Ski : le matériel actuel

Publié le 29 Mars 2011

atomicsugardaddy.jpgOn me demande souvent conseil du type : "Je dois acheter une paire de skis, que me conseilles-tu ?".  Cette question, au demeurant tout à fait compréhensible dans ce vaste bazar qu'est l'offre du matériel de glsse en montagne, n'est pas si simple qu'on pourrait le penser. La paire de skis idéale n'existe pas. Tout est affaire de compromis. Pour un passionné, tout est différent : en général, on utilise plusieurs paires différentes en fonction de l'objectif et des conditions du jour. Alors plutôt que de me lancer dans un top five du ski le plus polyvalent, je préfère parler du matériel que j'utilise. J'en profite pour dire que je n'ai aucune action chez ces fabricants et qu'il ne s'agit nullement de faire une quelconque publicité.

A l'heure actuelle je ne possède pas la combinaison idéale du ski de montagne mais un assortiment qui me paraît tout à fait satisfaisant et répondant à mes attentes sur le terrain. La fixation utilisée est de type "à inserts", tout le reste étant à mon sens à proscrire en raison du poids déraisonné. 

859

 

 

skis larges : Atomic Sugar Daddy. 163 cm. 123-99-11. Montés en Dynafit Vertical Lite  (butée et talonnière jaunes), elle-même montée sur un socle de Ve rtical ST (les embases sont les mêmes) afin d'avoir un large réglage possible.  P70654.jpgoids de l'ensemble : 3kg900. Comparativement à un ski de type polyvalent tel le Mustagh Ata Superlight (un des tous meilleurs dans la  catégorie polyvalence/facilité à mon sens), le Sugar prend plus d'un centimètre au patin et 30% du poids. Cette différence, handicapante dans les montées, devient un atout indéniable à la descente. La largeur du ski mais aussi son poids permettent "d'écraser" à la descente. Les mauvaises neiges n'existent plus. La tenue en neige dure semble rester correcte mais il faut un peu appuyyer sur le ski. Je l'utilise désormais pour les sorties en neiges froides de 2 km verticaux maximum.fixation-dynafit-tlt-speed-


skis polyvalents : Dynafit Seven Summit. 170 cm. 113-78-100. Montés en TLT speed. Poids de l'ensemble : 3kg250. C'est un ski intermédiaire dont le seul reproche que je lui fais est de manquer d'un demi-centimètre au patin, quitte à prendre quelques grammes. Quid du nouveau modèle Baltoro et ses 84 mm au patin ?  Le Seven est maniable, facile à skier, joueur, suffisamment accrocheur et son poids est idéal. Je l'utilisais pour toutes les sorties en neige froide ou les longs tours (mais pas trop quand même) mais maintenant que j'ai le Sugar, je vais jongler entre les deux en fonction du type de neige prévu. 


 fixation-PLUM-145 p1skis lights : Dynastar Alti Patrouille des Glaciers. 164 cm. 92-65-82. Montés en Plum 145. Poids de l'ensemble : 2kg100. Un poids plume pour cet ensemble utilisé pour la neige tranformée, les sorties avec portage ou encore les longues traversées. Le ski est rigide, accrocheur, nerveux. Reste à voir quelle sera sa durée de vie. Bien sûr, en neiges froides, il faut l'oublier, il n'est pas fait pour ça.

images

ColltexSpecial.jpgPour les peaux, je n'utilise que du Mohair (pour la glisse même si ça s'use plus vite) pris au rouleau avec des systèmes d'attaches maison : ça évite de se ruiner inutilement et généralement, c'est très bien (voire mieux que le tout prêt) adapté. Pour les skis light, tant qu'on y est, je prends de la Coll-tex spécial en 60 mm (45€ les 3 mètres, amplement suffisant) avec un élastique maison au bout. L'usure est rapide, il vaut mieux éviter de trop monter en transfo dure en dévers et je ne parle même pas de courtes portions de descente en dévers en gardant les peaux. Mais bon, la glisse est top. On peut même farter à l'avance, ça dure une heure et ça change la vie. A faire en neige froide parce que de la neige dure, on n'évitera pas le recul.


Pour les chaussures, j'en ai déjà parlé, il s'agit des Dynafit TLT5 Mountain avec le chausson thermo de la Performance. Sans languette, ça va très bien en neige de printemps mais en poudreuse, il faut garder la languette pour de meilleurs appuis. Poids de la chaussure en 26,0 : 2kg tout rond sans languette, +150g avec.


Enfin pour les bâtons, j'en suis à ma e-niéme génération de Trab Piuma Freerando. J'avoue ne pas avoir fait d'étude comparative. Le revêtement caoutchouc sur le haut du manche est très bien mais malheureusment, il se décolle et glisse le long du manche selon la température et donc sa dilatation. Une belle daube.


Des infos, des commentaires, des questions ? N'hésitez-pas à me contacter via un commentaire ou un mp.

Rédigé par lta38

Publié dans #matériel

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Fabrice B 15/12/2012 17:28


Bonjour,


Les chaussures Dyanfit TLT 5 offrent peu d'angle d'inclinaison à la descente (15° environ) ; c'est un reproche qui leur est souvent fait (on reste assez droit).


La hauteur de la talonière de la fixation Dynafit Vertical Lite ( modèle talonière jaune) est conséquente et permet en descente de surélever franchement l'arrière de la chaussure ce qui
permet d'accroitre l'inclinaison frontale (il y a 1,5 cm d'écart entre l'avant et l'arrière avec la Vertical Lite et 1 cm sur la TLT Speed).


En passant à une talonière plum très basse, on ne bénéficie plus de cet avantage (je pense que la chaussure est à la même distance à l'avant et à l'arrière du dessus du ski ; on
perd cette différence de 1,5 cm présent sur la Vetical Lite), et l'on se retrouve donc plus "droit" pour descendre, voir "trop" droit...


Quelles sont vos impressions ?


Cdlt,


Fabrice


 

lta38 16/12/2012 09:13



J'ai effectivement deux fixations différentes (Vertical lite à comparer avec Plum) mais le problème c'est surtout que les deux skis sur lesquelles elles sont montées sont tout à fait différents
(99 vs 65 au patin !!!). Du coup, plus que la fix, c'est le ski qui change l'essentiel du comportement en descente et la comparaison est impossible. Cependant, depuis deux ans que j'ai la TLT5, à
chaque fois que je retourne sur mes allumettes (donc avec fix plum), j'ai l'impression de "ne plus savoir skier". Sans doute le fait d'être habitué à des skis larges rend difficile le retour aux
skis lights mais il se peut aussi qu'intervienne ce manque "d'attaque" que vous relevez. En tous cas, lors du passage de la Laser à la TLT5 sans changer de ski, je n'ai pas eu le sentiment d'être
moins efficace en descente. Au contraire, j'ai eu l'impression d'être au moins aussi bien tout en gagnant beaucoup de poids et de confort en débattement à la montée. Les avis d'autres
utilisateurs sont les bienvenus. Bonne saison



Tchouf 30/03/2011 22:28



Pour le problème de la mousse sur les trab, j'ai opté depuis quelques années à mettre du grip de badminton. Merci à DZ pour l'idée.


 


Sinon, le choix des skis et un vaste sujet que je ne m'engagerais pas tellement il est subjectif.


@+



seb s 30/03/2011 09:45



Thx!


(et merci pour ce blog de partage ;-))



lta38 30/03/2011 12:49



De rien.


Je rajoute au passage que le montage de ma TLT Vertical Lite sur une plaque de Vertical ST n'est pas aux normes de sécurité. En réhaussant la talonnière (mais pas la butée), l'axe est légèrement
de biais et doit probablement nuire, dans certaines situations, à l'élasticité de l'ensemble.



seb s 30/03/2011 08:04



Hello,


Pourquoi ce choix TLT5 M avec chausson de Perf ? Et comment: achat d'une seconde paire de chausson en plus, echange standard...


A++


S


 



lta38 30/03/2011 09:39



Bonjour, le chausson de la P est parfois vendu en magasin avec la M (on a ainsi le choix entre les deux chaussons), avec un prix légèrement supérieur (au prix catalogue, les deux chaussons sont
pourtant au même tarif...) . Au pire, il n'y a qu'à le commander.


Le choix a été fait en raison de deux arguments : une rigidité légèrement supérieure et un poids nettement réduit (-200 g la paire) pour le chausson de la P. En contre-partie, il faut s'attendre
à un petit peu moins de confort en montée et une durée de vie sans doute inférieure.



Vivagel 30/03/2011 00:02



Le moins qu'on puisse dire, c'est que le choix de son matériel est éminemment personnel.


Résultat de nos différents essais et expériences, heureuses ou malheureuses, pondéré par nos goûts et nos envies, ainsi que par nos motivations, et compte-tenu du fait qu'on ne peut pas pratiquer
tous les matériels du marché, ce choix ne peut être transposé à d'autres utilisateurs.



lta38 30/03/2011 09:35



Tu as tout à fait raison, c'est pourquoi je ne donne aucun conseil. Celles et ceux qui me connaissent un peu pourront juste se dire que si j'utilise ce matériel et si j'en parle, c'est qu'il
convient à peu près à ma pratique. Mais il est certain qu'un autre assortiment pourrait convenir davantage. Je rajouterais qu'il faut se méfier des fora où chacun donne son point de vue sur des
skis. La subjectivité est importante du fait de la neige rencontrée, du niveau de chacun mais aussi du côté social : il est souvent difficile d'admettre quand on a dépensé 500 euro pour une paire
de skis, qu'on s'est trompé. Les tests les plus objectifs que j'ai pu trouver sont ceux de Volodia mais malheureusement, la variété de matériel testée reste réduite.