Chouette chevêchette

Publié le 30 Décembre 2020

Glaucidium passerinum (de passer, moineau) était appelée chouette chevêchette avant que l'appellation de chouette ne devienne réservé qu'aux espèces du genre Strix (hulotte, Oural, lapone...). Les noms d'oiseaux ont alors été modifiés. On ne dit plus chouette de Tengmalm mais nyctale de Tengmalm ; la chouette effraie est devenue effraie des clochers. Et la chouette chevêchette la chevêchette d'Europe. Il n'empêche qu'elle reste chouette cette chevêchette. On l'appelle aussi la chouette pygmée ou (donc) la chouette moineau en raison de sa petite taille : à peine plus grosse qu'un gros-bec casse-noyaux.

Je repars pour une demi-journée de ski dans la forêt magique. Peut-être l'espoir de la rencontrer à nouveau. Ce serait une excellente occasion pour essayer le Canon 100-500 RF fraîchement acquis et dont je parlerai plus tard. Bingo ! En plus, j'aurai la chance de l'observer tout près : on aimerait la caresser. Je n'ose tendre le bras. Ce sera l'occasion d'essayer le nouveau caillou à toutes les focales. Ca pique ! Grave ! Je remercie dame nature pour ce beau cadeau. Et compte tenu de la météo, je n'aurai aucun regret de ne pas remettre les peaux pour un supplément ski après avoir quitté le petit elfe et gagné le petit dôme convoité au départ. Cette rencontre se suffit à elle-même. Et de loin.

Chouette chevêchette
Chouette chevêchette
Chouette chevêchette
Chouette chevêchette
Chouette chevêchette
Chouette chevêchette
Chouette chevêchette
Chouette chevêchette

Rédigé par lta38

Publié dans #chevechette, #ski-glisse

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Françoise L 01/01/2021 13:47

Magnifique ! Absolument magnifique !

marcel crozier 31/12/2020 22:53

su perbe .............!!