ont pas encore la technique requise et pas forcément l'envie. La rando rime plutôt pour elles avec pentes douces, soleil, neige de printemps ou petite poudre sur fond ferme.

Il restait à bénéficier de l'expérience de montage de Stéphane Mougin pour assembler le tout. Au final, un joli vrai premier ski de randonnée sur lequel j'ai redécoupé d'anciennes peaux devenues trop rongées sur les côtés.

Un bel ensemble pour démarrer. Un peu de recherche de matériel et voilà mon premier vrai ski de randonnée junior pour 150€ tout compris, skis, bâtons, peaux, fixations, chaussures.

Un bel ensemble pour démarrer. Un peu de recherche de matériel et voilà mon premier vrai ski de randonnée junior pour 150€ tout compris, skis, bâtons, peaux, fixations, chaussures.

Un ensemble d'un poids assez intéressant pour commencer

Un ensemble d'un poids assez intéressant pour commencer

Pour Emie qui ne chausse encore que du 32/33, il faudra attendre encore deux saisons. Ce ski sera alors pour elle, sans doute pour deux saisons aussi. En attendant, la randonnée restera occasionnelle en montant avec ses chaussures d'alpin (dans lesquelles j'ai bricolé des inserts avant) mais avec le confort d'un ski léger pour la montée, bricolé avec deux butées Dynafit. C'est toujours ça de gagné.

Ensemble d'approche pour Emie

Ensemble d'approche pour Emie

900 grammes tout pile par pied, peau comprise, collée à demeure dessus.

900 grammes tout pile par pied, peau comprise, collée à demeure dessus.

Insert avant bricolé.

Insert avant bricolé.

Reste le problème du déclenchement. Aucun souci pour Emie qui ne fera que monter avec son ski. Pour Stella, j'ai desserré au maximum la butée arrière donnée pour 5 DIN mini (Stella fait 37 kg) en frontal et latéral. Pour le frontal, on peut descendre au minimum, bien en deça du marquage 5. Ce que j'ai fait. On doit pouvoir approcher les 4. Pour le latéral, on peut aussi diminuer mais attention à ne pas perdre la grosse vis arrière. Il est intéressant d'enlever un des deux ressorts intérieurs (le plus petit). Je suis assez confiant pour le déchaussage arrière. Pour l'avant, c'est plus compliqué. Il faudrait sacrifier la butée en enlevant deux ressorts en diagonal.

Rédigé par lta38

Publié dans #matériel, #ski-glisse

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

fredo 31/01/2018 17:57

Salut, ravi de voir que nous ne sommes pas les seuls à sortir avec nos enfants en ski de rando / SRN. J'ai considéré différentes solutions. En ce moment ce qui me convainc le plus est la montée en skis de fond peautées. Uniquement sur itinéraires sans dévers du coup. J'étudie pour plus tard la solution du bricolage de lowtech. Un forumeur de skitour indique qu'après avoir bricolé des inserts avant comme toi mais aussi des inserts arrières, qu'il a changé les ressorts avant et arrière de ses low tech, le plus difficile étant de trouver les dit ressorts.
J'en profite pour te filer mon blog sur les enfants en ski de randonnée: http://www.skitour.fr/blog/gamins/
Bonne glisse familiale!