nuitee

Publié le 3 Juin 2022

C'est parti pour le premier jour de ce petit projet. Il aura fallu composer avec : la météo incertaine, la chaleur, le peu de sources dans ce massif du Vercors, le choix du matériel à emporter et l'esthétisme du tracé. Pour des raisons de commodité afin d'éviter un dernier jour long et hors sujet si d'aventure la météo du dimanche ne nous permettait pas d'atteindre le point fixé, nous choisissons de partir d'Archiane (au lieu de Chichiliane) même si cela "dénature" légèrement l'éthique du tracé.

J1 : Archiane - vire des Heures. 1100 m de dénivelé, 13 km. Départ vers 13h. GR93 jusqu'aux 4 Chemins puis fontaine des Bachassons afin de faire le plein d'eau. La source coulait à environ 1 litre par minute. Puis traversée vers le sud : Pierre de Die, rochers de Traverse et enfin vire des Heures. Un seul emplacement de bivouac abrité sous des surplomb sans risque de chutes de pierres. Endroit magique pour ce premier bivouac.

Petit point matériel pour le bivouac :
- Tente légère mais choix porté sur une auto-portante rapide à monter, quitte à porter un peu plus (à cette occasion Nemo Dagger 2P, 1,5 kg). Sac de couchage léger pour bibi compte tenu des températures, quitte à mettre la petite doudoune (Wilsa Down 150 = 400 g). Je n'en aurai pas besoin, la température ne descend qu'une seul fois (le dernier matin de ces quatre jours) en-dessous de 10°C. Anormal pour l'altitude et l'époque.
- Réchaud : crux Optimus avec une seule cartouche petit modèle (suffisante pour faire chauffer 500 ml d'eau pour 3 soirs et 3 matins)
- Popote 900 ml en titane (100 g)

A suivre.

Marche d'approche bucolique de type "RAS"
Marche d'approche bucolique de type "RAS"
Marche d'approche bucolique de type "RAS"

Marche d'approche bucolique de type "RAS"

Les raisons de notre venue ici : le bivouac exceptionnel sur la vire
Les raisons de notre venue ici : le bivouac exceptionnel sur la vire
Les raisons de notre venue ici : le bivouac exceptionnel sur la vire
Les raisons de notre venue ici : le bivouac exceptionnel sur la vire
Les raisons de notre venue ici : le bivouac exceptionnel sur la vire
Les raisons de notre venue ici : le bivouac exceptionnel sur la vire

Les raisons de notre venue ici : le bivouac exceptionnel sur la vire

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Vercors, #randonnée sportive, #nuitée

Repost0

Publié le 17 Octobre 2021

A peine plus de vingt-quatre heures passées là-haut mais avec la nuitée ce qui procure une autre dimension. Avec les contrastes de l'automne, la glace du matin, et la chaleur de l'après-midi, cela donne une fort belle ambiance. Le reste en images.

Ruitor. Boucle de Montséti.

J1
J1
J1
J1
J1
J1
J1
J1
J1

J1

J2
J2
J2
J2
J2
J2
J2
J2
J2
J2
J2

J2

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #balade, #nuitée, #paysages

Repost0

Publié le 9 Octobre 2021

Malgré les jours qui raccourcissent sérieusement, synonyme de nuits longues et fraîches, chaque année j'aime aller dormir dehors en montagne durant la saison d'automne et si possible, loin des sentiers battus. Les lumières, les couleurs... Une fois de plus, d'autant qu'il y avait la mer de nuages, je ne serai pas déçu du voyage malgré un thermomètre qui va frôler le zéro au petit matin et le renversement de mon petit réchaud à alcool me privant du petit thé réchauffant du matin. Une fois la nuit tombée, la montagne résonne du brame du cerf. Je ferai même quelques rencontres sympathiques, plutôt à distance. Ces immersions s'accompagnent d'un sac à dos non négligeable : à l'ensemble tente, matelas, sac de couchage, vêtements, nourriture, eau, s'ajoute le matériel de photographie : cette fois-ci le 100-500 avec un trépied. Hormis l'image du réchaud qui est prise au 35 1,8, toutes les autres ci-dessous sont faites avec ce superbe objectif qu'est le 100-500 RF. Au-delà du fait que le piqué est supérieur à celui de mon ancien 300 f/4, le zoom me permet de faire des tas d'images différentes et pas seulement du gros plan (animalier) comme on le ferait avec une focale fixe. C'est pourquoi je suis fort intéressé par l'arrivée du minuscule RF 100-400 (635 g) pour emporter en fond de sac lorsque je ne pars pas spécialement pour faire de la photo.

L'automne c'est aussi la période de la chasse. Si je ne fais pas une fixation sur l'activité en tant que telle, je suis de plus en plus atterré par le non-respect de la période de reproduction du cerf. Ce jour, trois places de brame majeures totalement dérangées : une par une équipe complète (j'en ai trouvé cinq aux jumelles) de chasseurs ; deux autres par des chiens de chasse égarés qui courent dans tous les sens en aboyant sans arrêt. Autre aberration, la rencontre avec le fameux panneau "foutage de gueule" : "chasse en cours, soyons tous prudents". A quand une réforme complète de cette activité dont seules 3 espèces (cerf, sanglier, chevreuil), hors situations exceptionnelles localisées et ponctuelles, peuvent éventuellement nécessiter des opérations de régulation ? (NB : en France, on chasse 87 espèces d'oiseaux et mammifères).

Après les grosses pluies du milieu de semaine, les premières neiges
Après les grosses pluies du milieu de semaine, les premières neiges
Après les grosses pluies du milieu de semaine, les premières neiges

Après les grosses pluies du milieu de semaine, les premières neiges

Ambiances
Ambiances
Ambiances
Ambiances
Ambiances
Ambiances

Ambiances

Rencontres
Rencontres
Rencontres
Rencontres

Rencontres

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #Belledonne, #nuitée, #randonnée sportive, #brame du cerf

Repost0

Publié le 28 Avril 2020

Lorsqu'une forêt est coupée, lorsqu'un loup est tué, lorsqu'une rivière est polluée, c'est notre patrimoine qui est abîmé. Tout ce que la nature a conçu appartient par défaut à tout le monde et à personne. Bien évidemment chaque être vivant a son impact et au fur et à mesure du développement d'une espèce (ou de sa disparition), l'ensemble en est modifié. L'être humain a profondément marqué notre paysage. Jusqu'à quel point ? Quelles en sont les limites ? Il serait temps que nous les fixions. Jusqu'à quand peut-on continuer à exploiter la forêt tropicale ? Jusqu'à quand peut-on racler les fonds marins ?

Une de mes autres préoccupations est passée inaperçue et commence à surgir ces jours-ci. Il s'agit de la pollution de notre ciel nocturne par un projet faramineux : Starlink. Si vous n'en avez pas entendu parler, il s'agit d'un projet (et d'autres similaires se préparent) lancé par le mégalo Elon Musk visant à envoyer 42000 mini satellites à environ 550 km d'altitude afin de permettre d'avoir internet en tout point de la planète et avec un bon débit ! Actuellement, environ 400 satellites ont été lancés et si le projet est définitivement validé, le reste suivra. Je vous laisse imaginer ce que deviendra notre ciel... Voici une simulation qui fait froid dans le dos. Je ne comprends pas comment on peut donner l'aval d'un tel projet. Un jour viendra, il faudra prendre les armes et faire le ménage... En attendant, c'est à pleurer.

https://www.youtube.com/watch?v=LGBuk2BTvJE&feature=youtu.be&fbclid=IwAR3z3hpay40vvyN71HhLJw1cv4D3kRU7HQwaTmJVEO5b37deBc42e3CK8X0

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #nuitée, #humeur

Repost0

Publié le 15 Septembre 2019

Comme on est dans le coin et que la veille, les filles ont beaucoup marché, je propose aujourd'hui un peu de grimpe avec une approche minimaliste histoire de ne pas cramer au soleil de l'après-midi et de rentrer tôt pour bosser et faire les devoirs.

On commence par une petite voie de trois longueurs sur le site d'escalade de Saint-Sorlin-d'Arves. Une petite falaise plutôt agréable, bien préparée pour apprendre. On remet ça ensuite dans la via ferrata, courte et facile mais avec quelques passages aériens. Les filles ont regretté que je ne possède pas de poulie pour la tyrolienne finale.

Attention au retour, la route descendant sur Saint-Jean-de-Maurienne est fermée pour travaux et le GPS (Waze) ne l'indique pas ! Je me suis fait avoir d'autant que le panneau indiquait "route barrée à 2km". Je suis allé voir, ce n'était pas loin et comme ce n'était pas fermé à 2 km et que le GPS confirmait, j'ai poursuivi, pensant qu'elle était ouverte le week-end. Que nenni, elle est barrée beaucoup plus loin après plusieurs lacets. Demi-tour, re-lacets et beaucoup de temps perdu.

Moments simples mais forts
Moments simples mais forts
Moments simples mais forts

Moments simples mais forts

Un peu de grimpe
Un peu de grimpe

Un peu de grimpe

L'automne, c'est parti

L'automne, c'est parti

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #escalade-alpi, #paysages, #nuitée, #Grandes Rousses

Repost0