La noix de Grenoble. 7 octobre 2010

Publié le 7 Octobre 2010

Belle après midi d'automne au milieu des noyers de Belledonne avec les filles et la grand-mère venue du sud. L'occasion de repenser à une anecdote vécue la veille dans une école : un enfant de CP m'a demandé, une noix à la main, ce que c'était que ce "ça".

noix
Si je suis pour un mélange des personnes sur tous les domaines (sociaux, culturels, religieux, idéologiques et j'en passe), je ne suis pas en revanche favorable à tout et n'importe quoi de partout. La richesse, d'un pays, d'une région, d'un village, vient en partie de ses racines et je suis pour que chaque site conserve au mieux les traces du passé (et donc ses racines). Il en est de même pour la nourriture : quel dommage de trouver le même pain à Brest ou à Marseille sous de grandes enseignes de farine ! Cette mondialisation qui tend vers une uniformisation serait une catastrophe pour la richesse de l'Homme...

Ne pas connaître la noix à six ans quand on habite Grenoble est signe d'une grande pauvreté d'esprit. En revanche, l'enfant en question connaissait bien Leclerc, Mac Do et la Play Station. Drôle d'époque...

Prendre l'air sur les balcons de Belledonne, lieu royal pour la randonnée paisible en glânant quelques noix par-ci par-là, tombées sur les chemins publics, est une façon de mélanger activité de plein air, ressourcement et connaissance de sa région.

noix4

A bientôt pour d'autres balades d'automne

noix 1


Rédigé par lta38

Publié dans #balade

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

MARIE PIERRE 11/10/2010 09:25


Merci de la réponse.

Mais OH la grosse faute d'orthographe que j'ai faite en me relisant....


MARIE PIERRE 09/10/2010 11:26


C'est rigolo j'ai eu la même espérience avec une aubergine, mais ce n'était pas un enfant, et que dire des légumes anciens, je me plais à faire découvrir aux gens qui viennent à la maison,
topinambour, panais, butternut, patisson dans mon jardin....et en passant ils ont tous une wii à la maison.... (et je ne suis pas une grand mère, j'ai 40 ans et suis passionnée de nature....).

Et dernièrement ave mon ami nos étions allés aux champignons et j'en avais profité pour cueillir de l'origan, nous avons croisés des gens avec qui nous avons discutés quelques instants, et ils
étaient tout étonnés de découvrir l'origan (je reconnais c'est moins courant qu'une noix), en fait ils n'avaient aucune idée d'où pouvaient provenir l'origan et encore plus surpris qu'on en aient
par chez nous.
Je ne pu m'empêcher de faire gentiment la remarque que çà ne pousse pas dans des boites Ducros au supermarché..


lta38 11/10/2010 07:35



Merci Marie-Pierre de ton passage sur ces pages. Des exemples comme ça, il en existe à la pelle. Le plus grave, n'est pas d'avoir une lacune dans tel ou tel domaine mais d'en avoir dans tous à la
fois. Malheureusement, je rencontre beaucoup d'enfants qui ne connaissent non seulement pas grand chose aux sciences naturelles mais pas plus à l'histoire, la physique, l'orthographe, ... et
encore plus grave, n'arrivent pas à s'intéresser à quelque chose. On essaie d'y remédier et de leur apporter un petit plus. Pas évident.