Et le printemps ?

Publié le 27 Mars 2013

2013-03-0413.JPG

Quinze !

C'est le nombre d'articles sur ce blog pour le mois de mars (qui n'est certes pas encore terminé mais on n'en est pas loin et vu la météo annoncée sous huit jours, celui-ci pourrait bien clore le mois). C'est le second plus mauvais score depuis l'existence de ce blog. Pire, si l'on déduit les articles "humeur" ou type "rétrospective", on peut conclure que c'est la plus mauvaise moisson en terme de sorties depuis l'été 2010. En fouinant sur l'ancien site, on devrait même pouvoir remonter beaucoup plus loin...

Bref, y'en a marre ! Un manque de soleil qui tape sur le système de tout le monde y compris votre serviteur pourtant grand amateur de ski (donc de neige) et même de neige tout court. Où est le printemps ? Depuis la fin de l'été (début septembre 2012), on approche les 900 mm d'eau i.e. d'ici début avril, on aura reçu en sept mois l'équivalent d'un an de pluie. Tout le monde a profité de cet hiver (pas mal de neige aussi dans l'est, tempête exceptionnelle de début mars sur le nord-ouest, chutes de neige record en Pyrénées...) excepté le pourtour méditerranéen qui écope d'un hiver simplement normal, et dans les Alpes du nord, l'enneigement demeure excellentissime. Au Collet-d'Allevard, deux mètres de neige vers 1700 m et les pistes raides plein sud sont toujours enneigées sans la moindre bosse jaunâtre. Pour avoir skié ici depuis tout petit, je n'ai pas le souvenir d'avoir vu ça fin mars/début avril plusieurs jours après une grosse chute de neige. Car il ne s'agit pas de dire "qu'en mai 19XX, il était tombé un mètre de neige au Super-Collet". Ce qui est exceptionnel ici, c'est la présence continue de la neige depuis le 27 octobre 2012 et une sous-couche qui, pour le moment, n'a pas montré la moindre faiblesse. Dans la vallée du Haut-Bréda, l'enneigement est encore continu dès 800 m d'altitude et le mètre atteint dès 1200 m dans les fosses à froid.

Pourtant, les talus sèchent et sont peuplés de primevères, les oiseaux chantent, les pics tambourinent. Printemps d'un côté, hiver de l'autre. Et ce n'est pas fini : la neige en montagne est prévue plus ou moins en continu pour au moins une semaine... En attendant, ce mercredi est la seule fenêtre de beau temps. Alors on emmène les bout'choux une dernière fois au Collet-d'Allevard, station fort sympathique mais qui, comme presque tout le monde, a cédé à la rentabilité "jour par jour". Si les journées ne sont plus rentables, on ferme. Il y a une vingtaine d'années, si il restait de la neige pour les vacances de printemps, on ouvrait et le chiffre d'affaire était calculé sur l'ensemble de la saison. Si on pouvait rentrer dans les frais, alors on ouvrait. Aujourd'hui, la moindre économie est prise (bonne à prendre). Même les Sept-Laux qui ont dû faire carton plein cet hiver ferment le 7 avril. Chamrousse, fidèle à son habitude, poussera jusqu'au 21 du même mois. Tous pourraient pourtant tenir jusqu'aux ponts de début mai. Nous, on adore ce ski de fin de saison, associé à de la chaleur (enfin pour ce mercredi, on repassera côté thermomètre) et au côté désertique des pistes. Une solution intermédiaire pourrait être de ne laisser ouvertes que quelques pistes et remontées durant les vacances, les mercredis et les we (au Collet par exemple le TS du Grand Collet, le TK des Marmottes à Prérond et un TK des Lacs).

2013-03-0421.JPG

Quoi qu'il en soit, les filles en ont bien profité cet hiver et on essaiera de faire encore une ou deux sorties sur Chamrousse et surtout quelques tractages. 

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article