Publié le 20 Septembre 2010

Un beau petit week-end d'automne comme je les aime : de la photo, des champignons, une balade avec ma grande fille... mais il manque quelque chose. Je ne me suis pas assez dépensé. Je sors alors la carte "course à pied". Je ne suis pas un coureur. A la base, je n'aime même pas courir. Mais je cours régulièrement et dois reconnaître que lorsque l'on arrive à tenir un petit rythme de sorties, la course devient comme un autre sport : du plaisir. Entre des grandes bambées endurantes et des petits coups d'une heure ou deux en montant dans les tours, on a de quoi garder la forme pour l'hiver.

P1130467---copie.JPG

Avant de rentrer sur Grenoble, histoire de transpirer un bon coup, me voilà parti depuis mon repère du Fayet pour monter à St-Gervais en suivant les rails du TMB. Après avoir traversé la ville, je me dirige à l'ouest sur un sentier qui descend dans la forêt et traverse le Bonnant. Une petite passerelle, un petit lac formé par un barrage et un eau d'une couleur rare m'obligent à une petite pause "photo".

P1130470---copie.JPG

Ensuite je repars vers le haut avec deux coups de cul : le premier immédiatement après le barrage mais très court, le suivant après avoir traversé la route St-Gervais - Megève en montant sur un sentier herbeux "dré dans le pentu" sous la ligne de la télécabine du Bettex. En même temps, je prends un peu de hauteur ce qui n'est pas désagréable pour la vue.

P1130476---copie.JPG

Je rejoins la route de St-Nicolas puis continue encore sur 50 mètres de dénivelé avant de partir à plat vers l'ouest du côté des Morêts.

P1130480---copie.JPGLà, un bon sentier dans les bois descend en direction des Amerands où je retrouve le sentier qui domine la combe du Bonnant qui va me ramener dans le parc thermal du Fayet et me permettre de boucler mon petit tour, non sans lancer un regard sur des montagnes qui me rappellent des souvenirs grandioses à skis : la face nord de Bionnassay et celle des Dômes de Miage. Des itinéraires raides et engagés, partagés entre autres avec Nicolas Cardin qui nous a quitté il y a plus d'un an et de grandes sensations vécues là-haut. Drôle de coïncidence pour ces deux courses : nous ne skierons à chaque fois que 900 des 1000 m de face, faute de glace dans les 100 derniers mètres. Si j'aime le travail bien fait au sens où une course est réussie quand le sommet est atteint, ces deux grands itinéraires me laissent toutefois le souvenir de grands moments de bonheur même s'il manquait un petit quelque chose pour le sommet.

P1130481---copie.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #randonnée sportive

Repost0

Publié le 19 Septembre 2010

voza2.jpgAprès moult tergiversations, l'envie de dormir un peu ce matin (si si) je ne sais pas encore ce que je vais faire de cette matinée. Ma fille Stella me dit peu après son réveil "Papa on va faire une balade ? Comme l'autre fois on prend le train ?"

Bon, pourquoi pas ? Le TMB tourne encore jusqu'à la fin du mois et c'est sa dernière année pour en profiter gratuitement (gratuit pour les enfants de moins de 4 ans). Nous voici donc partis pour un peu plus de 3/4h de petit train à crémaillère jusqu'au col de Voza. Le brouillard est de la partie et je doute de plus en plus sur l'arrivée du soleil. Finalement, après une heure de marche, l'astre nous rejoint dans la descente de la tête de la Charme. Après 200 m de dénivelé de montée, nous attaquons la descente dans une chaleur timide : 800 m de descente jusqu'aux hauts de St-Gervais à travers alpages et forêt.

voza.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #balade

Repost0

Publié le 18 Septembre 2010

champJe ne sais pas si Georges Brassens appréciait les champignons mais de mon côté, je suis à la fois grand fan de ses chansons et amateur de mycologie. Si mycologie rîme souvent avec gastronomie, je prends autant de plaisir à ramasser les champignons qu'à les manger.

Le moins intéressant reste le nettoyage, c'est pourquoi je m'efforce de les ramasser quasi prêts-à-manger.

Aujourd'hui, redescendu de ma balade matinale, je rejoins un autre point de départ tout proche du côté de Servoz dans l'espoir de trouver quelques champignons de bois : les trompettes (trompettes de la mort et trompettes chanterelles également nommées chanterelles en tube) sont bchamp 1ien présentes, ainsi que quelques chanterelles jaunes (ou girolles) et pieds de moutons. Les cèpes, ramassés en masse il y a trois semaines, n'ont pas repoussé.

Manquant de temps, la récolte ne sera pas forcément abondante mais peu importe : le plaisir est là et il y aura largement de quoi satisfaire tout le monde (4 adultes, 1 enfant) pour le repas du soir.


2010-09 7303

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #récoltes

Repost0

Publié le 18 Septembre 2010

myr_5.JPG

myr 3L'automne du calendrier, c'est pour bientôt. Mais en montagne, on considère que l'automne commence au début du mois de septembre : lumières déjà rasantes comme en plaine certes mais déjà les premiers gels plus réguliers, les premières couleurs.

J'adore cette saison et ses saveurs uniques. Qu'il fasse beau ou gris, l'automne et ses couleurs reste ma saison préférée.

Pour cette première sortie d'automne, je vous propose de se pencher vers la myrtille dont l'arbuste se pare de rouge dès les premiers gels, en général à partir de la seconde quinzaine de septembre. Une balade en Haute-Savoie du côté de l'aiguillette des Houches m'a permis de rencontrer les premiers myrtillers de couleur (cliquer sur les images pour agrandissement).

 

myr

Des goutelettes d'eau sur fond de feuilles de myrtillers

myr 1

myr 4

Des myrtilles sous la rosée du matin

myr 2

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #paysages

Repost0

Publié le 16 Septembre 2010

arton158Ce livre sur l'escalade et l'alpinisme en terrain "sec "dans le massif de Belledonne et dont je suis l'auteur est paru en mai 2010. Comme l'a si bien dit Louis Volle que je remercie une nouvelle fois pour sa préface, cet ouvrage est un peu intimiste. J'aime ce massif et même si la Chartreuse, le Vercors ou l'Oisans tout proche le surpassent tant en qualité qu'en quantité dans le domaine de l'escalade, il y a de belles choses à faire en Belledonne que j'ai souhaitais faire partager. Plutôt que d'en faire une auto-critique, je passe la parole à Philippe Peyre qui m'a fait un petit article sur promo-grimpe. Le topo est en vente dans toutes les bonnes librairies au prix de 25 euro.

 

Merci Philippe, merci aussi pour le soin que tu as apporté à la relecture.

J'en profite aussi pour remercier Jo Bertoncini qui m'a fait une petite promo sous une forme sympa sur son blog.

 

Au plaisir de grimper ensemble tous les deux.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #publications

Repost0