Nouveau Topo Belledonne Escalade

Publié le 29 Avril 2020

Souscription Belledonnne Escalade édition 2020. 23€ (29€) => https://forms.gle/dcMXkN7pvhdx86f86

Le titre est épuisé. Dix ans, deux tirages et un franc succès m'ont amené à le reprendre. Le travail de réédition est en phase terminale et une nouvelle version verra le jour courant juin.

L'investissement pour ce genre d'ouvrage pourrait presque paraître démesuré. Mais quand on aime, on ne compte pas. La résultante de ces années passées à arpenter les montagnes ne se compte pas en quelques dizaines voire centaines d'euros de droits d'auteurs mais bien en la satisfaction du travail accompli et surtout en le temps passé là-haut. Là est la valeur inestimable de cet engagement.

Une telle passion et a fortiori, une tel livre, ne se fait pas tout seul. Lorsqu'un projet comme celui-ci arrive au bout, il est temps de remercier toutes celles et ceux qui m'ont aidé de près ou de loin. Je ne citerai personne, de peur d'en oublier ; chacun se reconnaîtra :
- Famille et amis proches pour le soutien, la confiance, la réalisation finale ;

- Spécialistes du massif pour l'échange d'informations ;
- Partenaires de courses pour le partage de la corde, souvent sous la contrainte des photos.

Je tenais aussi à remercier les nombreuses personnes qui m'ont envoyé leurs avis et critiques durant ces neuf années d'existence de la première version. Certaines modifications ont bien évidemment été prises en compte. Il est notamment ressorti des horaires un peu sévères, bien que personnellement, je les trouve moins sévères que ceux de Rébuffat il y a quarante ans. Dans Belledonne, de nombreuses arêtes demandent une progression avec assurance en mouvement. C'est de loin le point le plus délicat, y compris pour un guide, surtout lorsqu'il y a des rappels intermédiaires. Et il est en effet plus difficile d'avoir un bon niveau dans la progression simultanée assurée que de faire du 7a.

Concernant ce nouveau topo, outre les corrections, il se voit étoffé de nombreuses voies :
- Si l'on exclut l'addendum Taillefer qui ne sera pas reconduit dans la V2, nous passons d'environ 100 à 150 voies décrites sur Belledonne.
- Les nouveautés concernent pas mal d'itinéraires équipés mais aussi d'anciennes lignes oubliées et "déterrées" lors de sorties d'exploration fructueuses.
- Et à noter la suppression de quelques voies présentant trop peu d'escalade au regard de la marche d'approche ou trop peu d'intérêt. L'augmentation du contenu "grimpant" de 50% s'accompagne donc également d'une amélioration qualitative.
- Amélioration qualitative également de l'iconographie : sans être un photographe d'escalade au sens "s'installer sur une stat' et photographier une cordée", l'oeil a progressé, le matériel emporté aussi puisque l'ensemble des images ont été faites avec un capteur micro 4/3 voire même parfois au plein format ce qui n'était pas le cas dans la première édition.
- Les voies d'escalade sont décrites précisément et tracées sur photos : cotation, historique (première), approche, cheminement, descente. Dans les nouveautés par rapport à la première version, l'abandon de la cotation globale (D, TD) au bénéfice d'une cotation maximale et d'une cotation obligatoire. Et l'apparition du matériel type à emporter, nombre de paires, longueur de corde, numéros de friends...
- En parallèle, des commentaires techniques, culturels, historiques... viennent compléter le tableau. Merci aux spécialistes du massif qui ont accepté de répondre à mes questions et me donner leurs informations : Anne Bauvois, Stéphane Bauzac, Patrice Bret (+), Jean-Michel Cambon (+), Serge Coupé (+), Xavier Dorel, Yannick Guérillot, Philippe Halot, Emmanuel Pellissier, Julien Pierson, Stéphane Vallon, Damien Vaugoyeau... Et merci à Jean-Michel Asselin qui signe une superbe préface !

Concernant l'équipement, les recettes, l'investissement, Belledonne est un massif à part. Hormis les sites sportifs (non décrits dans cet ouvrage qui ne concerne que la grande voie), il n'y a pas vraiment d'ouvreur pouvant se revendiquer "du massif". C'est d'ailleurs pourquoi il n'existait aucun topo depuis 1947 et celui de Félix Germain. En Belledonne, chacun équipe un peu dans son coin : quelques voies de Manu (NDLR Pellissier), de Marc Malvolti, de Xavier Dorel... Seul le secteur de Chamrousse fait véritablement l'objet d'un équipement méticuleux de la part de quelques personnes qui ont été contactées pour discuter avec elles de la teneur du topoguide Belledonne Escalade : Philippe Halot pour les lacs Robert, Damien Vaugoyeau et Stéphane Vallon pour la Petite Corse et Jean-Michel Cambon pour les rochers de l'Homme.

Le topoguide Belledonne Escalade redonne un nouveau souffle au massif y compris à son auteur puisque c'est décidé : dès que ce sera possible, je retournerai sur ces montagnes pas seulement pour les gravir mais aussi pour participer à l'équipement avec, donc, un réinvestissement d'une partie des recettes du topo dans cet équipement. A suivre donc.

En attendant la parution, vous pouvez donc pré-commander le topo à un prix avantageux avant le mois de juin : 23€ au lieu de 29€ !

Formulaire ici : https://forms.gle/dcMXkN7pvhdx86f86

La nouvelle couverture

La nouvelle couverture

Un aperçu du topo
Un aperçu du topo
Un aperçu du topo
Un aperçu du topo

Un aperçu du topo

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #escalade-alpi, #publications

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Minch 11/07/2020 15:17

Bonjour! Votre topo est il sortis?!
Merci ????

lta38 03/08/2020 10:15

Bonjour. Désolé pour cette réponse tardive. Oui il est disponible dans les points de revente.

Vincent 14/05/2020 22:07

Salut, très bonne idée de ressortir le topo de ce massif, merci beaucoup
Une question, y a t il les courses versant Maurienne ? Pcq de souvenir l'édition que j'ai eu en main ne donnait que les courses versant Isère. Merci d'avance

lta38 16/05/2020 06:18

Bonjour Vincent
Merci de ton message.;
Il y a quelques courses versant Maurienne : les 3 Dames / le Fort, Miceau, clocher des Pères, roc de Pellegrin, Aup du Pont, pic du Frêne ... et bien sûr l’intégralité des aiguilles de l’Argentière.
Bonne grimpe !