Stop au carnage (brame 2019 acte II)

Publié le 29 Septembre 2019

J'ai passé mon dimanche après-midi dehors, jusqu'à la nuit noire. Après trois heures de marche, je suis allé me poster sur une zone régulièrement fréquentée par les loups et les cerfs. J'étais en place à 15h et je n'en suis parti qu'à 19h30 avec encore 1h30 de marche pour rentrer. Durant cette immersion au coeur de la nature sauvage, j'ai eu le temps d'observer le paysage, d'écouter et observer les cerfs, d'observer également d'autres animaux (sangliers, aigles royaux, renard, martre...), de voir évoluer l'inclinaison et l'orientation de la lumière, d'observer le décor... mais aussi de penser à des tas de choses.

J'ai été partagé entre bons sentiments et colères. Les récentes déclarations anti-loup ont sans doute fait déborder une coupe déjà bien pleine. J'entends encore raisonner dans ma tête certaines paroles : "le loup, c'est la mort de l'élevage en montagne, et du même coup, la fin de la biodiversité dans les alpages". Que ne faut-il pas entendre ! En regardant Belledonne, je me suis rendu compte à quel point un alpage c'est laid au regard de la végétation de premier étage ici présente : des arbustes à myrtilles, des rhododendrons, des genévriers, des fougères. Une palette de couleurs de fou !!! A côté de ça, de l'autre côté du massif, plus une fleur sur le col du Glandon. De herbe, que de l'herbe, et des crottes de moutons. Par millions. Des zones piétinées, ravagées, des torrents souillés. On commence de plus en plus à en parler. Un ami de retour des Pyrénées me parlait d'habitants de villages qui commencent à être remontés contre ces dégradations. Voilà, "l'entretien" des montagnes dont on voudrait nous faire croire l'utilité. Allez vous promener en Belledonne en automne. Et demandez-vous si le massif a besoin d'être tondu par un animal domestique ! Notre chaîne n'est-elle pas magnifique telle qu'elle ? Qu'il y ait quelques moutons par-ci par-là, pourquoi pas. Des zones d'herbes sont peut-être nécessaires pour entretenir une certaine variété de paysages mais elles existent déjà, à l'altitude à laquelle les petits arbrisseaux pré-cités ne peuvent pas exister. Il faut se battre contre ces idées reçues.

Et sans vouloir établir des clichés, ce sont souvent ces mêmes personnes (bénéficiant d'une législation complice établie sur des pratiques d'un autre temps) qui aujourd'hui causent beaucoup de tort à la biodiversité. En effet, beaucoup d'habitants des campagnes ne voient dans la nature que le profit qu'on peut lui retirer et n'hésitent pas à la détruire lorsqu'elle leur met des bâtons dans les roues. Si on écoute ces multiples échos, les exemples ne manquent pas et se cumulent pour porter au final un grave préjudice :
- Les renards détruisent les petits animaux et s'attaquent aux poules : il faut les zigouiller. 30€ par queue rapportée
- Les blaireaux, martres et autres mustélidés sont des nuisibles : faisons appel aux piégeurs
- Les vautours s'attaquent aux vaches vivantes et aux jeunes chamois : c'était mieux avant (leur retour)
- Les sangliers, cerfs, chevreuils causent de gros dégâts : il faut maintenir la pression de chasse
- Les étourneaux sont trop nombreux : vite, des plombs
- Le loup détruit la biodiversité et mange trop de moutons : éradiquons-le !
- L'ours fait peur aux troupeaux : organisons des chasses sauvages !
- Les cormorans piquent les poissons aux pêcheurs : classons-les nuisibles !
- Les nids d'hirondelles, ça fait des crottes sur les perrons : délogeons-les !
- Les lapins c'est joli mais ils viennent bouffer les salades dans les potagers : ça se règle à la 22 LR
- Les chouettes et les hiboux ça porte malheur : clouons-les à côté de Jésus !
- ... (liste interminable)
En gros, on aime la nature, mais faut pas qu'elle vienne nous emmerder.

Pourtant, le renard débarrasse essentiellement des micro-mammifères porteurs (entre autres) de la maladie die de Lyme ; les vautours sont uniquement des équarrisseurs de la nature ; les loups entretiennent la bonne santé des population de cerfs ; les mustélidés ne gênent personne...

En parallèle, les oiseaux disparaissent à vitesse grand V et mérite(raient) pourtant toute notre attention.

STOP au carnage !!! A toutes celles et ceux qui ne jurent que par la destruction dès qu'un problème se pose, nous sommes de plus en plus nombreux à le déplorer et à souhaiter nous-aussi nous faire entendre. Nous ne laisserons pas la nature aux mains de ceux qui ne la méritent pas. Je fais partie de ceux-là et sachez que notre réseau de communication sera de plus en plus utilisé pour contrer vos mauvaises actions. Ce qui était acceptable il y a encore quelques années ne l'est plus dans l'urgence environnementale d'aujourd'hui. Au lieu de tergiverser et parfois fermer les yeux sur certaines exactions, l'état français devrait être impitoyable avec ceux dont les actions ont un finalement impact négatif pour toute la population.

Bon, et sinon, deux cerfs sont venus "jouer" à proximité de mon affût mais sans sortir dans la bonne trouée. Mais ce n'est pas grave, l'essentiel était ailleurs.

Ambiances de brame (je vous laisse deviner quelle image est une capture de piège photo)
Ambiances de brame (je vous laisse deviner quelle image est une capture de piège photo)
Ambiances de brame (je vous laisse deviner quelle image est une capture de piège photo)
Ambiances de brame (je vous laisse deviner quelle image est une capture de piège photo)

Ambiances de brame (je vous laisse deviner quelle image est une capture de piège photo)

Rédigé par lta38

Publié dans #brame du cerf, #humeur, #animaux, #randonnée sportive, #Belledonne

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

greg 07/10/2019 14:47

Bonjour,

le mal est ancien, la terre qui fût créée pour l'homme et satisfaire ses besoins, c'est une idée qui a fait beaucoup de dégâts. Dans le même registre, j'ai lu récemment que des pêcheurs de la côte d'Opale massacraient les phoques gris parce qu'ils y en avaient trop (ils sont 600 dans la baie de Somme, ils avaient quasiment disparus au XXeme S.) et donc mangeaient trop de poissons. Et là bas aussi on parle et commence à négocier un "quota" d'animaux à abattre, soutenus par certains politiques locaux ! Aïe aïe aïe...

Mis à part cela, merci pour le partage de tous ces articles. Regarder vos photos et vous lire est un plaisir qui dure depuis des années sans lassitude. Vive la montagne sauvage !

lta38 11/10/2019 20:08

Merci pour votre message. Je vais aller faire un tour sur votre blog. Bon week-end. Lionel

novy yarof 02/10/2019 20:26

j adore belledone et j t invite a y rester un mois ou deux sans redescendre en te nourrissant sur place de ces splendides arbustes et autres especes aux couleurs si belles l automne ! tu vas vite comprendre qui te nourris tous les jours et ça t apprendra a respecter les agriculteurs sans qui tu créverais de faim !!

lta38 02/10/2019 21:23

Bonjour. Merci d'avoir donné votre avis mais vous vous égarez. Il n'y a pas de manque de respect des agriculteurs en général mais l'attaque (ce que vous appelez manque de respect) cible une partie des agriculteurs qui ne respectent pas la planète qui les abrite et qui m'abrite de la même façon puisque nous sommes tous sur le même bateau. Le respect, c'est d'abord la pérennité de la vie pour nos descendants ; ensuite la préservation de tout ce qui peut nous émerveiller et nous procurer des émotions, histoire de profiter au maximum de notre passage sur Terre. Tous les agriculteurs qui travaillent en limitant leur impact et en mettant en place tout ce qui leur est possible pour préserver la vie ont, au contraire, tout mon respect. Et dans tous les cas, ils ne me nourrissent pas, je les paie pour cela, comme ils me paient pour l'éducation de leurs enfants (je suis enseignant) par l'intermédiaire de leurs impôts. Ne sachant pas si vous êtes agriculteur et si c'est le cas, de quel côté vous vous situez, cette remarque n'est pas directement contre vous mais visait simplement à répondre à votre message non argumenté. Bonne soirée quand même.

Françoise L. 02/10/2019 09:36

C'est la dernière photo évidemment.
Merci pour les réflexions...

Bleicher 02/10/2019 05:30

Salut tu as l air bien remonté dis donc ! C'est la dernière photo , pas aussi calé que toi mais quand même ... Profite bien de ta saison préféré