Treize

Publié le 30 Mars 2016

Qui a dit que ce nombre portait malheur ? Une météo douce donnant à la Dent (de Crolles) une allure printanière, un vent tempétueux, un horaire sans doute un peu juste pour être conciliant avec les obligations professionnelles des un(e)s et des autres et c'est finalement à treize (seulement mais sûrement) que nous nous retrouvons au fil de l'ascension et surtout au sommet. Treize, c'est également mon nombre de dents de Crolles à skis cet hiver, nombre qui risque d'être figé avec l'évolution nivologique en cours ; à moins d'une grosse mousson froide de printemps ce qui est toujours possible.

Un grand moment que ces "rencontres au sommet", déjà initiées à plusieurs reprises dans différentes formules. Je me souviens d'un rendez-vous au Grand Colon en 2005 ou 2006 puis un autre au Grand Serre. L'an dernier également à la Dent en mode baskets. Et régulièrement en plus petit comité au Grand Colon pour le fameux skis/baskets. On vous en dira plus d'ici un mois. Restez connectés sur Facebook où le rendez-vous sera communiqué quelques jours auparavant. On vous espère nombreux.

En attendant, fort belle soirée dans la tempête au sommet et puis à la descente sur une neige minimale mais de qualité avec quelques passages très ludiques en "grass-skiing".

Pour info, il va déjà falloir compter avec un déchaussage dans le crux, un autre dans la traversée puis rejoindre obligatoirement le talweg ouest jusqu'au col des Ayes. Ensuite, il va falloir aller de bandes de neige en bandes de neige via des passages sur herbe et même de petits déchaussages si on attend trop. Il sera encore possible de finir par la route jusqu'à dix minutes du parking d'ici quelques jours mais là aussi, ça évolue vite. De mon côté, il est très peu probable que j'y retourne avec les skis s'il ne reneige pas significativement ici. 

L'oeil de Boris ici. Celui du Bertonche, le torcheur masqué, ici.

A quelques mètres du sommet

A quelques mètres du sommet

Il est content le Boris

Il est content le Boris

Reverse camera

Reverse camera

Ca s'emmitoufle au sommet, parfois ça grimace

Ca s'emmitoufle au sommet, parfois ça grimace

Dédé a oublié son sac à dos donc est monté avec le minimum. Pour se réchauffer, il fait des allers-retours

Dédé a oublié son sac à dos donc est monté avec le minimum. Pour se réchauffer, il fait des allers-retours

Ca papote (enfin, ça crie sinon on n'entend rien) relativement abrité derrière le cairn

Ca papote (enfin, ça crie sinon on n'entend rien) relativement abrité derrière le cairn

Les filles en grande discussion

Les filles en grande discussion

A droite, le Haut-Savoyard venu spécialement pour l'occasion. Triplement intrus : géographiquement (encore qu'à gauche, y'a un Savoyard), glissement (snowboard) et gastronomiquement (brioche et bières)

A droite, le Haut-Savoyard venu spécialement pour l'occasion. Triplement intrus : géographiquement (encore qu'à gauche, y'a un Savoyard), glissement (snowboard) et gastronomiquement (brioche et bières)

Dépeauter au couchant

Dépeauter au couchant

Man va s'envoler

Man va s'envoler

Allez, on plie

Allez, on plie

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0
Commenter cet article