Brame 2014 (XXI)

Publié le 23 Octobre 2014

Bon à cette date, ce devrait être terminé. Mais au vu de l'activité observée lundi dernier, je tente ma chance avec la neige frîache et le beau temps. Qui sait... Personne aux clairières subalpines mais des traces de la nuit. "Ils" sont passés et y'a du monde. Je descends et entre dans leur "antre". Et immédiatement, un cerf est là et il brame. Deux autres lui répondent.

23102014-IMG_7739.jpg

Je fais une image entre les branches et il se déplace hors champ. Je le laisse prendre de la distance et suis les traces. J'observe alors au loin deux cerfs et deux biches. Ca bouge dans le coin !

23102014-IMG_7743.jpg

Image vraiment mauvaise mais l'essentiel est ailleurs. Le premier cerf passe à 15 m de mon affût (mais je n'y suis pas encore). Le véritable problème de cet affût est qu'il faut traverser un espace très fréquenté et on risque de déranger. Il faudrait y dormir. Je retrouve ce cerf un peu plus loin et assiste entre les broussailles (image impossible) à un combat avec un rival, alors qu'un troisième observe. Ils se déplacent ensuite un peu à découvert mais l'AF est dans les choux pour la mise au point.

23102014-IMG_7753.jpg

En attendant, je retrouve "ma" chevêchette de l'avant-veille.

23102014-IMG_7775.jpg

23102014-IMG_7782.jpg

Elle sera moins coopérative et restera assez haute dans les arbres, houspillée par les passereaux.

Le soleil a pris place et je fais le tour du propriétaire tranquillement. Il est 10h30.

23102014-P1030561.jpg

Les souilles ont gelé.

23102014-P1030563.jpg

Ici un cerf (ou une biche) était couché.

23102014-P1030565.jpg

Ca semble définitivement terminé pour les myrtilles. Je change de talweg et là, surprise : ça brame ! Deux cerfs semblent bien actifs. Ils sont en contrebas. Je tente la technique de l'approche-affût. Alors qu j'estime être suffisamment près (mais pas trop), je m'arrête et là, j'observe un cerf à quinze mètres qui semble me regarder. Mince alors, je ne pensais pas qu'il était si près. C'est alors que les deux continuent de se répondre et je me rends compte que ce cerf en est un autre silencieux. Et, coup de bol, il ne m'a pas repéré finalement. Il passe très près mais compte tenu de la végétation et de la proximité, je ne tente pas une photo "moyenne" au risque de le faire fuir. En revanche, un de ceux qui brame semble monter et s'éloigner. Je suis un peu déçu et c'est alors que le troisième redonne un coup de voix et il semble venir droit sur moi. Je m'accroupis le lon,g d'un tronc, pas trop d'autre possibilité et attends.

23102014-IMG_7763.jpg

Le voilà. Il apparaît, tout près. Je retiens mon souffle. Il brame à quelques mètres de moi ; je ne vois que les bois. Et puis, j'ai l'occasion de faire un portrait avec un super lumière. Je ne laisse pas échapper l'occasion.

23102014-IMG 7760

Sans les deux troncs de sorbier flius au premier plan c'eut été une bien belle image. C'est déjà pas mal.

23102014-P1030566.jpg

Du coup, je me refais une remontée aux clairières car les deux compères ont pris du dénivelé. A défaut de cerf, je sors sur la crête et fais une monstre sieste vers 14h en tee-shirt.

23102014-P1030589.jpg 23102014-IMG_7794.jpg

Après quoi, je "replonge" dans la forêt.

23102014-P1030559.jpg

La lumière est exceptionelle. Ici, la vue depuis ce que j'appelle "l'affût précaire", simple bache camo et quelques fougères désormais bien sèches servant de palissade. Je laisse tout en place pour l'année prochaine.

23102014-P1030599.jpg

Journée exceptionelle ; en entendant les premières raires le 13 septembre, je n'aurais pas cru vivre une saison d'une telle intensité pendant près de six semaines !



Rédigé par lta38

Publié dans #brame du cerf

Repost 0
Commenter cet article

veronique bleicher 25/10/2014 08:19


bonjour


Et hop! encore un petit tour la haut, je me disais aussi trop fort le "besoin "de retourner les voir.Mon fils a parcourut ton blog et cela lui donne trés envie d 'allait en entendre (faut pas
rever en voir ce sera pas pour nous).Nous sommes allés a l'observatoire du Sérou il y a 3 semaines.Entendu quelque raires la nuit (dormis au refuge) et vu 1 cerf et 2 biches le matin a
l'observatoire .C 'est deja ca pour 1 début.Crois tu quand allant pas trop loin de la maison un soir nous pourrions peut etre en entendre? Je pensais vers le col de Prés long  ou
sous le refuge du Prés du Mollard .Vu ce que tu vois lors de tes sortis la "saison" n' a pas l'air d'etre terminée.

lta38 25/10/2014 12:36



Bonjour. A priori, aucune chance sur le pré du Mollard. Je n'en ai jamais vu ni entendu dans ce secteur. Si il y en a c'est en petite quantité. En Belledonne, il y en a peu au sud du pas de la
Coche pour le moment. La Chartreuse est favorable, ainsi que tout le Vercors. Cependant, je crains que ce soit bel et bien terminé à part quelques raires ça et là en quelques rares endroits comme
celui que je visite (encore un petit tour hier mais cette fois, je ne pense plus y retourner). Il va falloir attendre l'année prochaine. N'hésite pas à m'en reparler à moment là. Et merci de tes
visites !