Le désert de l'Ecureuil

Publié le 2 Mai 2016

Ce site aux portes de Grenoble existe depuis plus de cinq ans et je n'y avais pas grimpé. N'ayant que la première version de "Ze Topo", je n'avais aucune autre info sur les voies que le petit croquis de l'équipeur (Hervé Rondeau) paru dans un "vieux" Roc Info. Et depuis, le site étant en pleine mutation, les nouvelles voies fleurissent.

Compte tenu de la météo, n'ayant pas prévu de grimper dehors ce soir, nous ne nous y étions pas préparé mais au final, les températures ont grimpé (elles-aussi !) et le soleil donne de la voix. On décide donc d'aller y jeter un coup d'oeil et ce sera un exercice fort intéressant que de grimper sans topo. Il n'y a alors plus que deux cotations : ça passe ou ça ne passe pas !

Avec l'habitude, on réussit à choisir des voies dans des niveaux qui nous semblent nous correspondre.

Grosse modo, ça tape dans le 6b / 6c avec des lignes plus dures sur la droite et parait-il facile (5) tout à gauche.

Nous avons fait avec Candice :

- Une voie pile au-dessus du parking qui semble facile avec une inscription au pied ("Français, Hervé...") que l'on coté 6a+

- Une voie plus à droite dans le début des dévers (plaquettes noires), assez bloc, disons 7a.

- Une autre juste à droite de la première dans un mur très léger dévers, 6c/c+

- Une juste à gauche de la première, soutenue mais pas très dure avec un pas dans un bombé gris, 6b+

Les longueurs faisant 30 mètres, on s'en est tenu là. L'escalade est vraiment très belle si l'on n'est pas allergique aux prises sikatées.

Le désert de l'Ecureuil

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost 0
Commenter cet article