Sur les traces de Gaston

Publié le 13 Mars 2014

Gaston Rébuffat a bercé ma jeunesse alpine de par ses livres et ses images en général. Dans ma collection des "cent plus belles", le livre sur les Calanques montre une image sur laquelle il se tient perché au sommet de l'aiguille de l'Eissadon. J'ai toujours voulu aller voir cette magnifique "construction" mais quand j'habitais dans le sud, il n'y avait pas de voie intéressante pour s'y rendre. Seulement du terrain d'aventure facile et péteux.

21.jpg 20.jpg

Il y a quelques années, une voie entièrement équipée sur scellements inox a vu le jour. Il s'agit d'une voie facile nommée "sur les traces de Gaston" en hommage au grand alpiniste qui le mérite. Elle aurait tout aussi bien pu s'appeler : "tour et sommet".

24.jpg 23.jpg 22.jpg

L'équipement est très abondant mais on ne pourra pas pour autant être totalement serein en cas de mer formée. Eviter donc de vous y rendre par vent d'est notamment. On gagnera à faire certains relais en cours de longueur pour garder un oeil sur le second si celui-ci n'est pas à l'aise dans les traversées, en particulier faire L1 + 10 m de L2 (relais sur sangle autour d'un gros becquet) et ensuite le reste de L2+L3. Les deux dernières longueurs s'enchaînenent en une seule de 45 m (pas vu le 6a annoncé). De cette façon, on obtient sept longueurs : 5c ; 5c ; 5b ; 5c ; 5c ; 6a+ ; 5c 

Descente en deux rappels de 40 mètres versant nord où on retrouve les sacs pour le pique-nique.

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi

Repost 0
Commenter cet article