Publié le 27 Janvier 2017

Elle n'a rien d'exceptionnel en soi mais c'est ma vallée et j'y ai un certain nombre d'attaches. Avec toute cette neige et une belle lumière malgré un léger redoux, quelques images du jour. C'est toujours bien d'avoir un petit appareil photo hybride sur soi.

Lever du jour annonçant le changement de flux

Lever du jour annonçant le changement de flux

Hauts de Biviers
Hauts de Biviers

Hauts de Biviers

C'est écrit sur le panneau

C'est écrit sur le panneau

Saint-Nazaire-Les-Eymes

Saint-Nazaire-Les-Eymes

Bernin, la Veyrie
Bernin, la Veyrie
Bernin, la Veyrie

Bernin, la Veyrie

Bernin et Belledonne

Bernin et Belledonne

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #paysages

Repost0

Publié le 26 Janvier 2017

Les jeudis se suivent et se ressemblent, du moins au niveau du programme. Pour le reste, la qualité de neige est à oublier sur la dent de Crolles. Mais l'essentiel était ailleurs...

La neige toujours bien présente : une vingtaine de centimètres au sol toujours sur Bernin. Dix-septième jour consécutif et très peu de fonte. Essentiellement du tassement.
La neige toujours bien présente : une vingtaine de centimètres au sol toujours sur Bernin. Dix-septième jour consécutif et très peu de fonte. Essentiellement du tassement.
La neige toujours bien présente : une vingtaine de centimètres au sol toujours sur Bernin. Dix-septième jour consécutif et très peu de fonte. Essentiellement du tassement.

La neige toujours bien présente : une vingtaine de centimètres au sol toujours sur Bernin. Dix-septième jour consécutif et très peu de fonte. Essentiellement du tassement.

Les chamois de la dent de Crolles : toujours fidèles au rendez-vous. Pas encore assez de neige pour les "envoyer" (du moins pour les plus récalcitrants d'entre eux) dans leurs quartiers d'hiver de la Gorgette.
Les chamois de la dent de Crolles : toujours fidèles au rendez-vous. Pas encore assez de neige pour les "envoyer" (du moins pour les plus récalcitrants d'entre eux) dans leurs quartiers d'hiver de la Gorgette.
Les chamois de la dent de Crolles : toujours fidèles au rendez-vous. Pas encore assez de neige pour les "envoyer" (du moins pour les plus récalcitrants d'entre eux) dans leurs quartiers d'hiver de la Gorgette.

Les chamois de la dent de Crolles : toujours fidèles au rendez-vous. Pas encore assez de neige pour les "envoyer" (du moins pour les plus récalcitrants d'entre eux) dans leurs quartiers d'hiver de la Gorgette.

Toujours aussi plaisant d'être là quelle que que soit la qualité de la neige

Toujours aussi plaisant d'être là quelle que que soit la qualité de la neige

Près de deux-mille mètres enneigés sous les pieds. A noter qu'en fond de vallée, on distingue (surtout sur la droite de la photo côté Grenoble) le retour de la pollution.

Près de deux-mille mètres enneigés sous les pieds. A noter qu'en fond de vallée, on distingue (surtout sur la droite de la photo côté Grenoble) le retour de la pollution.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse, #paysages

Repost0

Publié le 25 Janvier 2017

Non il ne s'agit pas de cascade de glace, activité que j'ai très peu pratiquée en raison de ma passion un peu démesurée pour le ski durant la même période même si on peut se dire que lors d'hiver comme celui-ci, ce serait vraiment l'occasion de changer d'objectifs !

Cela ne m'empêche pas de trouver ça magnifique à regarder ; c'est pourquoi je propose aux filles une après-midi entièrement consacrée à la glace : balade jusqu'aux cascades du Glésy (700 m d'altitude dans le Grésivaudan) puis retour aux étangs de la vallée pour glissades et une dernière surprise pour la soirée, que je vous laisse découvrir en images !

Cascades inférieures du Glésy
Cascades inférieures du Glésy
Cascades inférieures du Glésy
Cascades inférieures du Glésy

Cascades inférieures du Glésy

Cascade supérieure, peu fournie

Cascade supérieure, peu fournie

Sur le sentier, ça glisse alors autant descendre sur le cul !

Sur le sentier, ça glisse alors autant descendre sur le cul !

Parties de luge sur glace : dément !

Parties de luge sur glace : dément !

Belle carotte de 20 cm !

Belle carotte de 20 cm !

Et si on dormait là ???!!?

Et si on dormait là ???!!?

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #balade, #paysages

Repost0

Publié le 24 Janvier 2017

Il faut profiter de ce que la nature nous offre. Un mois de janvier pas extrême mais relativement en-dessous des normales côté températures et une belle continuité dans la durée. Il est temps d'aller voir, avant le redoux annoncé la semaine prochaine, si les petits lacs et étangs de ma vallée ont pu constituer une couche de glace suffisamment épaisse.

Après carottage, je ne trouve aucun endroit de moins de douze centimètres d'épaisseur. Tout est figé. Pas un seul point de faiblesse. Par endroit, la couche de glace atteint même les vingt-cinq centimètres.

C'est parti pour une séance de glisse avec les filles, un peu inquiètes au départ puis prenant rapidement confiance au fur et à mesure de l'exercice.

A noter qu'il faut prendre toutes les précautions pour ce genre de "jeux" ; on se rappellera le tragique accident il y a quelques années sur le lac de Passy où deux enfants avaient péri en passant à travers la glace, épaisse de seulement deux centimètres...

Pour être large, on peut considérer qu'à partir de dix centimètres, il n'y a aucun danger pour les piétons même si en réalité, c'est sans doute en-dessous. Donc là nous avions de la marge.

Nous reviendrons le lendemain avec des casques, c'est mieux !

Patinage sans patin
Patinage sans patin
Patinage sans patin
Patinage sans patin

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #balade, #paysages

Repost0

Publié le 22 Janvier 2017

Ce dimanche, il serait dommage de ne pas profiter d'être en Beaufortain pour continuer à découvrir ce beau massif tranquillement dans lequel je ne suis venu en hiver que pour faire de la pente raide (face sud-est du Roignais, couloirs de Rocheboc, couloir nord du Mirantin...) et il y a déjà quelques années.

Yannick, nouvel exilé dans le coin me fait profiter de sa connaissance des lieux et me propose une idée pour cette balade avec François. Au bout de dix minutes de montée, nous passons devant son chalet et nous faisons offrir le café avant de poursuivre.

Une heure plus tard, avant de basculer sur la traversée vers le Mirantin, on nous appelle "Hey les gars, j'espère que vous avez votre carte du CAF !!!!" C'est Yannick qui, pris de remords, a préparé son sac à la hâte et a mis le turbo pour nous rattraper.

Nous basculons versant Cussambon à trois puis remontons au pas de l'Ane. Une belle arête amène à la Vache Rouge. Belle descente versant nord-est où Yann nous quitte pour aller déjeuner en famille.

Ultime remontée pour nous à la Grande Journée et descente versant est par un couloir vierge et une superbe poudre qui nous ramène à la forêt trafolée.

Du bon ski et de la bonne rigolade comme d'hab avec François, superbe modèle par ailleurs pour les images, "dress' code" ET "staïle".

Encore un "petit" tour à 2,3 kmV, ça fait du bien par les temps qui courent.

Montée au passage du Cussambon, un nom évocateur...

Montée au passage du Cussambon, un nom évocateur...

Descente nord du Cussambon

Descente nord du Cussambon

Remontée au pas de l'Ane

Remontée au pas de l'Ane

Remontée à la Grande Journée, histoire que ça en soit une pour de bon

Remontée à la Grande Journée, histoire que ça en soit une pour de bon

Descente est de la Grande Journée : le meilleur
Descente est de la Grande Journée : le meilleur

Descente est de la Grande Journée : le meilleur

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse

Repost0