Record à Grenoble

Publié le 29 Octobre 2012

2012-10 1227

Je suis passé hier un peu après la tempête. Il est intéressant de revenir sur ce phénomène assez particulier d'un côté, et très original de l'autre.

2012-10 1217

Sur l'A41 à quelques kilomètres de Grenoble, un ciel gris. Des flocons toute la journée mais pas de tenue au sol.

2012-10 1221

Entrée est de Grenoble, devant le stade, la neige tient à peine et ça a déjà fondu depuis l'averse de la matinée. 2 km, en plein centre-ville, le décor change.

2012-10 1234

De nombreux arbres cassés avec la portance dues aux feuilles non encore tombées.

2012-10 1232

Le plus gros cumul se situe des quaix à Saint-Martin-le-Vinoux où la couche de neige avoisine les 20 cm, sans parler des congères. Par flux de nord, la neige arrive par la cluse de Voreppe, se déverse en masse aux pieds de la Chartreuse (Bastille) et poursuit sa route au sud en direction d'Echirolles, Varces, Vif ; délaissant totalement le Grésivaudan dès St-Martin-d'Hères. L'est de Grenoble est également très peu touché. ce phénomène, je l'avais noté la première fois en février 1988. J'étais en seconde au Lycée Champollion et il neigeait à gros flocons au centre-ville complètement paralysé alors que c'était sec à Meylan. C'est également ce phénomène qui s'est produit plusieurs fois durant le très neigeux hiver 2005. Quel contraste !

2012-10 1243

Une telle quantité en octobre est aussi tout simplement un record. Guillaume Sechet dit ne pas retrouver trace d'une telle hauteur pour un mois d'octobre à Grenoble.

Les quartiers sud n'ont pas été épargnés non plus et on parle de 30 cm de neige par endroits. A vérifier car le vent qui souffle en rafales n'aide pas à être objectif. En tous cas, la photo prise juste après la tempête par Delphine et Jean-Marc Chenevier du côté des grands boulevards laisse rêveur. On se souviendra longtemps de ce 28 octobre 2012.

gre28-10-12 

Pour finir, la neige est également tombée en abondance en montagne. Vers 1000 m, Lans-en-Vercors, Villard-de-Lans, Autrans ou, du côté de Belledonne, la Ferrière-d'Allevard croûlent sous 60 à 80 cm de neige. Je ne voudrais pas être de mauvais augure pour la suite de la saison mais cette énorme quantité de neige fraîche tombée à basse et moyenne altitude et condamnée à fondre avant le début de la saison de ski (sauf miracle, qui sait) pourrait bien être la plus grosse chute de l'hiver... qui n'a pas encore commencé.

Réchauffement climatique ? Indiscutable mais aussi multiplication des phénomènes extrêmes. Intéressant pour le scientifique ; beaucoup moins pour la nature qui doit s'adapter à ces nouveaux dysfonctionnements. Dans ce sens, je confesse que j'aime bien.

Allez, d'ici demain la neige devrait avoir disparu de la plaine et on retrouvera un temps d'automne normal.


Rédigé par lta38

Publié dans #nivo-météo

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Fethi 07/12/2012 19:23


et...ça continue.
Bonne soirée

lta38 07/12/2012 20:46



Et oui, un bien beau début d'hiver


 



dan 30/10/2012 17:13


Salut Lio, 


Effectivement la nature doit s'adapter, il n'empêche, les tronçonneuses ont fonctionné tout l'après-midi derrière chez les beaux parents à Eybens (au pied de Romage), les "ravages" doivent être
conséquents sur l'ensemble du bassin grenoblois.

lta38 31/10/2012 08:28



Doms, est-ce que t'as û faire des images sous la neige ?


Dan, regarde ce
reportage de la ville de Grenoble. C'est assez impressionnant. Cinq jours après les premiers flocons, ça n'a pas encore tout fondu et pourtant on est octobre avec un sol chaud. Quel épisode !



jussac 29/10/2012 22:56


hello, pour info je suis allé voir mes pépéres (Chartreuse) en fin d'aprem et la quantité de neige est impressionnante. La route était assez galère avec bq de chutes d'arbres, la faune s'est
déplaçée en masse.........à bientôt...........jussac