Publié le 18 Novembre 2019

Quelques nouvelles des caméras automatiques qui "travaillent" pendant qu'on skie ou qu'on grimpe. Cela faisait un bon moment que je ne les avais pas relevées. De mémoire, depuis que je me suis lancé dans cette recherche du loup, je n'avais pas laissé un aussi long délai sans relevé. Sans doute l'impatiente. Mais on apprend, on mûrit. L'appareil automatique doit aussi être compris contre un relais entre l'homme et l'animal. On est moins souvent sur le terrain, on dérange moins. C'est sans doute vers cela que je me dirige. Cela oblige à une bonne organisation, notamment au niveau de la gestion des batteries. En tous cas, les skis n'auront pas été de trop ce matin pour aller faire le tour des caméras et encore, il y en a une que je n'ai pu relever. J'espère que les batteries changées début octobre vont tenir encore un moment.

Passé in extremis. Celui-là sera déplacé.
Passé in extremis. Celui-là sera déplacé.

Passé in extremis. Celui-là sera déplacé.

Deux fois le même cerf à un jour d'intervalle. Passage et arrêt pile au même endroit.

Deux fois le même cerf à un jour d'intervalle. Passage et arrêt pile au même endroit.

Palette d'observés. Les loups sont exclusivement nocturnes. La chasse sans doute mais peut-être un changement global de comportement de l'animal suite aux persécutions grandissantes que nous lui faisons subir. D'autres contacts m'ont confirmé la difficulté cette année à obtenir des images.

Palette d'observés. Les loups sont exclusivement nocturnes. La chasse sans doute mais peut-être un changement global de comportement de l'animal suite aux persécutions grandissantes que nous lui faisons subir. D'autres contacts m'ont confirmé la difficulté cette année à obtenir des images.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #animaux, #loup, #Belledonne

Repost0

Publié le 17 Novembre 2019

C'est le décor que je vois de ma fenêtre. La météo est incertaine ; il faut en profiter dès le matin. Ce que nous faisons avec Dédé. La fenêtre sera  de courte durée : une première montée, une première descente et déjà, en haut de la deuxième montée, nous sommes pris dans le brouillard. Je n'ai rarement vu remonter les nuages aussi vite. Au point que je pensais que c'était un petit nuage local. Et en fait non. Une deuxième descente à tâtons suivie d'une troisième montée : aucun espoir. Tout est pris. On est quitte pour descendre s'empiler café et croissants et rentrer en fin de matinée à la maison. C'est toujours ça de pris. Cela faisait fort longtemps que je n'avais pas autant skié avant la mi-novembre. Pas sûr que le bilan soit aussi positif dans un mois avec le redoux annoncé dans trois ou quatre jours. Nous verrons bien ; il y a toujours quelque chose à faire dans notre région, que la neige soit présente en abondance ou non. C'est ce qui fait sa richesse de par la fourchette d'altitudes "disponibles" (entre 200 et 4000 mètres) !

Fenêtre
Fenêtre
Fenêtre
Fenêtre
Fenêtre

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse, #Belledonne

Repost0

Publié le 16 Novembre 2019

Sortie autour de Chamrousse et jusqu'à la Croix avec ma petite Emie (10 ans) : ce sera autant de plaisir que si j'avais réalisé une grande course en montagne. Un départ tardif après une matinée paisible à la maison et un petit repas en ville et hop, décollage vers 14h30 de Bachad-Bouloud. J'ai en effet choisi de monter par le lac Achard car c'est nettement plus beau que par les pistes qui seront empruntées à la descente pour la boucle. Certes, cela rallonge nettement la sortie avec une première partie assez longuette mais j'ai confiance en Emie qui a bien progressé et elle va le prouver. J'en profiterai pour découvrir ce joli itinéraire de montée à la croix de Chamrousse par les gradins du versant sud. Dans ces conditions, c'est superbe et on ne voit rien de la station. Avec de belles vues sur le Taillefer et l'Oisans. Magnifique ! On prend le temps au sommet, à l'abri du petit vent froid afin de redescendre au soleil couchant. Splendide !

Départ déjà bien tracé

Départ déjà bien tracé

Le lac Achard

Le lac Achard

Magnifique passage pour rejoindre le col de l'Infernet
Magnifique passage pour rejoindre le col de l'Infernet
Magnifique passage pour rejoindre le col de l'Infernet
Magnifique passage pour rejoindre le col de l'Infernet
Magnifique passage pour rejoindre le col de l'Infernet

Magnifique passage pour rejoindre le col de l'Infernet

Après le col, on tire plein nord jusqu'au sommet.
Après le col, on tire plein nord jusqu'au sommet.
Après le col, on tire plein nord jusqu'au sommet.
Après le col, on tire plein nord jusqu'au sommet.
Après le col, on tire plein nord jusqu'au sommet.
Après le col, on tire plein nord jusqu'au sommet.
Après le col, on tire plein nord jusqu'au sommet.

Après le col, on tire plein nord jusqu'au sommet.

Superbe fin de journée bien qu'un peu froide !
Superbe fin de journée bien qu'un peu froide !
Superbe fin de journée bien qu'un peu froide !

Superbe fin de journée bien qu'un peu froide !

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse, #Belledonne

Repost0

Publié le 12 Novembre 2019

De plus en plus difficile de trouver des vallons vierges de traces, surtout quatre jours après une chute de neige. Pourtant, en cherchant bien, il y a moyen de se tenir à l'écart des foules tout en faisant du grand ski. Avec Nico, on part à peaux de la voiture. Le premier verrou est très limite en enneigement mais le fait de le parcourir à la montée permet d'optimiser le retour qui devrait se faire avec deux ou trois touchettes superficielles, au pire. Il faut tracer dès le départ et on fait des relais courts. Il faut retrouver le rythme en ce début de saison. En attendant de faire du ski, on en prend plein les yeux.

Désert et congélateur
Désert et congélateur
Désert et congélateur
Désert et congélateur

On arrive à 2300 m, au départ du vallon convoité qui réservera du bon ski. Les peaux nous mènent à près de 2700 m. On se restaure un peu au sommet mais le froid nous gagne. Pourtant on est au soleil. Une température très froide (-5°C au départ à 1700 m) et un léger vent glacial n'incitent pas à traîner. On dévale le vallon tracé puis on profite de la trace pour remonter.

Désert et congélateur
Désert et congélateur
Désert et congélateur
Désert et congélateur
Désert et congélateur

Deuxième descente orientée sud-est. Poudre en haut puis léger réchauffement dans le petit couloir du bas. Pas du grand ski au milieu des cailloux mais ça ne touche qu'une seule fois. Le but était de faire la jonction avec la suite. On remet alors les peaux, bien que pas très enclins à aller à l'ombre. Aussi, je trace un détour pour monter au col Dulong de Rosnay pour conserver le soleil le plus longtemps possible. Bien que je trace dans quarante centimètres de poudre, à l'arrivée au sommet, j'ai mes quatre couches sur moi dont la micro doudoune et je ne transpire pas. Rare ! Troisième descente de folie, vite avalée.

Désert et congélateur
Désert et congélateur
Désert et congélateur
Désert et congélateur
Désert et congélateur
Désert et congélateur

Vue la bavante pour tracer, on décide de remonter mais les peaux de Nico font des siennes. Pendant que l'animal tente tant bien que mal d'en tirer quelque chose, je commence à monter et accélère. Moins d'un quart d'heure plus tard, je suis en haut et il a à peine démarré. Du coup, je m'offre une nouvelle descente pour le rejoindre et remonter une dernière fois avec lui. Les peaux ont tenu. Cette fois, nous irons jusqu'en bas en jouant astucieusement avec le terrain afin de ne pas abimer les skis. Contrat rempli et premier 2000 m de dénivelé. Il paraît qu'il devrait reneiger...

Désert et congélateur
Désert et congélateur

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse, #Belledonne

Repost0

Publié le 11 Novembre 2019

Reprise du ski après les premières chutes de neige significatives. En espérant qu'il n'y ait pas un mois d'anticyclone derrière. Maintenant que la neige est là, autant partir définitivement en mode d'hiver que de repasser aux baskets avec les plaques de neige dure qui perdurent dans les versants froids.
- vendredi : LE créneau de la semaine mais seul jour où je ne suis pas dispo de la semaine.
- samedi : finalement pas mal du tout mais je m'étais engagé pour aider à la bourse au ski de randonnée de Grenoble. J'ai pu récupérer une paire de Black Diamond en 86 au patin, taille 157, pour Stella ou Val.
- dimanche : météo nettement moins bonne mais je pars quand même sur mon fief du Collet d'Allevard. Assez surpris par les quantités de neige : 20 cm à 1600 et 50 cm à 2000 avec limite de l'enneigement vers 1100 m. Ca skie plutôt bien et sans toucher si on sait où on va et qu'on n'envoie pas des grosses courbes de goret. Une heure de soleil quand même sur la fin et lumière irréelle au couchant. Quatre montées, quatre descentes et je suis bien rincé par cette reprise.
- lundi : je m'attendais à mieux niveau météo et espérais une mer de nuages. C'est raté. Petit tour tôt à Chamrousse puis bricolage à la maison par la suite. Les skis achetés à la bourse sont montés.
Voilà pour ce week-end de trois jours.

Petites chutes de neige en début d'aprem du dimanche

Petites chutes de neige en début d'aprem du dimanche

Premières glisses 2020
Premières glisses 2020
Premières glisses 2020
Premières glisses 2020
Premières glisses 2020
Premières glisses 2020
Premières glisses 2020
Premières glisses 2020
Premières glisses 2020
Premières glisses 2020
De g. à d. : Wed'Ze 70 + TLT en 128 cm ; Rossignol 72 + TLT en 140 cm  ; Black Diamond 86 + TLT en 157 cm ; Atomic Access 100 + TLT en 163 cm (pour grosse poudre slalom forêts de Chartreuse) ; Blizzard Zero G 85 + Gignoux Ultimate en 164 cm (pour gros déniv) ; Fischer Hannibal 94 en 170 cm + TLT Superlite. Chaussures Scarpa Blink (35,5) ; Dynafit TLT5 performance (38) ; Dynafit TLT700 (39) ; Dynafit TLT6 Mountain (41) ; Gignoux Black (41) ; DVA Mammut Element + Ortovox F1 (focus) x3, en étant bien conscient de leur côté désuet. Précisons qu'il sert surtout pour donner l'habitude de le porter (y compris en station) et faire quelques recherches sachant que je ne prends pas le moindre risque nivologique avec les enfants.

De g. à d. : Wed'Ze 70 + TLT en 128 cm ; Rossignol 72 + TLT en 140 cm ; Black Diamond 86 + TLT en 157 cm ; Atomic Access 100 + TLT en 163 cm (pour grosse poudre slalom forêts de Chartreuse) ; Blizzard Zero G 85 + Gignoux Ultimate en 164 cm (pour gros déniv) ; Fischer Hannibal 94 en 170 cm + TLT Superlite. Chaussures Scarpa Blink (35,5) ; Dynafit TLT5 performance (38) ; Dynafit TLT700 (39) ; Dynafit TLT6 Mountain (41) ; Gignoux Black (41) ; DVA Mammut Element + Ortovox F1 (focus) x3, en étant bien conscient de leur côté désuet. Précisons qu'il sert surtout pour donner l'habitude de le porter (y compris en station) et faire quelques recherches sachant que je ne prends pas le moindre risque nivologique avec les enfants.

Voir les commentaires

Rédigé par lta38

Publié dans #ski-glisse, #Belledonne

Repost0